DE | FR

Kiev demande un entretien avec Poutine: Sa réponse? Silence radio

Le président ukrainien Volodymyr Zelensky a déclaré avoir demandé mercredi un entretien téléphonique avec son homologue russe Vladimir Poutine, en vain.
Le président ukrainien Volodymyr Zelensky a déclaré avoir demandé mercredi un entretien téléphonique avec son homologue russe Vladimir Poutine, en vain.Image: sda
Dans une allocution pleine d'émotion, le chef de l'Etat ukrainien a déploré qu'une invasion russe coûterait des dizaines de milliers de vies.
24.02.2022, 02:5724.02.2022, 06:25

Le président ukrainien, Volodymyr Zelensky, a déclaré avoir demandé mercredi un entretien téléphonique avec son homologue russe, Vladimir Poutine. «Résultat: silence», a-t-il ajouté dans une adresse à la nation publiée dans la nuit de mercredi à jeudi.

S'exprimant exceptionnellement en russe, le président ukrainien en a appelé à la société civile russe pour tenter d'empêcher une guerre, dont il accuse le Kremlin de préparer:

«Les Russes veulent-ils la guerre? J'aimerais tant connaître la réponse à cette question. Et cette réponse dépend de vous, citoyens de la fédération de Russie. Si le gouvernement russe ne veut pas se mettre à la table [des négociations, ndlr] avec nous, peut-être qu'il se mettra à la table avec vous».

Une invasion russe de l'Ukraine pourrait commencer «d'un jour à l'autre» au risque de «devenir le début d'une grande guerre en Europe», a-t-il encore prévenu. (ats/jch)

Des Suisses en Ukraine: «Je suis encore plus déterminé à rester!»

Toute l'actu' brûlante sur l'Ukraine...

La crise russo-ukrainienne résumée en 3 points

Link zum Artikel

«Loi martiale», «séparatiste»: vous ne pigez rien? Voici le dico!

Link zum Artikel

Donald Trump persuadé qu'il aurait pu éviter la guerre en Ukraine

Link zum Artikel

La communauté internationale réagit à l'offensive russe

Link zum Artikel

L'invasion russe provoque l'effondrement des marchés mondiaux

Link zum Artikel

Plusieurs villes et régions d'Ukraine frappées par des explosions

Link zum Artikel
Montrer tous les articles
0 Commentaires
Comme nous voulons continuer à modérer personnellement les débats de commentaires, nous sommes obligés de fermer la fonction de commentaire 72 heures après la publication d’un article. Merci de votre compréhension!
A Boutcha, Sanna Marin tourne définitivement le dos à Poutine
Depuis qu'elle porte sur ses épaules la candidature de son pays à l'Otan, la première ministre finlandaise a tous les regards européens braqués sur elle. Cette semaine, Sanna Marin a tourné encore plus le dos à Vladimir Poutine en rejoignant Zelensky, sur le terrain, en Ukraine. Et elle dénonce.

Elle paraît loin l'époque où la Finlande se contentait de jouer l'arbitre indispensable entre la Russie et l'Occident. Depuis que le pays a officialisé sa candidature à l'Otan, tout s'accélère et sa légendaire neutralité s'effrite à grande vitesse. Gilet pare-balles, fringues casuals, pupilles graves, Sanna Marin, 36 ans, a déambulé ces dernières heures à Kiev, Boutcha et Irpin.

L’article