DE | FR

Comment le Saint-Javelin a levé un million de dollars pour l'Ukraine

Le graphiste Evgeniy Shalashov a créé cette caricature du «Saint-Javelin», devenue virale.
Le graphiste Evgeniy Shalashov a créé cette caricature du «Saint-Javelin», devenue virale.Image: sda
Imprimée en autocollant, la caricature représentant le lance-missiles américain en saint patron est au cœur d'une opération caritative au succès inattendu.
30.03.2022, 11:2730.03.2022, 11:47

Livrés par les Etats-Unis à l'armée de Kiev, les lance-missiles Javelin ont démontré leur efficacité contre les chars russes. Mais leurs vertus militaires ne sont pas leur seul atout: ces armes se sont également révélées très bénéfiques pour la population ukrainienne, bien que de manière plus indirecte.

Pour comprendre pourquoi, il faut se tourner vers la dimension symbolique du Javelin. Le lance-missiles est, en effet, devenu un symbole de résistance face à l'agression russe, comme en témoigne cette caricature le montrant en saint patron, réalisée par le graphiste ukrainien Evgeniy Shalashov.

Ce que Shalashov n'avait probablement pas prévu, c'est que cette image, qu'on appelle «Saint-Javelin», est à l'origine d'une opération caritative au succès inattendu, lancée par un entrepreneur canadien appelé Christian Borys.

Comptes bancaires gelés

Ce dernier a imprimé des autocollants de cette caricature, vendus dix dollars sur un site web, SaintJavelin.com, créé pour l'occasion. Avec cette opération, Borys espérait récolter 30 000 dollars destinés aux orphelins ukrainiens, écrit le Kyiv Independant. Un mois plus tard, à sa propre surprise, le Canadien en a levé plus d'un million.

«C'est devenu un travail à plein temps», déclare-t-il au média ukrainien. Submergé par la demande, Borys a dû faire face à plusieurs problèmes logistiques. Ses comptes bancaires ont même été temporairement gelés: il y circulait tellement d'argent liquide que les banques pensaient qu'il blanchissait de l'argent.

S'il a décidé de lancer cette opération, c'est parce que Christian Borys a un lien particulier avec l'Ukraine. L'entrepreneur y a, en effet, travaillé comme journaliste de 2014 à 2019, une expérience qui l'a particulièrement marqué. «L'un des articles sur lesquels j'ai travaillé concernait des familles qui avaient perdu la plupart de leurs pères pendant la guerre», affirme-t-il. (asi)

Un Ukrainien découvre une roquette dans sa cuisine

Plus d'analyses sur ce qui se passe en Ukraine

Pourquoi la Russie n'a pas encore gagné la guerre en Ukraine

Link zum Artikel

«Les réfugiés ont la même voiture que nous» Ça vous choque?

Link zum Artikel

Ukraine: comment la cyber-guerre peut tout faire basculer (en Suisse aussi)

Link zum Artikel

L'invasion de l'Ukraine «était écrite»: aurions-nous été aveugles?

Link zum Artikel
0 Commentaires
Comme nous voulons continuer à modérer personnellement les débats de commentaires, nous sommes obligés de fermer la fonction de commentaire 72 heures après la publication d’un article. Merci de votre compréhension!
Bombes au phosphore: Poutine a déclenché «l'enfer sur terre» à Marioupol
L'armée de Poutine aurait utilisé une bombe au phosphore au-dessus de l'usine Azovstal, où se trouvent encore plusieurs personnes. On vous explique pourquoi elles sont si dangereuses.

«À Azovstal, c'est l'enfer sur terre.» Selon le député du conseil municipal de Marioupol Petro Andriouchtchenko, les forces armées russes ont ouvert les portes de cet enfer: Azovstal, le dernier lieu de repli des troupes ukrainiennes dans la ville portuaire de Marioupol, aurait en effet été bombardé dimanche avec la redoutable bombe au phosphore.

L’article