DE | FR

Royaume-Uni: le chef de l'opposition travailliste exfiltré par la police

Accusé par la foule de «protéger les pédophiles», suite à une déclaration complotiste du premier ministre Boris Johnson, Keir Starmer a dû être exfiltré.
07.02.2022, 22:4808.02.2022, 06:32

Le chef de l'opposition britannique, Keir Starmer, a été verbalement pris à partie, lundi soir, par des manifestants, ce qui a suscité des réactions indignées de responsables politiques. Ils lient l'incident à une attaque lancée contre lui au Parlement par le premier ministre Boris Johnson.

Plusieurs vidéos sur les réseaux sociaux montrent une foule très véhémente autour du chef du Parti travailliste. On entend Keir Starmer se faire qualifier de «traître», se faire accuser de «protéger les pédophiles», avant d'être exfiltré dans une voiture de police.

Boris Johnson pointé du doigt

Empêtré dans le scandale des fêtes organisées à Downing Street au mépris des restrictions contre le Covid-19, Boris Johnson avait accusé, il y a une semaine, au Parlement Keir Stramer d'avoir «passé son temps à poursuivre des journalistes» et de n'avoir pas poursuivi le pédophile Jimmy Savile quand il était à la tête du parquet britannique.

Cette attaque, répandue dans les milieux conspirationnistes, a valu à Boris Johnson d'abondantes critiques et la démission d'une influente conseillère.

Soutien des deux bords politiques

«Pas étonnant que les voyous conspirationnistes qui ont harcelé @Keir_Starmer et moi aient répété les calomnies que nous avons entendues de la part de @BorisJohnson la semaine dernière», a tweeté le député travailliste David Lammy, qui se trouvait avec Keir Starmer.

«L'intimidation, le harcèlement et les mensonges n'ont pas de place dans notre démocratie. Et ils ne m'empêcheront pas de faire mon travail», a-t-il ajouté. Le député conservateur Julian Smith a quant à lui jugé l'incident «épouvantable» et appelé Boris Johnson à retirer ses propos. (jah/ats)

Aucun rapport, mais il recrée Africa de Toto avec Zelda sur sa vieille Nintendo 3DS

L'actu' internationale, jour et nuit, c'est par ici:

Une gardienne de prison offre la liberté à son détenu préféré

Link zum Artikel

Moscou va montrer toute la force de l'armée russe pour célébrer le 9 Mai

Link zum Artikel

Le chanteur Bono du groupe U2 a chanté sur le quai d'un métro à Kiev

Link zum Artikel

Le G7 hausse le ton et s'engage à ne plus acheter de pétrole russe

Link zum Artikel

Un acteur de Sex Education devient le nouveau Docteur Who

Link zum Artikel
Montrer tous les articles
0 Commentaires
Comme nous voulons continuer à modérer personnellement les débats de commentaires, nous sommes obligés de fermer la fonction de commentaire 72 heures après la publication d’un article. Merci de votre compréhension!
De sa prison, Alexeï Navalny continue à dénoncer la propagande de Poutine
Condamné en mars à neuf ans de détention en «régime sévère», Alexeï Navalny, principal opposant russe au régime du président russe, a fait appel. Depuis sa prison, il ne mâche pas ses mots pour dénoncer la guerre en Ukraine.

Un tribunal de Moscou a commencé à examiner en appel la condamnation de Navalny pour «escroquerie». Bien qu'il soit emprisonné depuis janvier 2021, le farouche opposant politique n'a jamais cessé de dénoncer la propagande du maître du Kremlin.

L’article