International
Russie

Ukraine: un bébé enlevé a été adopté par un proche de Poutine

Margarita n'avait que dix mois lorsqu'elle a été enlevée par les Russes
Margarita n'avait que dix mois lorsqu'elle a été enlevée par les Russes.Image: BBC

Ce bébé enlevé en Ukraine était caché chez un proche de Poutine

Une fillette de dix mois a été enlevée l'an dernier à Kherson, alors que la ville était sous occupation russe. Elle a été retrouvée en Russie, selon une enquête de la BBC.
23.11.2023, 18:5024.11.2023, 07:04
Suivez-moi
Plus de «International»

La fillette, qui s'appelait à l'origine Margarita, fait partie des 48 disparus de l'hôpital pour enfants de Kherson, une ville dont les forces russes ont pris le contrôle en 2022. Au total, quelque 20 000 enfants auraient été enlevés par les forces russes depuis le début de la guerre en Ukraine, selon Kiev.

D'après une enquête de la BBC réalisée en collaboration avec l'enquêtrice et spécialiste des droits de l'homme ukrainienne, Victoria Novikova, Margarita, de son nouveau prénom «Marina», fait désormais partie de la famille du dirigeant politique russe et proche de Poutine, Sergeï Mironov, 70 ans. La fillette a d'abord été recueillie par une femme, à laquelle l'homme est aujourd'hui marié, Inna Varlamova.

Au début de l'année 2023, la Cour pénale internationale (CPI) a délivré des mandats d'arrêt à l'encontre du président Vladimir Poutine et de sa commissaire aux droits de l'enfant, Maria Lvova-Belova, pour déportation illégale présumée d'enfants ukrainiens vers le territoire contrôlé par la Russie.

Comment l'expliquer?

Le mystère entourant Margarita a commencé lorsqu'une femme, se présentant comme «la responsable des affaires de l'enfance de Moscou», est arrivée à l'hôpital de Kherson, où la petite fille de 10 mois était soignée pour une bronchite, raconte le média britannique. Kherson, aujourd'hui repassée sous contrôle ukrainien, en était alors à son sixième mois d'occupation russe.

Inna Varlamova ici en violet, au centre
Inna Varlamova ici en violet, au centre.Image: bbc

Plusieurs semaines après cette visite impromptue, un député russe du nom d'Igor Kastyukevich est arrivé au foyer et a commencé à organiser l'expulsion des enfants restants, y compris Maxym, le demi-frère de Margarita.

Des Russes qui enlèvent des enfants Ukrainiens
Image: BBC
«Ils nous les ont pris des mains et les ont emmenés dehors. Nous avions tous très peur»
Une infirmière présente

Mais qui est cette mystérieuse femme?

C'est dans un document russe découvert par l'enquêtrice ukrainienne que le nom d'Inna Varlamova apparaît pour la première fois. Son identité a, par la suite, été confirmée par l'équipe médicale de Kherson et on apprendra plus tard qu'Inna travaille pour le gouvernement russe et qu'elle a récemment épousé... Sergeï Mironov, proche de Poutine et sanctionné par un certain nombre de pays occidentaux, dont le Royaume-Uni et l'UE.

Inna Varlamova et Sergeï Moronov
Inna Varlamova et Sergeï Moronov.Image: BBC

La BBC a pu se procurer l'acte de naissance de Marina, créé en décembre 2022 et décrivant Inna Varlamova et Sergeï Mironov comme les parents biologiques. Selon celui-ci, la fillette serait née le 31 octobre 2021. Le même jour que Margarita.

Par ailleurs, l'enquête a pu établir qu'Inna, arrivée le matin même de l'enlèvement de la fillette, est repartie tard dans la soirée en train, avec des billets supplémentaires. Tous ces faits ne peuvent qu'être des preuves pour Victoria Novikova.

Contactés, ni Sergeï ni Inna n'ont donné suite. Toutefois, sur X, l'ancien Twitter, Sergeï Mironov décrit ces allégations comme «fausses» et estime et qu'elles sont imputables aux «services spéciaux ukrainiens et occidentaux».

Selon le média britannique, presque tous les enfants enlevés à Kherson sont encore entre les mains des Russes. Et selon les autorités russes, au moins 17 d'entre eux se trouvent en Crimée. Tous ont des parents en Ukraine, explique Victoria Novikova. Le pays affirme d'ailleurs avoir identifié 19 546 enfants emmenés en Russie.

«Le temps ne joue pas en notre faveur»
Victoria Novikova
Victoria Novikova
Victoria NovikovaImage: BBC

L'enquêtrice ukrainienne compte bien tout faire pour ramener la fillette en Ukraine. «Le monde doit connaître l'existence de Margarita. Ils voulaient l'effacer. Nous devons la ramener». Pour ce faire, la spécialiste a préparé un dossier de preuves pour le bureau du procureur général d'Ukraine, qui le remettra à la CPI.

L'Ukraine a développé une «cape d'invisibilité» pour ses soldats
Video: watson
0 Commentaires
Comme nous voulons continuer à modérer personnellement les débats de commentaires, nous sommes obligés de fermer la fonction de commentaire 72 heures après la publication d’un article. Merci de votre compréhension!
L'Europe modifie son droit d'asile: voici ce qui change pour la Suisse
Jusqu'au bout, la majorité a vacillé lors du vote final sur la grande réforme de l'asile au Parlement européen. Mais le «pacte asile et migration» est désormais adopté. Les principales questions et réponses après dix ans de bataille.

Après dix ans de négociations, de conflits et de blocages, il n'était pas certain que le «pacte sur l'asile et la migration» obtienne une majorité au Parlement européen. Plus encore: le paquet législatif visant à durcir le droit d'asile menaçait d'échouer dans les derniers mètres.

L’article