en partie ensoleillé
DE | FR
International
ukraine

Le selfie de Vadym Voroshylov en Ukraine est devenu viral

Vadym Voroshylov a été touché au visage par les débris d'un drone russe.
Vadym Voroshylov a été touché au visage par les débris d'un drone russe.Image: instagram

Ce selfie d'un pilote ukrainien est devenu viral: voici son histoire

Alors que son avion est touché par les débris d'un drone ennemi, le pilote ukrainien Vadym Voroshylov se jette dans le vide... et décide d'immortaliser le moment. Récit d'un selfie devenu viral.
08.12.2022, 11:5408.12.2022, 12:13
Suivez-moi
Plus de «International»

On connaît bien le penchant de Kiev pour la communication. Depuis le début de la guerre, les comptes officiels ukrainiens inondent les réseaux sociaux de mèmes, images et vidéos finement scénarisées et spectaculaires.

Les forces aériennes ne sont pas en reste. Renforcée par de nombreux engins reçus de ses alliés occidentaux au cours de ces derniers mois, l'aviation ukrainienne ne cesse pas de montrer les prouesses de ses pilotes, le plus souvent en accompagnant les images avec des choix musicaux... osés.

De ce point de vue, la dernière image postée par le très bavard compte Twitter du département ukrainien de la Défense peut surprendre: on y voit un pilote de chasse, encore coiffé de son casque, en train de lever le pouce. Son visage dégouline de sang.

Une photo très crue, qui renvoie une forte impression de «réalité». Le contraste avec les images esthétisantes auxquelles les community managers ukrainiens nous ont habitués est saisissant.

Des drones, un selfie et un chef-d'œuvre

Le département de la Défense nous apprend qu'il s'agit du major Vadym Voroshylov, connu sous le nom de «Karaya». Lundi 5 décembre, le président Volodymyr Zelensky lui a décerné le titre de Héros de l'Ukraine.

L'image remonte à octobre. Après un combat nocturne au-dessus de la ville de Vinnytsia, au cours duquel Voroshylov abat «deux missiles et cinq drones ennemis», son MiG-29 est touché. Le pilote s'éjecte de son avion. Il est blessé à la tête, des débris du dernier drone qu'il a fait exploser ont atteint sa joue et son nez; le sang lui coule sur le visage. Mais alors qu'il flotte dans l'air, il trouve encore la présence d'esprit pour sortir son portable, lever le pouce et se prendre en selfie.

«Son MiG-29 en flammes, le sang coulant sur son visage, ce pilote ukrainien a quand même réussi à prendre un selfie», résume le magazine américain Forbes. Et d'ajouter:

«Vadym Voroshylov a signé son chef-d'oeuvre»
Forbes

«Karaya» n'est pas à son premier coup d'essai, poursuit Forbes. Dégoûté par son expérience au sein de l'aviation militaire avant le début de la guerre, au point de décider de s'en aller, le pilote revient sur ses pas après l'invasion russe.

Vadym Voroshylov, le visage propre.
Vadym Voroshylov, le visage propre.Image: Instagram

Tueur de drones

Depuis, Vadym Voroshylov a rapidement acquis une réputation de tueur de drones. Cet automne, les Russes ont commencé à bombarder les villes ukrainiennes avec des engins de fabrication iranienne. En une seule semaine, le pilote en a abattu cinq.

Photographe et vidéaste à ses heures perdues, «Karaya» alimente sa page Instagram avec les images très spectaculaires de ses sorties. C'est, par ailleurs, sur Instagram qu'il a posté le fameux selfie ensanglanté, mercredi 7 décembre.

Le court texte accompagnant la publication est particulièrement intéressant. Après les habituelles déclarations patriotiques («Rien ni personne ne peut nous briser!», «Gloire aux forces armées ukrainiennes! La victoire est à nous!»), Vadym Voroshylov ajoute:

«Dans les vidéos des vols, tout est très beau, les avions volent, les missiles sont tirés, mais malheureusement on ne comprend pas ce qui se passe dans les coulisses, alors j'ai décidé d'afficher la photo sans retouche.»

Le pilote a récupéré de ses blessures et est désormais de retour dans les airs.

Des missiles russes ont été tirés sur Kiev
Video: watson
0 Commentaires
Comme nous voulons continuer à modérer personnellement les débats de commentaires, nous sommes obligés de fermer la fonction de commentaire 72 heures après la publication d’un article. Merci de votre compréhension!
Une île taïwanaise «encerclée» quotidiennement par des navires chinois
Depuis un incident mortel en février, entre six et onze navires chinois entourent quotidiennement l'île de Kinmen, à Taïwan, a déclaré le chef des garde-côtes.

Entre six et onze navires chinois «encerclent» chaque jour l'île de taïwanaise de Kinmen, située à cinq kilomètres de la Chine continentale, depuis un incident maritime mortel en février, a indiqué, lundi, le chef des garde-côtes de Taïwan.

L’article