DE | FR

La Syrie reçoit 6,4 milliards de dollars d'aide... moins que prévu

Image: EPA
Les donateurs internationaux ont promis mardi 6,4 milliards de dollars d'aide en faveur du peuple syrien et de ses réfugiés. En nette baisse par rapport à l'année précédente et très en-deçà de l'objectif de 10 milliards fixé par l'Onu.
31.03.2021, 04:1510.03.2022, 16:40

La cinquième édition de la «Conférence de Bruxelles pour la Syrie» se tenait virtuellement. Les promesses d'aides totalisent 4,4 milliards de dollars pour l'année 2021, ainsi que 2 milliards pour 2022. Une baisse significative comparée à l’année précédente.

Janez Lenarcic, le commissaire européen, n'a pas donné immédiatement d'explications sur ce recul. L'évènement de deux jours, tenu virtuellement pour cause de pandémie, a réuni quelque 80 délégations, mobilisées pour les millions de déplacés et de réfugiés.

L'Allemagne donne un tiers des engagements annoncés

L'Allemagne, par la voix de son chef de la diplomatie Heiko Maas, s'est engagée à verser à elle seule 1,74 milliard d'euros, et les Etats-Unis quelque 510 millions d'euros.

Cette cinquième édition de la «Conférence de Bruxelles pour la Syrie» vise aussi à soutenir les pays voisins de la Syrie. Ceux-ci ont accueilli 80% des réfugiés syriens ayant dû fuir leur pays. L'aide financière doit notamment faciliter l'accès à l'enseignement pour les enfants réfugiés.

L'ONU avait appelé à des dons d'au moins 10 milliards de dollars pour l'année en cours, rappelant que 24 millions de personnes ont besoin de soutien en Syrie et dans la région, soit 4 millions de plus que l'an dernier.

90% des Syriens vivent dans la pauvreté

Depuis le début de la guerre en mars 2011, la moitié de la population syrienne avait dû fuir et qu'aujourd'hui encore 90% des Syriens vivent dans la pauvreté. Dans le nord-ouest de la Syrie, près de trois millions de personnes dépendent de l'aide humanitaire pour survivre.

Plus de 387 000 morts

Déclenché en mars 2011 par la répression d'une révolte populaire, le conflit en Syrie s'est transformé en guerre dévastatrice, qui a fait plus de 387.000 morts, selon l'Observatoire syrien des droits de l'Homme (OSDH). La guerre a aussi poussé à l'exode des millions de personnes. Lundi, devant le Conseil de sécurité de l'ONU à New York, les Etats-Unis ont réclamé la réouverture de points d'accès humanitaires aux frontières syriennes, fermés en 2020 sous pression russe. (ga/ats)

Plus d'articles «International»

50°C à l'ombre au Canada, la faute à un «dôme de chaleur». Explications

Link zum Artikel

Détournés, abattus, sabotés, les avions sont de vraies armes politiques

Link zum Artikel

Non-vacciné? Préparez vos narines pour visiter la France cet été

Link zum Artikel

L'Italie a-t-elle un (gros) problème avec ses infrastructures?

Link zum Artikel

Israël se sent menacé par le variant Delta

Link zum Artikel
Montrer tous les articles
1 Commentaire
Comme nous voulons continuer à modérer personnellement les débats de commentaires, nous sommes obligés de fermer la fonction de commentaire 72 heures après la publication d’un article. Merci de votre compréhension!
1
Des immeubles menaçant de s'effondrer ont été évacués en urgence à Bordeaux
Plusieurs immeubles d'une place très fréquentée du centre-ville de Bordeaux ont été évacués d'urgence après la constatation de fissures et de «fragilités».

Bordeaux avait déjà été touchée l'an dernier par le phénomène. Craignant «un risque d'effondrement», la ville de Bordeaux a réagi. Ni une, ni deux, elle a ordonné l'évacuation de plusieurs bâtiments.

L’article