assez ensoleillé12°
DE | FR
International
Russie

Le sud de la Russie frappé par la «tempête du siècle»

In this photo released by Governor of Sevastopol Mikhail Razvozhayev telegram channel, rescuers evacuee people after storm and flooding in Sevastopol, Crimea, Monday, Nov. 27, 2023. A storm in the Bla ...
Les secouristes en action à Sébastopol, Crimée.Keystone

Le sud de la Russie frappé par la «tempête du siècle»

Arbres arrachés, coupures de courant, inondations: une violente tempête déferle en ce moment sur le sud de la Russie. Près de deux millions de personnes ont été privées d'électricité.
27.11.2023, 16:3327.11.2023, 18:03
Plus de «International»

Baptisées «tempête du siècle» et «méga-tempête» par les médias russes, les intempéries ont commencé à faire rage dimanche, selon les services de secours.

Dans la région de Krasnodar, qui abrite notamment les stations balnéaires de Sotchi et d'Anapa, très prisées par les Russes, des centaines d'arbres ainsi que de nombreuses constructions métalliques équipant les plages ont été arrachées par le vent dans la nuit de dimanche à lundi, faisant des blessés, a indiqué l'antenne locale du ministère russe des Situations d'urgence.

A Vitiazevo, près d'Anapa, la tempête a provoqué l'échouement d'un gros cargo battant pavillon du Belize, le Blue Shark, selon la même source. A Sotchi, les intempéries ont perturbé le trafic ferroviaire, en raison de chutes d'arbres sur les voies ferrées.

A Novorossiïsk, également dans la région de Krasnodar, le Consortium du pipeline de la Caspienne a annoncé suspendre le chargement du pétrole et mettre ses pétroliers à l'abri en raison «des conditions météorologiques extrêmement défavorables»: des rafales de vent allant jusqu'à 86 km/h et des vagues atteignant 8 mètres de haut.

Aquarium inondé

En Crimée, la mer Noire a débordé sur des autoroutes, la télévision russe diffusant des images de vagues déferlant sur des voitures qui tentent de rouler au milieu de l'eau. Le gouverneur de Crimée, Sergueï Aksionov, a annoncé sur Telegram avoir décrété lundi une journée chômée en raison des intempéries. Il a également décrété l'état d'urgence dans plusieurs régions de cette péninsule annexée en 2014.

In this photo released by the Governor of Sevastopol, Mikhail Razvozhayev telegram channel, a rescuer gestures as he helps people during an evacuation after storm and flooding in Sevastopol, Crimea, M ...
Une rue inondée à Sébastopol, en Crimée.Keystone

Cette tempête a provoqué des coupures de courant, et environ 400 000 personnes restaient sans électricité lundi matin en Crimée «en raison d'un ouragan ininterrompu», selon la société énergétique Krymenergo, citée par les agences de presse russes. A Sébastopol, plus de 500 animaux marins ont été tués dans l'inondation de l'Aquarium local provoquée par la tempête, a écrit sur Telegram le gouverneur de la ville, Mikhaïl Razvojaïev.

Selon lui, les prévisions météorologiques ne sont guère rassurantes pour l'heure, avec de la pluie, de la neige et des rafales de vent allant jusqu'à 30 mètres par seconde attendues lundi en Crimée.

L'Ukraine est aussi touchée

L'Ukraine voisine est également confrontée à des intempéries, une violente tempête de neige ayant laissé plus de 2000 localités sans électricité et bloqué les autoroutes. Le système électrique du pays en guerre subit déjà la pression des bombardements russes.

L'Ukraine redoute une nouvelle campagne de frappes russes massives visant ses infrastructures essentielles cet hiver, comme en 2022 lorsque ces attaques avaient plongé des millions de personnes dans le froid et l'obscurité. (ats)

Et plus près de chez nous:

La montée des eaux de l'Arve met Genève sens dessus dessous
Video: watson
0 Commentaires
Comme nous voulons continuer à modérer personnellement les débats de commentaires, nous sommes obligés de fermer la fonction de commentaire 72 heures après la publication d’un article. Merci de votre compréhension!
Les Etats-Unis évitent de justesse le «shutdown»
Une paralysie budgétaire de l'Etat fédéral, le fameux «shutdown», est à nouveau repoussée: le Congrès américain a adopté jeudi un texte malgré l'opposition d'élus trumpistes, mais ce répit ne sera, de nouveau, que de courte durée.

La Chambre américaine des représentants, puis le Sénat dans la soirée, ont adopté jeudi un texte qui repousse d'une semaine cette menace, en pleine campagne électorale, après un accord trouvé la veille entre élus démocrates et républicains.

L’article