International
Russie

Ukraine: Poutine coupe l'exportation de céréales

FILE - The ship Navi-Star sits full of grain since Russia's invasion of Ukraine began five months ago as it waits to sail from the Odesa Sea Port, in Odesa, Ukraine, July 29, 2022. U.S. President ...
Le «Navi-Star» est resté bloqué pendant des semaines dans le port d'Odessa cet été avant de pouvoir partir avec sa cargaison de céréales. Aujourd'hui, les navires céréaliers ukrainiens sont de nouveau menacés de blocage.image: keystone

Poutine coupe l'exportation de céréales et menace «des millions de personnes»

Après l'attaque ukrainienne contre la flotte russe de la mer Noire, la Russie a coupé ses exportations de céréales. Un prétexte, selon les pays occidentaux qui ont réagi en nombre, notamment sur les réseaux sociaux.
31.10.2022, 16:45
Bojan Stula / ch media
Plus de «International»

Une vingtaine de jours avant l'expiration de l'accord d'exportation de céréales entre la Russie et l'Ukraine, Moscou a suspendu sa décision «pour une durée indéterminée», bloquant ainsi l'exportation de céréales. Le Kremlin a justifié cette suspension par l'attaque navale ukrainienne contre la base navale russe de Sébastopol qui a lieu samedi matin, très tôt.

Lors de cette mission, jusqu'à trois navires de guerre russes auraient été endommagés. Des analystes militaires internationaux ont estimé que la frégate Amiral Makarov, qui remplaçait le «Moskva» coulé par les Ukrainiens, avait subi de graves dommages.

Le ministère russe de la Défense a en revanche indiqué que les attaques avaient été en grande partie repoussées et que seul un dragueur de mines avait subi des dommages plus légers.

Comme lors du sabotage du pont de Kertch, l'Ukraine n'a pas revendiqué la responsabilité de l'acte. En revanche, des sources ukrainiennes ont fait circuler des vidéos montrant la prétendue attaque, sur les réseaux sociaux au cours du week-end.

La famine à nouveau utilisée comme arme de guerre russe

Indépendamment de sa signification militaire, l'attaque contre la flotte russe de la mer Noire a une nouvelle fois fait du commerce mondial de céréales un enjeu pour le maître du Kremlin, Vladimir Poutine.

L'Ukraine a qualifié de ridicules les inquiétudes officielles de la Russie en matière de sécurité concernant la poursuite des exportations de céréales. Le corridor maritime pour les navires céréaliers se trouve à plus de 200 kilomètres des explosions à Sébastopol, a tweeté le ministre ukrainien des Affaires étrangères Dmytro Kuleba:

Le président Zelensky a été dans le même sens lors de son habituelle allocution en vidéo:

«La Russie met tout en œuvre pour exposer des millions de personnes en Afrique, au Proche-Orient et en Asie du Sud-Est à une famine artificiellement provoquée, ou du moins à une crise radicale des prix alimentaires.»

De nombreux pays occidentaux ont réagi avec la même indignation. Le représentant de l'UE pour les affaires étrangères, Josep Borrell, a ainsi critiqué le fait que la suspension de l'accord d'exportation mettait en péril «la principale voie d'acheminement des céréales et des engrais dont nous avons un besoin urgent» et qui permettrait de désamorcer la crise mondiale de la faim provoquée par la guerre en Ukraine.

La Turquie veut poursuivre les inspections sur le Bosphore

Le secrétaire d'Etat américain Antony Blinken a appelé les deux belligérants à maintenir «cette initiative essentielle et salvatrice en état de marche». Samedi, le président américain Joe Biden avait déjà qualifié l'action russe de «révoltante» et souligné qu'elle conduirait à une augmentation de la faim dans le monde.

La ministre allemande des Affaires étrangères Annalena Baerbock a également critiqué la réaction de la Russie aux attaques de bateaux:

«Des millions de personnes dans le monde souffrent de la faim et la Russie risque à nouveau la sûreté des navires céréaliers. Cela doit cesser. Nous demandons à la Russie de tenir à nouveau les promesses faites à la communauté internationale.»

Le ministère turc des Affaires étrangères a annoncé, dimanche soir, qu'il souhaitait jouer un rôle de médiateur des deux côtés afin de permettre la poursuite des exportations de céréales. Il est prévu de poursuivre, lundi ou mardi, les inspections des navires céréaliers en attente devant Istanbul.

L'accord sur les céréales conclu cet été sous la médiation de la Turquie et de l'ONU a permis de mettre fin au blocus russe des ports d'exportation de céréales ukrainiens qui durait depuis des mois. Selon les données turques, 9,3 millions de tonnes de céréales ont été expédiées depuis lors. Les bateaux sont contrôlés à chaque fois qu'ils traversent le détroit du Bosphore.

Des drones kamikazes iraniens sont utilisés par l'armée russe en Ukraine
Video: watson
Ceci pourrait également vous intéresser:
1 Commentaire
Comme nous voulons continuer à modérer personnellement les débats de commentaires, nous sommes obligés de fermer la fonction de commentaire 72 heures après la publication d’un article. Merci de votre compréhension!
1
Bardella lisse son programme en vue des législatives
Crédité à 33% dans le dernier sondage, Jordan Bardella s'emploie depuis plusieurs jours à dissiper les doutes sur son programme. Pas question de quitter le commandement intégré de l'Otan, ou de mettre fin au soutien de Paris à l'Ukraine.

A onze jours des législatives, le président du RN Jordan Bardella a voulu rassurer mercredi sur sa politique étrangère, en affirmant ne pas vouloir «remettre en cause les engagements» de la France à l'international en matière de défense.

L’article