International
Présidentielle 2022

Endettée, Valérie Pécresse a refusé le don de Nicolas Sarkozy

C'est une petite «gueguerre» qui se joue entre l'ancien président français Nicolas Sarkozy et son ex-ministre Valérie Pécresse.
C'est une petite «gueguerre» qui se joue entre l'ancien président français Nicolas Sarkozy et son ex-ministre Valérie Pécresse. image: keystone
Présidentielle 2022

Endettée, Valérie Pécresse a refusé la charité de Nicolas Sarkozy

La candidate malheureuse à l'élection présidentielle a beau être endettée personnellement à hauteur de 5 millions, elle garde un semblant de fierté. Du coup, elle a refusé tout net le versement de Nicolas Sarkozy pour l'aider... et le lui a renvoyé.
05.05.2022, 12:4406.05.2022, 07:28
Plus de «International»

Culpabilité ou charité? L'ancien président français s'est fendu, il y a une dizaine de jours de cela, d'un virement bancaire à l'intention de son ancienne ministre, nous apprend Politico jeudi. Un acte de charité qui n'a toutefois rien de mirobolant: selon les informations du Parisien, la somme s'élève à quelque... 2000 euros, tout rond.

Merci, mais non merci!

2000 euros dont Valérie Pécresse a décidé de se passer: l'ancienne candidate à la présidentielle lui a reversé aussi sec l'intégralité de la somme dans la journée. Ce, malgré sa dette colossale.

En effet, ce n'est pas faute pour Pécresse de compter ses sous en ce moment. Pour rappel, l'ex-candidate des Républicains n'a récolté que 4,78% des voix au premier tour de la présidentielle, le 10 avril dernier. A peine moins que les 5% requis pour bénéficier des 8 millions d’euros de l'Etat pour rembourser ses frais de campagne.

Valérie Pécresse s'est donc retrouvée endettée personnellement à hauteur de 5 millions. D'où un appel national (quelque peu désespéré) aux dons.

Un appel qui a essuyé pas mal de railleries sur les réseaux sociaux:

Qui plus est, les comptes de son parti n'affichent pas des chiffres plus heureux: le LR est en quête de «7 millions d’euros». Dimanche, Christian Jacob, son président, a évoqué «à peu près 2,5 millions de dons». Bref, on est loin du compte.

C'est dire la rancune de Pécresse...

Il semblerait que ces soucis financiers ne suffisent pas pour Valérie Pécresse à faire taire son ego blessé. La candidate déchue n’a clairement pas du tout apprécié l’absence de Nicolas Sarkozy à ses côtés au cours de sa campagne.

Le patron historique des LR s'est en effet illustré par son silence. Après avoir entretenu le suspens quelques temps, il n'a finalement jamais offert son soutien officiel à son ancienne ministre. Pis: il a appelé à voter Macron dès le 12 avril, sans un mot pour elle. Dans l'entourage de la candidate, on va jusqu'à un véritable «sabotage de campagne».

«Elle ne demande pas la charité, mais la solidarité et l’amitié. C’est une femme d’honneur», a commenté l’entourage de Valérie Pécresse, auprès de Politico. Soit. (mbr)

Yannick Jadot est nul en géo
Video: watson
Ceci pourrait également vous intéresser:
0 Commentaires
Comme nous voulons continuer à modérer personnellement les débats de commentaires, nous sommes obligés de fermer la fonction de commentaire 72 heures après la publication d’un article. Merci de votre compréhension!
Actifs russes: Washington met la pression sur les pays du G7
Suivez en direct les dernières infos sur la guerre de la Russie contre l'Ukraine et ses implications en Suisse ainsi que dans le monde.
L’article