dégagé-1°
DE | FR
International
Santé

Lituanie: un kilo de clous et de vis dans l'estomac d'un patient

Lituanie: un kilo de clous retrouvés dans l'estomac d'un patient

Image d'illustration
Image d'illustrationshutterstock
L'homme aurait commencé à ingurgiter des objets métalliques après avoir arrêté l'alcool. Pendant l'opération qui a duré trois heures, tous les corps étrangers ont pu être retirés.
02.10.2021, 08:4203.10.2021, 10:58

Les médecins d'un hôpital lituanien ont annoncé vendredi avoir découvert dans l'estomac d'un homme plus d'un kilo de divers petits objets de métal, dont des clous et des vis.

Le patient a été admis à l'hôpital du port de Klaipeda, sur la Baltique, après s'être plaint de graves douleurs abdominales.

Trois heures d'opération

Les médecins ayant passé son estomac aux rayons X ont rapidement trouvé les racines du mal: divers objets métalliques, certains mesurant jusqu'à 10 centimètres de long, avaient lacéré l'estomac de l'homme, mettant sa vie en danger.

«Durant l'opération de trois heures (...), tous les corps étrangers, même les plus petits, ont été retirés de l'estomac du patient»
Sarunas Dailidenas, chirurgien

L'hôpital a fourni aux médias locaux une image des clous et vis retirés de l'estomac de l'homme. «Nous n'avions jamais rien vu de pareil», a affirmé Algirdas Slepavicius, chirurgien en chef à l'hôpital de Klaipeda, à la presse locale.

Le médecin a expliqué que l'homme avait commencé à avaler des objets métalliques ces dernières semaines après avoir arrêté de boire. Le patient était dans un état stable après l'opération, a-t-il ajouté. (sda/ats/afp)

0 Commentaires
Comme nous voulons continuer à modérer personnellement les débats de commentaires, nous sommes obligés de fermer la fonction de commentaire 72 heures après la publication d’un article. Merci de votre compréhension!
Pékin éclaircit le mystère du ballon flottant au-dessus de l'Amérique latine
Le ballon flottant au-dessus de l'Amérique latine serait d'origine chinoise, et de nature «civile», selon Pékin.

La diplomatie chinoise a affirmé lundi que le ballon repéré au-dessus de l'Amérique latine et désigné par les Etats-Unis comme un engin de «surveillance» provenait bien de Chine mais était «de nature civile».

L’article