DE | FR

Le Turc qui avait percuté des Kurdes à Berne est acquitté

C’est dans cette foule que l’individu s’était retrouvé bloqué à bord de sa voiture, en septembre 2015.
C’est dans cette foule que l’individu s’était retrouvé bloqué à bord de sa voiture, en septembre 2015.keystone (archives)
Selon le tribunal, l'homme âgé aujourd'hui de 46 ans, n'a pas agi de façon coupable, car il se trouvait dans un état d'urgence excusable.
28.06.2021, 18:3930.06.2021, 15:10

Un tribunal bernois a acquitté un Turc qui avait foncé avec sa voiture un groupe de manifestants kurdes en 2015 à Berne. La Cour a conclu que l'homme n'est pas coupable de tentative de meurtre avec préméditation.

Conduite illégale approuvée

Le président du tribunal, Peter Müller, a relevé lundi à l'annonce du verdict que l'homme a effectivement agi de manière illégale dans sa conduite. Cependant, il n'a pas agi de façon coupable, car il se trouvait dans un état d'urgence excusable.

L'incident a eu lieu en marge d'un rassemblement autorisé de ressortissants turcs et d'une contre-manifestation non autorisée de Kurdes. A cette époque, la guerre faisait rage dans le nord de l'Irak entre l'armée turque et les combattants kurdes du PKK.

«Orgie de violence»

C'est dans ce climat tendu que deux voitures avec plusieurs personnes, dont le Turc, s'étaient retrouvées par malchance au milieu d'un groupe de Kurdes qui ont commencé à frapper les véhicules à coups de pieds et à s'en prendre physiquement aux occupants, les tirant hors des voitures. Le président du tribunal a parlé d'«orgie de violence» de la part de personnes «hautement agressives».

Estimant sa vie menacée et après avoir reçu des coups, le conducteur, sérieusement blessé, a réussi à regagner sa voiture et à démarrer. Son passager ainsi que les occupants de l'autre voiture étaient restés aux prises de manifestants kurdes.

Après avoir pris la fuite dans un premier temps, le Turc aujourd'hui acquitté a fait demi-tour. Non pas pour se venger, mais pour chercher la protection de la police, a souligné le Tribunal. Avec la perte de ses lunettes, le visage en sang et un pare-brise éclaté, sa visibilité n'était plus que de 5%, a calculé la justice. C'est dans ces circonstances qu'il a heurté le groupe de Kurdes. (ats)

0 Commentaires
Comme nous voulons continuer à modérer personnellement les débats de commentaires, nous sommes obligés de fermer la fonction de commentaire 72 heures après la publication d’un article. Merci de votre compréhension!
La presse conservatrice iranienne félicite l'assaillant de Salman Rushdie
Kayhan, le quotidien conservateur iranien, s'est réjoui de l'état critique de Salman Rushdie. Le journal a congratulé l'agresseur de l'écrivain.

Le principal quotidien ultraconservateur iranien, Kayhan, a félicité samedi l'homme ayant poignardé l'écrivain britannique Salman Rushdie, auteur des Versets sataniques. «Baisons la main de celui qui a déchiré le cou de l'ennemi de Dieu avec un couteau», écrit-il.

L’article