DE | FR
Image: Shutterstock

Spotify annonce des mesures contre la désinformation sur le Covid

En réponse au boycott de la plateforme lancé par la légende du folk-rock Neil Young, Spotify prend des mesures pour combattre la désinformation.
31.01.2022, 09:2631.01.2022, 11:56

Le géant suédois de la musique en ligne Spotify a annoncé qu'il allait prendre des mesures pour combattre la désinformation liée au le Covid-19 sur sa plateforme. Un mouvement de boycott avait été lancé par la légende du folk-rock Neil Young.👇

De quelles mesures s'agit-il?

Le numéro un mondial du streaming musical va notamment introduire des liens dans tous les podcasts évoquant le Covid-19. Cela permettra de guider les utilisateurs vers des informations factuelles et scientifiquement sourcées, a annoncé son directeur et fondateur Daniel Ek dans une déclaration publiée sur le site web de Spotify. Aucunes sanctions n'ont été évoquées.

«Sur la base des retours que nous avons depuis ces dernières semaines, il est devenu clair, pour moi, que nous avions une obligation de faire plus pour fournir de l'équilibre et donner accès à une information largement acceptée des communautés médicales et scientifiques»,
Daniel Ek, cofondateur et PDG du service de streaming musical Spotify
«Ce nouvel effort pour combattre la désinformation sera lancé dans les pays à travers le monde dans les prochains jours. A notre connaissance, ces conseils sur le contenu sont une première pour une plateforme majeure de podcasts»
Daniel Ek, cofondateur et PDG du service de streaming musical Spotify

Des règles à l'intention des créateurs

Spotify a également rendu publique, dimanche, ses règles d'utilisation et affirme tester différentes façons de signaler aux créateurs de podcasts «ce qui est acceptable», sans évoquer ouvertement de mesures de sanctions.

Les règles stipulent que les créateurs doivent éviter les contenus qui «promeuvent des informations médicales dangereuses, fausses ou trompeuses, susceptibles de causer des dommages hors ligne ou de constituer une menace directe pour la santé publique».

Il s'agit notamment de suggérer que le Covid-19 ou d'autres maladies ne sont pas réels et d'encourager les gens à être délibérément infectés par le coronavirus afin de renforcer leur immunité. Le contenu qui enfreint les règles pourrait être supprimé et des violations répétées pourraient entraîner la suppression d'un compte.

Boycott de la plateforme de streaming

Cette annonce fait suite à une controverse croissante initiée par le chanteur américano-canadien Neil Young, qui a annoncé cette semaine le retrait de sa musique de la plateforme suédoise, si elle ne renonçait pas à héberger le podcast du controversé mais très écouté animateur américain Joe Rogan.

Ce dernier est accusé d'avoir découragé la vaccination chez les jeunes et d'avoir poussé à l'utilisation d'un traitement non autorisé, l'ivermectine, contre le coronavirus. Un mouvement en ligne de désabonnement de la plateforme avait été lancé sur les réseaux sociaux. La chanteuse de country Joni Mitchell avait à son tour annoncé vendredi son retrait de Spotify.

La polémique avait aussi soulevé le débat des nouvelles responsabilités des plateformes de streaming sur la désinformation, à l'instar des mesures prises par des réseaux sociaux comme Facebook ces dernières années.

Joe Rogan réagit sur les réseaux

Joe Rogan a publié une réponse vidéo à la controverse sur Instagram.👇

Il a nié avoir essayé de diffuser des informations erronées, affirmant qu'il n'avait «jamais essayé de faire quoi que ce soit avec ce podcast, à part parler aux gens». Mais il a également admis «qu'il m'arrive absolument de faire des erreurs», et a soutenu l'idée de mettre un avertissement au début des épisodes controversés.

«Je vous promets que je ferai de mon mieux pour essayer d'équilibrer ces points de vue plus controversés avec ceux d'autres personnes, afin que nous puissions peut-être trouver un meilleur point de vue», a-t-il déclaré, ajoutant qu'il n'avait «aucune rancune» envers Neil Young ou Joni Mitchell.

The Joe Rogan Experience est le podcast le plus populaire de Spotify, avec 200 millions de téléchargements par mois. (ari/ats)

Des châteaux «à la Française» clés en main au Vietnam

1 / 12
Des châteaux «à la Française» clés en main au Vietnam
source: source : akisa.vn / akisa.vnquelle: akisa.vn / akisa.vn
partager sur Facebookpartager sur Twitterpartager par WhatsApp

Un chef transforme un Filet-O-Fish du MacDo en un repas gastronomique

Le meilleur du Divertissement cette semaine

L'étrange lunch d'Anna Wintour à 77 dollars

Link zum Artikel

Madonna vend des vidéos NFT (un peu) porno «pour la bonne cause»

Link zum Artikel

Les premières images de la suite du film Avatar 2 affolent déjà les fans

Link zum Artikel

Si Christine Quinn quitte Selling Sunset, je mange mon sac Chanel

Link zum Artikel
0 Commentaires
Comme nous voulons continuer à modérer personnellement les débats de commentaires, nous sommes obligés de fermer la fonction de commentaire 72 heures après la publication d’un article. Merci de votre compréhension!
Whatsapp ne sera plus comme avant dès juin, voici ce qui va changer
Quelques semaines après la mise à jour de son célèbre service de messagerie, Meta déploie encore de nouvelles fonctionnalités Whatsapp. Les utilisateurs pourraient en profiter dans un peu moins d'un mois.

Actuellement, quitter un groupe de discussion Whatsapp se fait froidement, à la vue de tous. «Melissa est parti(e).» notifie l'application à tous les participants, entrecoupant ainsi brusquement l'ambiance réjouissante et foisonnante du fil de messages. Une fonctionnalité de la mise à jour de la plateforme au cours du mois de juin pourrait mettre fin à ce malaise.

L’article