faible pluie
DE | FR
International
ukraine

Ukraine: gode et dents retrouvés dans une salle de torture

Ukraine: gode et dents retrouvés dans une salle de torture
Plusieurs objets laissent entrevoir l'horreur d'une salle de torture russe dans la région de Kharkiv.source: twitter de Serhij Bolvinow

Un gode et des dents en or retrouvés dans une salle de torture russe

A mesure de l'avancée de l'armée ukrainienne au cœur des territoires occupés par les soldats russes, les découvertes se font de plus en plus macabres. Voici ce qui a été découvert dans la région de Kharkiv.
05.10.2022, 20:3406.10.2022, 14:55
Un article de
t-online

Dans le nord-est de l'Ukraine, les enquêteurs ont découvert de nouvelles traces de crimes de guerre perpétrés par les soldats russes. Dans la localité récemment libérée de Pisky-Radkiwski, la police a trouvé une chambre de torture gérée par les troupes russes et divers indices de l'horreur, dont une caisse en plastique remplie de dents en or, un masque à gaz et un godemiché.

«Les voisins entendaient constamment des cris venant de là. Dans le village de Pisky-Radkivski, les enquêteurs ont trouvé une horrible chambre de torture», a écrit l'enquêteur en chef Serhij Bolvinow sur Twitter. Et de poursuivre:

«La police sait avec certitude qu'il y a eu torture par enterrement vivant et utilisation d'un masque à gaz avec un chiffon fumant»

Des villageois auraient signalé à la police la présence d'une chambre de torture dans la cave d'un immeuble résidentiel. Parmi les objets retrouvés, une lettre d'un soldat ukrainien qui était détenu au sous-sol. Les enquêteurs et le parquet vont maintenant rassembler tous les faits.

Selon les témoignages, les Russes auraient chassé les villageois lors de leur invasion et se seraient installés dans leurs maisons. Les gens auraient été intimidés, battus et maltraités. En quittant le village, les soldats russes auraient piégé les entrées des maisons, selon la police.

La chambre de torture de Pisky-Radkivski est la dernière découverte macabre en date dans les zones libérées d'Ukraine. Mi-septembre, les enquêteurs ont trouvé des centaines de tombes fraîches dans une forêt près d'Izioum, 99% des corps y portaient des traces de torture et de mauvais traitements.

Des chambres de torture russes et des victimes de l'occupation ont également été découvertes dans d'autres endroits de la région de Kharkiv. Début avril, des rapports provenant de Boutcha, dans la banlieue de Kiev, où des soldats russes avaient tué des centaines de civils, ont suscité l'horreur dans le monde entier.

(traduction par sas)

Armes rouillées et lits ensanglantés: la difficile mobilisation russe

Video: watson
0 Commentaires
Comme nous voulons continuer à modérer personnellement les débats de commentaires, nous sommes obligés de fermer la fonction de commentaire 72 heures après la publication d’un article. Merci de votre compréhension!
«A Pékin, j'ai pris la fuite en voyant la police Covid», ce Suisse raconte
Alors que la Chine est secouée par des émeutes s'opposant à la politique zéro-Covid, notre correspondant sur place raconte les mesures répressives appliquées par les autorités à Pékin. Il en a lui-même fait l'expérience.

Alors que j'entre dans l'entrée de mon immeuble, un bâtiment fonctionnel et sans fioritures de 25 étages, je sursaute soudain: cinq hommes en combinaison intégrale blanche sont en train de barrer le passage vers les ascenseurs avec un ruban plastique coloré.

L’article