DE | FR
Bild

Le jeune journaliste biélorusse arrêté aurait été torturé

Une vidéo diffusée par les médias biélorusses montre le bloggeur Roman Protasevich en train de faire des aveux. Son père monte au front pour dénoncer les mauvais traitements visiblement infligés à son fils.



Pour la première fois depuis son arrestation musclée dimanche, où il a été extrait d’un avion de ligne intercepté par les autorités biélorusses, Roman Protasevich est apparu dans une vidéo diffusée sur les réseaux sociaux. Dans cette séquence, il affirme être bien traité et va même jusqu’à délivrer des aveux de culpabilité: «Je continue à coopérer avec les enquêteurs et j'avoue avoir organisé des troubles de masse dans la ville de Minsk», affirme-t-il notamment.

Des déclarations qui auraient été obtenues sous la torture, si on en croit le père du dissident de 26 ans, qui s’est confié au Daily Mail.

«Il est très probable que son nez soit cassé, parce que sa forme a changé et qu'il y a beaucoup de poudre sur le devant, tout le côté gauche de son visage a de la poudre, a déclaré Dzmitry Protasevich, il y a des trucs gras sur le côté gauche.» Il a également ajouté que le paquet de cigarettes posé ostensiblement à côté de son fils n’est pas le sien, car il ne fume pas cela.

«Je pense qu'il a été forcé. Ce ne sont pas ses mots, ce n'est pas son intonation, il est très réservé et vous pouvez voir qu'il est nerveux», a ajouté le père de Roman.

C'est également l'avis de Svetlana Tikhanovskaya, leader de l'opposition biélorusse, qui a été forcée d'apparaître dans de des vidéos similaires. Elle a déclaré que ces images ont été filmées sous «une pression morale et physique» et qu'elle est inquiète pour la vie de Roman Protasevich. (ade)

Manifestations européennes en soutien à la Palestine

1 / 9
Manifestations européennes en soutien à la Palestine
source: epa keystone / martial trezzini
Share on FacebookShare on TwitterShare via WhatsApp

Les ados, inclusifs dans la vraie vie? «C'est compliqué»

Plus d'articles «International»

50°C à l'ombre au Canada, la faute à un «dôme de chaleur». Explications

Link zum Artikel

Détournés, abattus, sabotés, les avions sont de vraies armes politiques

Link zum Artikel

Non-vacciné? Préparez vos narines pour visiter la France cet été

Link zum Artikel

L'Italie a-t-elle un (gros) problème avec ses infrastructures?

Link zum Artikel

Israël se sent menacé par le variant Delta

Link zum Artikel
Montrer tous les articles

La loi chinoise frappe à Hong Kong: 9 ans de prison pour un activiste

Un jeune de 23 ans a été condamné à l'issue du premier jugement rendu pour un crime relevant de la loi sur la sécurité nationale, imposée par la Chine dans l'ex-colonie britannique.

Tong Ying-kit, un serveur hongkongais de 23 ans, a été condamné ce vendredi à neuf ans de prison à l'issue du premier jugement rendu pour un crime relevant de la drastique loi sur la sécurité nationale, imposée par Pékin dans l'ex-colonie britannique.

Tong Ying-kit avait été reconnu coupable mardi:

Les faits avaient eu lieu le 1er juillet 2020, le jour de l'entrée en vigueur de la loi sur la sécurité nationale, le résumé ici 👇.

Le procès de deux semaines s'est déroulé sans jury, ce qui constitue …

Lire l’article
Link zum Artikel