larges éclaircies
DE | FR
International
Royaume-Uni

«Le Covid ne tue que les vieux»: nouvelle polémique en vue pour Johnson

«Le Covid ne tue que les vieux»: nouvelle polémique en vue pour Johnson

Dominic Cummings multiplie les attaques contre le premier ministre britannique Boris Johnson.
Dominic Cummings multiplie les attaques contre le premier ministre britannique Boris Johnson.Image: Keystone/Shutterstock
Alors que le Royaume-Uni lève la quasi-totalité des restrictions, les révélations embarrassantes sur le Premier ministre s'accumulent.
20.07.2021, 09:2120.07.2021, 15:46
Plus de «International»

L'ex-conseiller de Boris Johnson, Dominic Cummings, s'en prend une nouvelle fois au Premier ministre britannique et à sa gestion de la pandémie.

Lors d'une longue interview accordée à la BBC, Cummings a enchaîné les révélations explosives. Tour d'horizon:

  • L'automne dernier, le Premier ministre a hésité à renforcer les restrictions. La cause? «Seules les personnes de plus de 80 ans meurent du Covid», aurait-il affirmé.
  • Boris Johnson voulait laisser le Covid «traverser le pays» plutôt que de détruire l'économie.
  • Face à la requête de Cummings de renforcer les mesures sanitaires, Johnson aurait dit: «Non, non, non, non, non, je ne le ferai pas».
  • Vers le début de la pandémie, Johnson avait voulu maintenir ses réunions hebdomadaires en présentiel avec la Reine, mais il a dû avertir sa patronne qu'elle pourrait mourir si elle attrapait le coronavirus.

Pas la première fois

En réponse, le gouvernement britannique a déclaré que le Premier ministre avait, tout au long de la pandémie, pris les «mesures nécessaires pour protéger les vies, guidé par les meilleurs conseils scientifiques».

L'expulsion de Dominic Cummings
Boris Johnson et son conseiller Dominic Cummings étaient une sorte de dream team excentrique dans la politique britannique. Pendant la pandémie, la belle entente s'est brisée, ce dont la partenaire de Johnson, Carrie Symonds, est également responsable. Elle se serait engagée dans une lutte de pouvoir avec le conseiller controversé et aurait provoqué son expulsion.

Ce n'est pas la première fois que Dominic Cummings attaque Boris Johnson. Lors d'une audition devant une commission parlementaire en mai, il a critiqué la gestion de la pandémie du Premier ministre. «Des dizaines de milliers de personnes sont mortes inutilement», avait-il notamment affirmé.

Bien que les révélations faites lors de cette session étaient explosives, Cummings a été critiqué pour ne pas avoir fourni de preuves à l'appui de certaines de ces affirmations. (asi)

3000 jeunes font la fête à Liverpool
1 / 7
3000 jeunes font la fête à Liverpool
Un concert dans un entrepôt de Liverpool, en Angleterre, qui a débuté vendredi après-midi, fait partie d'une série d'événements pilotes parrainés par le gouvernement et suivis de près par les responsables de la santé publique.
source: ap pa / richard mccarthy
partager sur Facebookpartager sur X
0 Commentaires
Comme nous voulons continuer à modérer personnellement les débats de commentaires, nous sommes obligés de fermer la fonction de commentaire 72 heures après la publication d’un article. Merci de votre compréhension!
Biden dit espérer un cessez-le-feu à Gaza «d'ici lundi prochain»
Le Qatar, l'Egypte et les Etats-Unis tentent de négocier un compromis avec Israël et le Hamas en vue d'une trêve. Selon le président américain, une décision ne devrait pas tarder.

Joe Biden a déclaré lundi avoir «espoir» qu'un cessez-le-feu prenne place à Gaza «d'ici lundi prochain». Il s'exprimait alors que les discussions se poursuivent en vue d'un accord comprenant notamment la libération d'otages détenus par le Hamas.

L’article