DE | FR

Vladimir Poutine a signé pour deux mandats de plus

Image: AP RIA Novosti Kremlin
Le président russe Vladimir Poutine, âgé de 69 ans, vient de signer une loi lui permettant de diriger le pays jusqu'en 2036.
06.04.2021, 07:48

Alors qu'il aurait dû se retirer à la fin de son mandat actuel, en 2024, le président russe Vladimir Poutine pourra rester à la tête son pays jusqu'en 2036. Il vient de signer une loi, lui permettant d'effectuer deux mandats supplémentaires.

La limite de deux mandats consécutifs existera toujours, mais «cette restriction ne s'applique pas à ceux qui occupaient le poste de chef de l'Etat avant l'entrée en vigueur des amendements à la Constitution», dit le texte voté par les députés, remettant dans les faits les compteurs de l'actuel président à zéro.

Arrivé au pouvoir en 2000, Vladimir Poutine s'était retiré à la fin de son deuxième mandat en 2008, installant au Kremlin son Premier ministre Dmitri Medvedev. Après un intermède de quatre ans, il avait été réélu président en 2012.

La révision votée à l'été 2020 introduit aussi dans la Constitution des principes conservateurs, chers au président actuel:

  • La foi en Dieu.
  • Le mariage réservé aux hétérosexuels.
  • L'enseignement patriotique.
  • L'indexation des retraites.

L'opposant Alexeï Navalny avait qualifié cette consultation d'«énorme mensonge» et une ONG locale, spécialisée dans l'observation des élections, a dénoncé une atteinte «sans précèdent» à la souveraineté du peuple russe. (ats)

0 Commentaires
Comme nous voulons continuer à modérer personnellement les débats de commentaires, nous sommes obligés de fermer la fonction de commentaire 72 heures après la publication d’un article. Merci de votre compréhension!
Indonésie: 26 personnes ont disparu dans un naufrage
Vingt-six personnes étaient portées disparues samedi après le naufrage d'un ferry indonésien dans le détroit de Makassar, qui sépare les îles de Sulawesi et Borneo, ont annoncé les autorités samedi.

Le naufrage a eu lieu jeudi par mauvais temps mais la nouvelle n'a été connue des autorités que samedi, a expliqué à l'AFP le chef des services de secours.

L’article