averses éparses
DE | FR
International
Russie

Oleksandr Syrsky est derrière la fulgurante avancée ukrainienne

Oleksandr Syrsky
Oleksandr SyrskyImage: twitter @finkenbein1

Voici le cerveau derrière la fulgurante avancée ukrainienne

Les dirigeants ukrainiens n'étaient pas convaincus par la contre-offensive près de Kharkiv. Mais le colonel-général Oleksandr Syrsky s'est imposé.
14.09.2022, 06:1814.09.2022, 08:56
Martin Küper / t-online
Un article de
t-online

Oleksandr Syrsky, chef des forces terrestres ukrainiennes, semble un peu timide lorsqu'il s'adresse à ses soldats à Balakliia. Mais il faudra bien que cet homme de 57 ans s'habitue à cette nouvelle attention, surtout si sa promesse se concrétise. Jeudi 8 septembre, il déclarait devant la mairie de la ville, reprise par les Ukrainiens:

«Je suis sûr que ce n'est pas la dernière ville que nous libérerons»

L'armée ukrainienne a partagé une vidéo de la scène, sous-titrée en anglais, sur Twitter:

A ce moment-là, les autres objectifs de l'avancée ukrainienne s'appelaient encore Koupiansk et Izioum. Entre-temps, ces lieux stratégiques ont été repris par les Ukrainiens. Ce n'est pas seulement la rapidité de la contre-offensive dans le nord-est du pays qui laisse les observateurs de la guerre pantois, mais l'audace de l'attaque. Pendant des mois, les dirigeants ukrainiens avaient annoncé l'offensive au sud, près de Kharkiv, pour ensuite frapper de plein fouet le point le plus faible de la défense russe.

Oleksandr Syrsky défendait déjà Kiev en mars

Oleksandr Syrsky aurait joué un rôle essentiel dans les récents succès des Ukrainiens – et pas seulement en tant que motivateur des troupes. Le politologue ukrainien Oleksii Holobutskyi a déclaré au portail charter97:

«C'est Oleksandr Syrsky qui a eu l'idée d'une attaque surprise sur Balakliia. Il a d'abord été critiqué pour ça au sein de l'état-major. Mais il a réussi à convaincre le commandement militaire du bien-fondé de son plan»

Le journal italien Il Messagero rapporte également, en se référant à des sources ukrainiennes, que l'idée d'Oleksandr Syrsky était d'avancer vers Koupiansk, afin de couper le ravitaillement de l'armée russe à Izioum, et de provoquer ainsi l'effondrement de tout le front dans la région de Kharkiv. Cette dernière avancée n'est pas son premier exploit militaire du militaire. Il a également été responsable de la défense de Kiev en mars et, finalement, de l'expulsion des troupes russes du nord de l'Ukraine.

J'ai simplement fait ce qu'il fallait

Au Washington Post, Oleksandr Syrsky a déclaré:

«Honnêtement, je ne pouvais pas imaginer que la Russie attaquerait à une telle échelle et avec autant d'audace. Mais nous sommes l'armée, et indépendamment de ce que je croyais ou ne croyais pas, j'ai fait ce qu'il fallait»

Une semaine avant l'invasion de l'Ukraine, le militaire a fait installer des postes de commandement le long des principales routes d'avancée de l'armée russe et a fait déplacer les avions de combat et les hélicoptères vers des caches sûres. Il a ordonné aux écoles militaires de mettre en place des unités de combat provisoires et d'amener leurs canons d'entraînement dans la capitale. Toujours selon le Washington Post, Oleksandr Syrsky a divisé l'agglomération de Kiev en zones de défense, qu'il a attribuées à un général, créant ainsi une chaîne de commandement claire.

Héros de l'Ukraine

Il a toutefois laissé les décisions tactiques au combat aux commandants sur place. Un principe probablement appris au cours des années précédentes auprès des partenaires de l'OTAN en Ukraine. En 2013, il est devenu officier de liaison entre le ministère ukrainien de la Défense et l'OTAN. L'objectif de cette coopération était d'adapter l'armée ukrainienne aux normes de l'OTAN.

Après l'invasion russe de l'est de l'Ukraine en 2014, Oleksandr Syrsky a participé à plusieurs missions de combat et a été décoré. En août 2019, il a été nommé commandant en chef des troupes au sol et a été promu colonel général en 2020. Pour ses exploits lors de la bataille de Kiev, le président Volodymyr Zelensky l'a honoré en avril en le nommant héros de l'Ukraine.

Entré dans l'armée en 1990, il fait partie de la première génération de militaires ukrainiens après la fin de l'Union soviétique. Valeriy Saluschnyj, commandant en chef de l'armée ukrainienne depuis 2021, fait également partie de ce groupe. Dans une interview réalisée peu avant l'invasion russe, il a déclaré:

«Pour moi, le plus important est de nous débarrasser de tout ce qui est soviétique, qui nous lie les mains et les pieds, et de commencer à voir les choses de manière européenne»

Ce superyacht russe confisqué est à vendre

1 / 23
Ce superyacht russe confisqué est à vendre
partager sur Facebookpartager sur Twitterpartager par WhatsApp

Les experts de la télévision russe se rendent compte que leur armée est défaillante

Video: watson
0 Commentaires
Comme nous voulons continuer à modérer personnellement les débats de commentaires, nous sommes obligés de fermer la fonction de commentaire 72 heures après la publication d’un article. Merci de votre compréhension!
Hakeem Jeffries, le «Barack de Brooklyn» qui remplacera Nancy Pelosi
C'est un «tournant historique»: Hakeem Jeffries, 52 ans, est devenu le premier Afro-Américain à prendre la tête des démocrates à la Chambre des représentants. Portrait d'un «commutateur» à l'aise dans ses baskets, aussi bien sur le bitume de Brooklyn que la moquette de son bureau de Washington DC.

Son élection est à l'image de son ascension politique: calme, intelligente, subtile, sans friction, ni fausse note.

L’article