DE | FR

Poutine est officiellement un «criminel de guerre» pour les Etats-Unis

Image: sda
Le Sénat américain a adopté une résolution qualifiant le chef du Kremlin de «criminel de guerre».
16.03.2022, 08:5816.03.2022, 11:15

Alors que la guerre en Russie entre dans son 21e jour, le Sénat américain a adopté une résolution hautement symbolique, qualifiant le président russe Vladimir Poutine de «criminel de guerre».

Fait encore plus marquant, le texte a été adopté à l'unanimité par les sénateurs républicains et démocrates, rapporte BFMTV, ce qui est assez rare. L'action vise à inciter la Cour de Justice Internationale de La Haye à engager des enquêtes pour chaque crime de guerre commis par l'armée russe en Ukraine.

A noter que Vladimir Poutine refuse toujours de qualifier de «guerre» son opération militaire.

Après le début de l'invasion, la Russie a adopté une nouvelle loi qui interdit l'opposition publique ou la couverture médiatique non étatique du conflit. La prononciation du terme «guerre» est également proscrite en Russie, aussi bien par la population que par les médias. (asi)

La Suisse et ses sanctions font rire les américains

Plus d'articles sur la guerre en Ukraine

Des personnes trans sont bloquées en Ukraine

Link zum Artikel

Sean Penn emmène Hollywood en Ukraine pour un documentaire

Link zum Artikel

La guerre en Ukraine, ça vous préoccupe? Comment? Dites-nous tout!

Link zum Artikel

Conflit Ukraine-Russie: 3 scénarios militaires les plus probables

Link zum Artikel
1 Commentaire
Comme nous voulons continuer à modérer personnellement les débats de commentaires, nous sommes obligés de fermer la fonction de commentaire 72 heures après la publication d’un article. Merci de votre compréhension!
1
Pourquoi diable Jean Castex méprise-t-il 80,3% des Français?
En refilant les clés de Matignon (et la patate chaude) à Elisabeth Borne, le tout frais ex-premier ministre a cru bon de préciser que les citoyens qui ferment leur gueule sont la «colonne vertébrale de la France». Petit cours d'anatomie virtuelle, sur fond de bar PMU.

Lundi, en passant le pouvoir à Elisabeth Borne, le premier ministre Jean Castex a ôté gratuitement quelques vertèbres à 52,6 millions de Français. Et en quatre petites phrases:

L’article