DE | FR

Le Mosvka, vaisseau amiral de la flotte russe, est en flammes

Une image satellite du croiseur Moskva dans le port de Sébastopol, le 7 avril 2022.
Une image satellite du croiseur Moskva dans le port de Sébastopol, le 7 avril 2022.Image: AP Maxar Technologies
La Russie a subi un de ses plus gros revers matériels depuis le début de l'invasion de l'Ukraine: son croiseur Mosvka, vaisseau-star de la flotte russe, a fait les frais de l'armée ukrainienne.
14.04.2022, 06:3214.04.2022, 07:18

Au moment où l'armée russe est en passe de prendre le contrôle du port stratégique de Marioupol, sur la mer d'Azov, et d'étendre son offensive dans le sud et l'est de l'Ukraine, le croiseur lance-missiles Moskva a été «gravement endommagé».

Un incendie s'est déclaré à la suite de l'explosion.
Un incendie s'est déclaré à la suite de l'explosion.capture d'écran: youtube

Un conseiller du président ukrainien, Oleksiï Arestovitch, a déclaré sur YouTube qu'«une surprise est arrivée au vaisseau amiral de la flotte russe de la mer Noire». «Il brûle avec intensité. Maintenant. Et avec cette mer agitée, il est impossible de savoir quand ils seront capables de recevoir de l'aide», a-t-il dit, assurant que «510 membres d'équipage» étaient à bord. «Nous ne comprenons pas ce qui s'est passé», a-t-il ajouté.

Citée par le Daily Mail, l'agence de presse russe Interfax a cité le ministère de la Défense de Moscou qui a précisé pour sa part que l'équipage avait été évacué et que la cause de l'incendie était en cours d'investigation.

Une explosion, deux versions

Si les deux camps s'accordent sur la cause des dommages -une explosion-, ils ne sont pas d'accord sur son origine. Moscou impute des munitions, Kiev évoque des missiles.

«En raison d'un incendie, des munitions ont explosé à bord», a indiqué le ministère russe de la Défense. Les autorités ukrainiennes ont affirmé, pour leur part, que le Moskva avait été touché par des missiles. «Des missiles Neptune qui protègent la mer Noire ont causé d'importants dégâts à ce navire russe», s'est félicité le gouverneur ukrainien de la région d'Odessa (sud), Maxime Martchenko.

Surprise

Le Moskva a été mis en service du temps de l'Union soviétique en 1983 et a participé à l'intervention russe en Syrie à partir de 2015.

Le navire est devenu célèbre aux premiers jours de l'invasion de l'Ukraine. Souvenez-vous: il avait pris part à une attaque contre l'île aux Serpents, près de la frontière roumaine, au cours de laquelle 19 marins ukrainiens ont été capturés, pour être ensuite échangés contre des prisonniers russes.

Les soldats ukrainiens avaient alors gentiment envoyé leurs ennemis «se faire voir».

Pendant ce temps, les bombardements aériens russes sur la ville Marioupol se sont poursuivis. Ils visent spécifiquement le port et le vaste complexe métallurgique Azovstal, a fait savoir mercredi l'armée de terre ukrainienne. Ce labyrinthe, transformé en bastion par les soldats ukrainiens qui se sont retranchés dans ses kilomètres de souterrains, promet une bataille acharnée.

Si certains experts jugent sa chute inévitable, des militaires ukrainiens continuent de résister, les combats se concentrant désormais dans la gigantesque zone industrielle de cette ville.

La prise de Marioupol serait une victoire importante pour les Russes: elle leur permettrait de consolider leurs gains territoriaux côtiers le long de la mer d'Azov en reliant la région du Donbass, en partie contrôlée par leurs partisans, à la Crimée que Moscou a annexée en 2014. (mbr/ats)

Ces Ukrainiennes se moquent des soldats russes

Plus d'articles récents sur la guerre en Ukraine

Le monde court à la famine et c'est à cause de la guerre en Ukraine

Link zum Artikel

«Pour les Russes, Boutcha était un moyen de montrer qui est le plus fort»

Link zum Artikel

Sanctions contre les Russes: Parmelin accusé de laxisme

Link zum Artikel

«On ne s’en sort pas indemne», le reporter RTS à Boutcha raconte son travail

Link zum Artikel
0 Commentaires
Comme nous voulons continuer à modérer personnellement les débats de commentaires, nous sommes obligés de fermer la fonction de commentaire 72 heures après la publication d’un article. Merci de votre compréhension!
Procès du 13-Novembre: «Les victimes ne voulaient du mal à personne»
Le procès des attentats du 13-Novembre 2015 s'est poursuivi ce lundi, avec la prise de parole des avocats des familles des victimes. Une plaidorie collective qui a pris une forme totalement inédite.

«Nous allons donc vous présenter autre chose, une autre forme de plaidoirie, inédite, à laquelle ont participé une centaine d'avocats»: les mots de maître Frédérique Giffard, avocat indépendant, face à la cour d'assises spéciale de Paris, ce lundi.

L’article