International
Russie

Mobilisation partielle: les Russes réagissent avec émotion

Entre peur et joie, les Russes réagissent avec émotion à la mobilisation

epa10133375 Russian soldiers hold a huge National flag of Russia, at the Poklonnaya hill, marking the Russian National Flag Day in Moscow, Russia, 22 August 2022. The day marks the anniversary of the  ...
image: keystone
Deux jours après l'annonce de la mobilisation partielle, le recrutement bat déjà son plein en Russie, surtout dans l'Extrême-Orient. Les méthodes sont souvent autoritaires, mais pas tous les citoyens semblent réagir négativement.
23.09.2022, 11:57
Plus de «International»
Un article de
t-online

Peu de temps s'est écoulé depuis que Poutine a déclaré la mobilisation partielle de son pays - et les premiers hommes sont apparemment déjà enrôlés. Les femmes ont dit au revoir à leurs maris, les enfants à leurs pères. Dans une vidéo de la chaîne de télévision russe Doschd, on voit des hommes recevoir une brève instruction en Yakoutie, dans l'Extrême-Orient russe, et se préparer au départ imminent.

Entre-temps, l'équipe de l'opposant russe Alexeï Navalny, actuellement en prison, a publié des vidéos tournées à Oulan-Oudé, la capitale de la république russe de Bouriatie, en Sibérie. Selon ces images, des étudiants de l'Université locale auraient été conduits directement hors des cours par des agents de la police militaire, arrivés tôt le matin. La vidéo aurait été enregistrée par l'un des étudiants.

La veille encore, le ministre de la Défense Sergueï Choïgou avait déclaré que les étudiants étaient exclus de la mobilisation. L'authenticité des vidéos n'est pas vérifiable. Jusqu'à présent, un nombre particulièrement élevé de personnes ont été envoyées de Bouriatie pour participer à la guerre en Ukraine – et de nombreux soldats morts ont été rapatriés. C'est ce que rapporte le portail Meduza.

Viktor Bugreev, originaire de Moscou, a posté une vidéo de lui tenant un papier timbré devant la caméra. Selon ce document, l'homme de 32 ans doit se rendre à l'administration militaire ce 22 septembre 2022 à 15 heures et se présenter au service, sous peine de poursuites judiciaires. Il affirme:

«Je n'ai jamais fait de service militaire, je n'ai pas de spécialisation militaire»

En fait, selon la déclaration officielle du gouvernement russe, seules les personnes ayant une expérience militaire devraient être enrôlées. Selon d'autres sources toutefois, des personnes ayant participé à des manifestations contre la mobilisation partielle auraient été arrêtées et directement enrôlées dans l'armée.

Vidéo: watson

La joie d'une mobilisation partielle?

Dans l'ensemble, il est toutefois difficile de se faire une idée précise de la situation depuis l'Occident après l'annonce de la mobilisation partielle. Outre les images de protestation, on trouve également quelques vidéos sur les réseaux sociaux dans lesquelles de jeunes hommes semblent se réjouir de leur incorporation. Certains d'entre eux fêtent même leur engagement en buvant de l'alcool.

Selon les indications de l'armée russe, environ 10 000 personnes se seraient portées volontaires en l'espace de 24 heures pour servir en Ukraine. «Elles se sont présentées aux bureaux de recrutement de leur plein gré et sans attendre de convocation», a déclaré un porte-parole militaire à l'agence de presse russe Interfax. L'armée a mis en place un centre d'appel pour répondre aux questions sur la mobilisation, a-t-il ajouté.

Surtout dans l'Extrême-Orient

Un publiciste du Caucase du Nord a partagé sur Twitter une vidéo montrant une femme responsable du recrutement dans la république du Daghestan tentant de convaincre les hommes de partir à la guerre et d'envoyer leurs enfants au service militaire.

Les hommes rétorquent qu'ils ne voient pas pourquoi ils devraient faire cela.

«Vous dites sans cesse que nous devons nous battre pour notre avenir, mais de quel avenir parlez-vous alors que nous n'avons même pas notre présent?»
Un homme au Daghestan

Un collaborateur de la Commission Helsinki américaine, Bakhti Nishanov, a affirmé que l'on mobilise actuellement de plus en plus de personnes de Yakoutie, de Sakha, de Bouriatie, du Daghestan et de Tchétchénie. Il se demande si les minorités ethniques russes sont systématiquement utilisées dans la guerre. Sam Greene, directeur du centre de réflexion CEPA de Washington, s'exprime dans le même sens.

Une autre vidéo tournée en Extrême-Orient montre comment les nouvelles recrues reçoivent les premières informations juste avant le départ et montent ensuite dans un avion en direction du service militaire.

Les Russes quittent le pays

Une chose est sûre: la mobilisation partielle a provoqué une grande insécurité dans toute la Russie. Dès mercredi, de nombreuses personnes ont tenté de quitter le pays dans la panique. Les billets d'avion pour les pays exempts de visa ont été temporairement vendus ou sont devenus extrêmement chers. La capitale turque Antalya verrait arriver de plus en plus d'hommes russes en âge de se battre. Un exode aurait également lieu de la Bouriatie en Sibérie vers la Mongolie voisine.

Selon le portail Meduza, de longues files d'attente se sont formées à la frontière russo-géorgienne, finlandaise et kazakhe. Des démentis ont été apportés, du moins par la Finlande, selon lesquels il y avait certes eu des embouteillages, mais que des images du passé avaient été montrées, qui ne correspondaient pas à la situation réelle sur place. (t-online, cli)

LCI sur Poutine: "Mais pourquoi vous aimez tant la bombe nucléaire?"
Video: watson
Ceci pourrait également vous intéresser:
1 Commentaire
Comme nous voulons continuer à modérer personnellement les débats de commentaires, nous sommes obligés de fermer la fonction de commentaire 72 heures après la publication d’un article. Merci de votre compréhension!
1
Poutine bientôt en Corée du Nord ++ Kiev va recevoir une nouvelle tranche de 275 millions
Suivez en direct les dernières infos sur la guerre de la Russie contre l'Ukraine et ses implications en Suisse ainsi que dans le monde.
L’article