DE | FR

Voici comment les Ukrainiens ont coulé le Moskva

Kiev conteste l'explication du naufrage du Moskva. La navire aurait été touché par deux missiles anti-navires.
Kiev conteste l'explication du naufrage du Moskva. La navire aurait été touché par deux missiles anti-navires.Image: sda
Le vaisseau russe a probablement été touché par deux missiles anti-navires Neptune. De conception ukrainienne, ces armes ont de nombreux atouts, mais cela n'explique pas tout.
20.04.2022, 11:4520.04.2022, 16:23
Suivez-moi

Si la version de Kiev est confirmée, il s'agit d'un revers de taille pour Moscou. Pour l'instant, ce que l'on sait c'est que le Moskva, le navire amiral de la flotte russe de la mer Noire, a coulé après avoir été endommagé par une déflagration.

La Russie impute l'accident à une explosion de munitions, déclenchée par des causes inconnues, ce que Kiev conteste. Pour l'Ukraine, le croiseur a été touché par deux missiles anti-navires RK-360MT Neptune lancés depuis la côte. Selon un article du site spécialisé Oryx, il s'agit du scénario le plus probable.

Le lancement d'un missile Neptune.
Le lancement d'un missile Neptune.Image: Oryx

Dans ce cas, poursuit l'article, les radars du navire n'ont probablement pas détecté les missiles ukrainiens, ou du moins pas assez tôt. De plus, les systèmes de défense du Moskva n'ont pas pu réagir efficacement. Comment cela est-il possible?

Une arme efficace...

Les missiles anti-navires tels que le Neptune utilisent différentes techniques pour augmenter les chances de réussite d'une frappe et échapper aux radars ennemis:

  • Ils volent à quelques mètres au-dessus de la surface de la mer.
  • Ils utilisent la navigation inertielle jusqu'à l'approche finale. Cette expression désigne une technique autonome utilisant des capteurs d’accélération et de rotation afin de déterminer le mouvement absolu du missile.
  • Ils ne démasquent leur radar qu'en phase avancée d'approche de sa cible, pour se protéger au maximum des contre-mesures ennemies.

Pourtant, selon Oryx, le Neptune reste un missile anti-navire assez léger: un vaisseau comme le Moskva dépasse de loin la cible pour laquelle il a été conçu. L'armement lourd du navire russe pourrait donc bien avoir contribué à sa perte, en alimentant des incendies incontrôlables après l'impact initial.

... et une armée corrompue

Les vertus techniques du Neptune ne suffisent donc pas à expliquer la perte du navire. Selon Anna Colin Lebedev, spécialiste des sociétés post-soviétiques à l'Université Paris Nanterre, il faut considérer un autre facteur: la corruption «systémique» qui gangrène l'armée russe.

Image: Keystone

La chercheuse cite dans un thread Twitter une récente affaire de corruption concernant la flotte de la mer du Nord. En 2016, des navires qui devaient faire l'objet de travaux n'ont pas été correctement réparés: l'argent affecté avait été en grande partie détourné. La société qui avait gagné l'appel d'offres s'était contentée de faire des «travaux cosmétiques».

Bien que ce cas ne concerne pas directement le Moskva, contrairement à ce qu'Anna Colin Lebedev soutenait dans un premier temps, cet exemple peut servir d'illustration de la corruption dans la flotte militaire russe.

Un missile ukrainien

Contrairement à beaucoup d'armes utilisées par l'armée ukrainienne, les missiles Neptune n'ont pas été livrés par les Occidentaux. Il s'agit d'un tout nouveau système de défense côtière conçu par les Ukrainiens.

Après l'explosion.
Après l'explosion.Image: twitter

Fortement inspiré du modèle soviétique Kh-35, le Neptune en est l'évolution, avec des performances nettement améliorées, écrit LCI. Tiré depuis une batterie à terre, il a une portée d'environ 300 kilomètres.

A noter que, quelques heures après que le vaisseau a coulé, une usine de Neptune a été touchée par une frappe russe dans la région de Kiev... ce qui laisse supposer que le missile est vraiment responsable de la perte du Moskva.

Saint Neptune

Pour l'Ukraine, le naufrage du Moskva est un exploit étonnant et une source de motivation importante, notamment à cause de son rôle dans l'affaire de l'île des Serpents. De plus, le navire avait bloqué, avec d'autres bâtiments russes, la ville portuaire de Marioupol.

Vidéo: watson

Il s'agit, pourtant, d'une victoire symbolique: en réalité, les implications militaires réelles de la perte du Moskva sont nulles, relativise Oryx. Ce qui reste de la marine et de l'armée de l'air ukrainiennes n'opère pas dans cette zone.

Peu importe. A l'image d'autre armes dont l'usage s'est révélé efficace contre l'envahisseur russe, le Neptune a d'ores et déjà eu droit à sa petite icône religieuse:

Image: st-javelin

Les images glaçantes de Marioupol vue du ciel

Plus d'articles sur les armes employées en Ukraine

Le char high-tech de Poutine a été détruit en Ukraine

Link zum Artikel

Les tanks T-72 de Poutine ont un point faible et l'Ukraine le sait

Link zum Artikel

Ce que l'on sait du missile Kinjal, nouvelle super-arme de Poutine

Link zum Artikel

Zelensky voulait des armes modernes et offensives, voici ce qu'il a obtenu

Link zum Artikel

Pourquoi le super char T-14 Armata de Poutine ne roule que lors des défilés

Link zum Artikel

Le «Pinocchio» de Poutine: Voilà pourquoi cette arme répand la peur et la terreur

Link zum Artikel
Montrer tous les articles
0 Commentaires
Comme nous voulons continuer à modérer personnellement les débats de commentaires, nous sommes obligés de fermer la fonction de commentaire 72 heures après la publication d’un article. Merci de votre compréhension!
Zelensky et Cassis ont parlé au WEF de Davos: voici les 3 points à retenir
Les présidents ukrainien et suisse, Volodymr Zelensky (virtuellement) et Ignazio Cassis (physiquement), ont pris la parole à l'occasion du lancement du Forum économique mondiale de Davos. Voici en substance le résumé de leurs discours très attendus.

C'est devant tout le gratin de l'économie mondiale, réuni lundi au cœur des montagnes grisonnes pour le Forum économique mondial (WEF), que le président ukrainien a donné l'un de ses (innombrables) discours depuis le début de l'offensive. Ovationné à deux reprises par la foule enthousiaste, il a débuté sa prise de parole virtuelle par... une mise en garde:

L’article