DE | FR
Les rhumes peuvent constituer une protection contre l'infection à coronavirus.
Les rhumes peuvent constituer une protection contre l'infection à coronavirus.Bild: Shutterstock

Avoir chopé le rhume: l'arme insolite (et scientifique) contre le Covid

Les rhumes subis au cours de votre vie peuvent constituer une protection contre le Covid-19. Une étude fournit des informations importantes pour de nouveaux vaccins. Explications.
Diese Story ist auch auf Deutsch verfügbar. Zur Story
16.01.2022, 16:4217.01.2022, 12:37
Christiane Braunsdorf / t-online
Un article de
t-online

Quatre coronavirus humains sont déjà endémiques chez nous. Autrement dit, ils circulent naturellement et ne provoquent, comme symptômes, que les rhumes classiques que vous avez déjà peut-être eus. Il s'avère que le fait de vous être remis d'une ou l'autre de ces infections bénignes peut vous protéger contre le Covid-19.

Qu'est-ce que les chercheurs ont découvert?

Des scientifiques de l'Imperial College London ont mis en lumière que les cellules T produites par l'organisme lors d'une infection par les virus classiques du rhume peuvent également reconnaître et combattre le Covid-19.

Le docteur Rhia Kundu, premier auteur de l'étude, du National Heart & Lung (Institut national du cœur et des poumons) à l'Imperial College de Londres, a déclaré:

«Le contact avec le virus du Sars-Cov-2 n'entraîne pas toujours une infection, et nous voulions absolument comprendre pourquoi. Nous avons découvert qu'un taux élevé de cellules T préexistantes, générées par l'organisme lors d'une infection par d'autres coronavirus humains, comme le rhume, peut protéger contre une infection par le Covid-19.»

Comment les scientifiques ont mené leur recherche?

La recherche a débuté en septembre 2020, alors que la plupart des habitants du Royaume-Uni n'étaient ni infectés ni vaccinés contre le Covid-19. Parmi les participants à l'étude, 52 vivaient avec une personne dont le test PCR était positif. Elles avaient donc été exposées au virus.

Les chercheurs ont prélevé des échantillons de sang dès le premier jour de confrontation avec le virus. Ils ont ainsi pu mesurer les niveaux de cellules T. Les cellules T examinées étaient celles qui s'étaient développées suite à un rhume. La conclusion: elles ont une réactivité croisée. Cela signifie qu'elles réagissent également aux structures protéiques du Sars-Cov-2.

Qu'est-ce que ces cellules T et en quoi aident-elles à lutter contre le Covid?

Ces globules blancs jouent un rôle important dans la réponse immunitaire. Ils reconnaissent les agents pathogènes tels que les virus à leur structure et soit les éliminent, soit produisent des anticorps sur mesure pour les affronter.

Sur les 52 personnes qui vivaient avec une personne infectée, la moitié a été contaminée. Les chercheurs ont trouvé des taux significativement plus élevés de cellules T à réaction croisée parmi les personnes non infectées.

Fait inattendu:

  • Ces cellules T ciblaient les protéines internes du virus Sars-CoV-2 et non la protéine Spike à la surface du virus.
  • Or, la formation d'anticorps contre cette protéine est à la base de tous les vaccins autorisés jusqu'à présent. C'est par le biais de la protéine Spike que le virus pénètre dans les cellules humaines et se propage.
En rouge, les protéines Spikes.
En rouge, les protéines Spikes.source: wikimedia

Les vaccins actuels ne provoquent, toutefois, pas de réponse immunitaire aux protéines internes auxquelles les lymphocytes T ont réagi. Le professeur Ajit Lalvani, auteur de l'étude et directeur de l'unité de recherche sur la protection sanitaire des infections respiratoires des NIHR à l'Impérial, a déclaré:

«Notre étude fournit la preuve la plus claire à ce jour que les cellules T induites par les coronavirus du rhume jouent un rôle protecteur contre le Sars-Cov-2. Ces cellules T offrent une protection en attaquant les protéines à l'intérieur du virus plutôt que la protéine Spike à sa surface.»

Quel est l'avantage de ne pas s'attaquer aux protéines Spikes?

Contrairement à la protéine Spike, les protéines internes attaquées par les cellules T mutent beaucoup moins – même chez Omicron. Ajit Lalvani assure:

«De nouveaux vaccins contenant ces protéines internes conservées induiraient donc des réactions des cellules T largement protectrices, qui devraient protéger contre les variantes actuelles et futures du Sars-Cov-2.»

De quoi faut-il se méfier avec ces résultats?

Les chercheurs de l'étude soulignent que personne ne devrait se fier à des rhumes subis pour en déduire une protection immunitaire contre le Covid-19. Le docteur Rhia Kundu estime que:

«Bien qu'il s'agisse d'une découverte importante, ce n'est qu'une forme de protection, et je tiens à souligner que personne ne devrait se fier uniquement à cela. Au lieu de cela, la meilleure façon de se protéger contre le Covid-19 est la vaccination complète, y compris la vaccination de rappel.»

Sources:

Adapté de l'allemand par jah.

A court de masques, elle se déshabille et utilise... sa robe à la place:

Pour les amateurs de Covid...

Injecter une 4e dose de vaccin? Pourquoi «ce n'est pas une bonne idée»

Link zum Artikel

5 points pour comprendre pourquoi l'OMS désavoue les vaccins Covid

Link zum Artikel

Faut-il lever les mesures Covid et prendre la vague de plein fouet?

Link zum Artikel

Pas de rappel, pas de piqûre et pas d'infection? Le vaccin nasal fait rêver

Link zum Artikel
1 Commentaire
Comme nous voulons continuer à modérer personnellement les débats de commentaires, nous sommes obligés de fermer la fonction de commentaire 72 heures après la publication d’un article. Merci de votre compréhension!
1
Rongé de remords, un soldat russe quitte l'armée de Poutine et raconte
La Russie préfère toujours parler d'«opération spéciale» plutôt que de guerre. A force de tout dissimuler, la propagande du Kremlin commence à s'étioler.

Cela fait presque trois mois que la Russie a envahi l'Ukraine. Depuis, la guerre fait rage à l'est de l'Europe, et elle affecte de nombreuses personnes. Pas seulement les habitants de l'Ukraine, mais également les Russes.

L’article