DE | FR

Washington va prendre de nouvelles sanctions contre la Russie

Les Etats-Unis de Joe Biden ont annoncé qu'ils allaient imposer de nouvelles sanctions contre la Russie, ce mardi.
Les Etats-Unis de Joe Biden ont annoncé qu'ils allaient imposer de nouvelles sanctions contre la Russie, ce mardi.Image: sda
La Maison-Blanche va poursuivre ses efforts diplomatiques par tous les moyens et ce tant que les chars russes ne seront pas en mouvement.
22.02.2022, 05:5022.02.2022, 06:39

Les Etats-Unis ont annoncé qu'ils allaient imposer de nouvelles sanctions contre la Russie mardi après une première réponse prudente à l'ordre du président Vladimir Poutine de déployer des troupes russes dans deux zones séparatistes de l'Ukraine. Ils ont déjà dévoilé lundi des sanctions limitées.

«Nous nous coordonnons avec nos alliés et partenaires pour cette annonce»
Un porte-parole de la Maison-Blanche

Lundi, après la reconnaissance par Moscou de l'indépendance de régions séparatistes en Ukraine et l'annonce de l'envoi de forces russes de «maintien de la paix» dans ces territoires, le président américain Joe Biden a publié, en riposte, un décret qui interdit tout nouvel investissement, échange ou financement par des personnes américaines à destination, en provenance ou dans les régions séparatistes prorusses de Donetsk et Lougansk.

Il a informé le président ukrainien Volodymyr Zelensky de ces mesures, réaffirmant «l'engagement des Etats-Unis» au respect de «l'intégrité territoriale de l'Ukraine», selon la Maison-Blanche.

Mais un haut responsable de l'administration américaine a semblé semer le doute sur la fermeté des Etats-Unis, lorsque les troupes russes pénètreront dans ces territoires, comme Poutine leur en a donné l'ordre:

«Nous allons observer de très près ce qu'ils font dans les heures et les jours qui viennent. Et notre réponse correspondra à leurs actions. Des forces russes qui entreraient dans le Donbass, ce ne serait pas nouveau.»

Il a également rappelé que des forces russes opèrent secrètement dans le Donbass depuis huit ans, sans mentionner le fait que des forces russes franchiraient une frontière internationalement reconnue pour se rendre dans cette région séparatiste.

L'Union européenne a en parallèle fait savoir qu'elle allait sanctionner «ceux qui sont impliqués» dans la décision de Vladimir Poutine de reconnaître l'indépendance de ces territoires ukrainiens. Le premier ministre britannique Boris Johnson a lui aussi promis des sanctions «importantes». (ats/jch)

Plus d'articles sur les tensions entre Russie et Ukraine

L'armée ukrainienne a-t-elle une chance de résister à une attaque russe?

Link zum Artikel

La crise ukrainienne fait planer le spectre d'une guerre en Europe

Link zum Artikel

Ukraine: le G7 prêt à imposer des sanctions aux «conséquences massives»

Link zum Artikel

Des risques élevés de guerre en Europe, selon ce haut diplomate suisse

Link zum Artikel

En cas de guerre en Ukraine, voici les pénuries qui nous guettent en Suisse

Link zum Artikel

La Russie préparerait une opération pour justifier l'invasion de l'Ukraine

Link zum Artikel
Montrer tous les articles
0 Commentaires
Comme nous voulons continuer à modérer personnellement les débats de commentaires, nous sommes obligés de fermer la fonction de commentaire 72 heures après la publication d’un article. Merci de votre compréhension!
Selon Berset, la santé joue un rôle primordial pour la paix en Ukraine
La Suisse appelle à protéger l'accès aux soins dans les conflits, alors que sévit la guerre en Ukraine.

En ouvrant dimanche l'Assemblée mondiale de la santé à Genève, le conseiller fédéral Alain Berset a mis en avant le rôle de la santé pour la paix.

L’article