pluie modérée
DE | FR
International
Présidentielle 2022

Zemmour pas candidat? 5 raisons pour lesquelles c'est possible

Zemmour jardinier
Image: Shutterstock / Montage saïnath bovay
Présidentielle 2022

Zemmour pas candidat? Cinq raisons pour lesquelles c'est possible

Zemmour sera candidat à la présidentielle: tout le monde, à commencer par lui-même, le dit. Nous, à watson, y compris. Mais des incertitudes subsistent.
17.11.2021, 19:09
Jonas Follonier
Suivez-moi
Plus de «International»

Son objectif n'est pas la présidence

Eric Zemmour est sans doute sincère dans sa démarche: il croit à son potentiel et il est conscient de la déception qu'il créerait en ne se présentant pas, comme il l'a déjà exprimé. Reste que son objectif n'est pas la présidence de la République française. Contrairement à un Sarkozy, Zemmour ne s'est pas rêvé chef du pays depuis son enfance, ni certainement en se rasant le matin avant de se rendre au Figaro. Son vœu ultime, c'est la «survie de la France», qui doit passer par une «union des classes populaires et de la bourgeoisie patriote». Zemmour assume sa candidature de témoignage: il souhaite imposer ses thèmes dans cette élection.

Les sondages régressent

Le Z a beau avoir réalisé une spectaculaire percée dans les intentions de vote ces dernières semaines (passant de 3% à 18%), son pourcentage vient de baisser pour la première fois selon un sondage. Pour certains observateurs, c'est le signe d'un changement de dynamique. Et on sait que les chiffres peuvent descendre aussi vite qu'ils ont crû. Zemmour n'est pas à l'abri d'une dégringolade. D'autant que les stratèges du «tout sauf Zemmour» n'ont pas encore montré leurs dents les plus pointues.

Le cas Zemmour pourrait être un cas Fillon (en pire)

On le sait, l'élection suprême en France est semée d'inconnues. Souvenons-nous qu'au premier tour de la précédente présidentielle, candidat de la droite classique, François Fillon était vu un temps comme le favori. Zemmour, dont les recettes sont heureuses, pourrait être attaqué lui aussi sur son rapport à l'argent (Libé a déjà ouvert le bal). Plus propices encore à incendier sa candidature: les accusations d'agressions sexuelles de la part de plusieurs femmes. Cette arme a été saisie dans une récente tribune publiée dans Le Monde. Une partie de l'opinion pourrait finir par ne plus le suivre, le classant dans le genre des salauds.

Pas assez de parrainages et c'est fichu

Pour être candidat officiel à la présidence de la République française, il ne suffit pas d'une rencontre d'un homme avec un peuple et d'apparitions en rafale dans les médias. Il faut obtenir 500 signatures d'élus et de maires. Actuellement, nous ne savons pas précisément combien les équipes de Zemmour en ont récolté. Cette étape nécessaire n'est pas une mince affaire, comme le relève le principal intéressé. Les questions de budget, en revanche, ne devraient pas être un souci. Notre avocat national Marc Bonnant s'est d'ailleurs dit prêt à le soutenir.

Sa non-candidature le fait mousser

Pour l'instant, il faut constater que le mystère de Zemmour autour de ses velléités politiques lui est favorable financièrement. On connaît d'ailleurs le caractère joueur de cet ancien chroniqueur de France 2 et de CNEWS. Un trait de caractère qui n'est pas incompatible avec sa nature d'homme de lettres convaincu par ses idées. Pour lui, se faire des sous avec un récit pour la France est une opération qui peut suffire et qui est cohérente et admissible.

Eh oui, en d'autres termes, Zemmour pourrait à l'arrivée se laisser tenter par un «Je vous ai bien eus», en écho à la chanson de Michel Sardou. Et peut-être que sa carrière d'éditorialiste et d'essayiste n'en souffrirait même pas. Bien au contraire.

La Saint-Martin en mode Covid ça ressemble à ça
1 / 17
La Saint-Martin en mode Covid ça ressemble à ça
Un fêtard participe au repas de la Saint-Martin en Ajoie.
partager sur Facebookpartager sur X
On a testé les connaissances actu' des comédiens de la Revue de Lausanne
Video: watson
1 Commentaire
Comme nous voulons continuer à modérer personnellement les débats de commentaires, nous sommes obligés de fermer la fonction de commentaire 72 heures après la publication d’un article. Merci de votre compréhension!
1
La France a expulsé un imam tunisien pour ses propos haineux
La diffusion d'une vidéo dans laquelle l'imam qualifie un drapeau tricolore - sans préciser s'il s'agissait du drapeau français - de drapeau satanique qui n'aurait «aucune valeur auprès d'Allah» a mis le feu aux poudres.

Accusé d'avoir proféré des appels à la haine visant les femmes et les Juifs dans ses prêches, un imam tunisien du sud de la France, Mahjoub Mahjoubi, a été interpellé puis expulsé jeudi vers la Tunisie.

L’article