International
Russie

Ce que l'on sait de l'attentat dans la capitale russe

1 / 13
L'attentat contre le Crocus City Hall à Moscou
L'attaque contre le Crocus City Hall, à Moscou, a fait 137 morts.
source: sda / dmitry serebryakov
partager sur Facebookpartager sur X

Ce que l'on sait de l'attentat dans la capitale russe

Une salle de concert moscovite a été la cible de terroristes de l'Etat islamique vendredi soir. Un immense incendie s'est déclaré après une fusillade.
23.03.2024, 09:0125.03.2024, 06:26
Plus de «International»

La capitale russe est sur le qui-vive depuis vendredi soir. Voilà ce que l'on sait pour l'heure à propos de l'attaque qui a touché le nord de la ville.

Un «acte terroriste barbare» pour Poutine

Le président russe a réagi samedi, parlant de l'attaque de la veille comme d'un «acte terroriste barbare». Il a promis que les auteurs seraient punis.

Selon Vladimir Poutine, les quatre assaillants arrêtés samedi prenaient la fuite vers l'Ukraine pour s'y réfugier. Il a par ailleurs décrété une journée de deuil national pour dimanche.

Le discours de Poutine transmis en direct à Moscou.
L'allocution du président retransmise en direct dans les rues de la capitale.Keystone

Kiev «pas impliquée»

Kiev a de nouveau démenti samedi tout lien avec l'attaque meurtrière la veille près de Moscou, après que les services spéciaux russes ont affirmé que les assaillants avaient des contacts en Ukraine et tentaient d'y fuir lorsqu'ils ont été arrêtés.

«On s'attendait à ce que la version des responsables russes soit 'la piste ukrainienne'», a posté sur X un conseiller de la présidence ukrainienne. «Les déclarations des services spéciaux russes concernant l'Ukraine sont absolument intenables et absurdes.» «L'Ukraine n'a pas le moindre lien avec l'incident», a-t-il réaffirmé.

Premières arrestations

Des suspects auraient été arrêtés samedi matin, selon le Kremlin. Sur onze personnes au total, quatre seraient des assaillants directement impliqués dans les événements de vendredi soir, a indiqué le FSB, le service de sécurité russe.

People place flowers by a fence next to the Crocus City Hall, on the western edge of Moscow, Russia, Saturday, March 23, 2024, , following an attack Friday, for which the Islamic State group claimed r ...
Des lieux de recueillement ont commencé à apparaître aux abords de la salle de concert.Keystone

Bilan sans cesse revu à la hausse

Les autorités parlent désormais d'au moins 133 victimes, avertissant que ce nombre «pourrait encore augmenter». L'attaque aurait fait tout autant de blessés, puisque le ministre de la Santé Mikhaïl Mourachko a annoncé 115 hospitalisations, donc cinq concernant des enfants. Soixante adultes et un mineur sont dans un état grave.

epa11237759 Russian policemen guard near the burned Crocus City Hall concert venue following a shooting in Krasnogorsk, outside Moscow, Russia, 22 March 2024. A group of up to five gunmen has attacked ...
Keystone

Revendiquée par l'EI

L'EI, qui a déjà ciblé la Russie à plusieurs reprises, a affirmé sur l'un de ses comptes Telegram que ses combattants «ont attaqué un grand rassemblement [...] dans les environs de la capitale russe Moscou». L'organisation terroriste a affirmé que son commando avait ensuite «regagné sa base en toute sécurité».

«L'attaque a été menée par quatre combattants de l'EI armés de mitrailleuses, d'un pistolet, de couteaux et de bombes incendiaires»
L'EI

Incendie pratiquement circonscrit

Cet assaut, dont les médias russes ont commencé à faire état vers 20h15 à Moscou (18h15 en Suisse), a été mené par plusieurs individus armés au Crocus City Hall, une salle de concert située à Krasnogorsk, à la sortie nord-ouest de la capitale russe. Le groupe de rock russe Piknik y donnait un spectacle.

epaselect epa11237695 Russian firefighters extinguish a fire on the Crocus City Hall concert venue following a shooting in Krasnogorsk, outside Moscow, Russia, 22 March 2024. A group of up to five gun ...
Les pompiers ont lutté contre l'incendie qui s'est déclaré dans la salle de concert.Keystone

Des journalistes de l'AFP ont vu le bâtiment en proie à un vaste incendie, des volutes de fumée noire s'échappant du toit, ainsi qu'une très importante présence de la police et des services de secours.

«Il reste encore quelques foyers, mais l'incendie a été pratiquement circonscrit. Des secouristes ont pu pénétrer dans l'auditorium. Son toit s'est effondré et le retrait des débris continue.»
Le gouverneur de la capitale russe, Andreï Vorobiov, sur Telegram

Aucune information n'a été donnée quant au nombre de personnes potentiellement piégées à l'intérieur.

«Juste avant le début, nous avons tout d'un coup entendu plusieurs rafales de mitraillette et un terrible cri de femme. Puis beaucoup de cris»
Alexeï, producteur dans les loges au moment de l'attaque

Il a dit avoir vu «des mouvements de foule terribles» de spectateurs voulant s'échapper.

Sécurité renforcée

Le maire de Moscou, Sergueï Sobianine, a annoncé l'annulation de tous les événements publics ce week-end. Les principaux musées et théâtres de la capitale ont annoncé leur fermeture.

epa11237562 Russian emergency doctors collect bodies of victims near the burning Crocus City Hall concert venue following a shooting in Krasnogorsk, outside Moscow, Russia, 22 March 2024. A group of u ...
Des médecins rassemblent les cadavres des victimes à l'extérieur du bâtiment incendié.Keystone

Des mesures de sécurité renforcées ont été mises en place, selon la télévision russe, notamment dans les aéroports moscovites et dans d'autres grandes villes du pays. Selon l'agence Tass, la place Rouge de Moscou a été bouclée par les forces de l'ordre.

Police officers secure an area near the Crocus City Hall on the western edge of Moscow, Russia, Saturday, March 23, 2024. Assailants burst into a large concert hall in Moscow on Friday and sprayed the ...
Le périmètre est bouclé et surveillé samedi matin.Keystone

De nombreux pays ont condamné l'attaque, dont la Suisse, qui s'est dite «horrifiée».

La Maison-Blanche s'est dit «en pensées aux côtés des victimes de la terrible attaque». Elle a affirmé avoir partagé avec les autorités russes des informations selon lesquelles des extrémistes planifiaient de cibler de manière imminente de grands rassemblements à Moscou, y compris des concerts.

Kiev hors de cause

Un conseiller de la présidence ukrainienne, Mykhaïlo Podoliak, a affirmé que l'Ukraine, qui fait face depuis deux ans à une offensive militaire russe, «n'a absolument rien à voir» avec la fusillade. Une unité de combattants russes anti-Kremlin à l'origine de plusieurs incursions armées à la frontière russe ces derniers mois, la Légion Liberté de la Russie, a aussi nié toute implication. (vz/ats)

Ceci pourrait également vous intéresser:
1 Commentaire
Comme nous voulons continuer à modérer personnellement les débats de commentaires, nous sommes obligés de fermer la fonction de commentaire 72 heures après la publication d’un article. Merci de votre compréhension!
1
Un touriste blessé par un ours dans le Trentin
Un touriste étranger a été attaqué et blessé mardi matin par un ours dans le Nord de l'Italie, a annoncé la province du Trentin. L'homme a été secouru par du personnel sanitaire et transporté par hélicoptère à l'hôpital de Trente.

Selon des médias locaux, il s'agit d'un Français âgé de 43 ans qui était parti faire une promenade dans les bois. Les blessures ne mettent pas sa vie en danger. La province a pour sa part précisé que des gardes forestiers sont également intervenus sur place pour tenter d'identifier l'ours à l'origine de l'attaque.

L’article