International
ukraine

L'armée ukrainienne est ralentie par un nouvel ennemi: la météo

L'avancée ukrainienne est ralentie par un nouvel ennemi: la raspoutitsa

Ukrainian military vehicles move on the road in the freed territory in the Kharkiv region, Ukraine, Monday, Sept. 12, 2022. Ukrainian troops retook a wide swath of territory from Russia on Monday, pus ...
En automne, la raspoutitsa (le phénomène météorologique qui, en Russie, Ukraine et Biélorussie, rend les terrains très boueux) complique l'avancée des troupes mécanisées. Image: AP
Les pluies automnales ont transformé les campagnes ukrainiennes en mers de boue, ce qui rend difficile la circulation des véhicules blindés. C'est la raspoutitsa, un phénomène qui a joué un rôle majeur dans les guerres du passé.
28.09.2022, 05:4828.09.2022, 17:05
Suivez-moi
Plus de «International»

La fulgurante percée ukrainienne dans le nord-est du pays, qui avait pris tout le monde de court, a été déclenchée début septembre. En l'espace de quelques jours, les forces de Kiev ont libéré de vastes portions du territoire, jusqu'à 6000 km2 depuis le début du mois, selon les affirmations de Volodymyr Zelensky.

Les annonces retentissantes se sont faites plus rares ces derniers temps, mais la contre-offensive se poursuit. Les forces ukrainiennes ont continué de gagner du terrain près de la ville de Lyman les 26 et 27 septembre, explique mardi le groupe de réflexion américain Institute for the study of war (ISW).

Les Ukrainiens ont «probablement» libéré plusieurs localités dans les régions de Kharkiv et Donetsk: Maliivka, Shandryholove, Nove, Shevchenko, Kup'yans'k-Vuzlovyi, Pisky-Radkivski et Ridkodub. Selon un blogueur militaire russe, la ville de Lyman se trouverait sous le feu de l'artillerie ukrainienne.

L'arrivée de la raspoutitsa

Malgré ces succès, la percée des Ukrainiens a nettement ralenti. Et pas seulement à cause des Russes, qui occupent toujours l'est de la rivière Oskil et empêchent l'avancée des adversaires. Depuis quelques jours, un nouvel obstacle a fait son apparition: la météo.

A cause des fortes pluies tombées récemment, le terrain est devenu boueux, ce qui entrave l'avancée des véhicules blindés et des équipements lourds, rapporte Voice of America. Cette situation est parfaitement illustrée par une vidéo circulant sur les réseaux sociaux, où on voit des véhicules ukrainiens enfoncés dans la boue.

Dans la légende peut-on lire:

«La bezdorizhzhia est revenue en Ukraine avec les pluies d'automne, transformant de nombreuses routes non pavées en bourbiers boueux»

Le terme ukrainien «bezdorizhzhia», tout comme son équivalent russe plus connu, «raspoutitsa», désigne les périodes de l'année durant lesquelles une grande partie des terrains plats se transforment en mers de boue sous l'action de l'eau. Typique de la Russie, l'Ukraine et la Biélorussie, la raspoutitsa se produit deux fois par année:

  • Au printemps, à cause de la fonte des neiges;
  • En automne, à cause des pluies, comme c'est actuellement le cas.

Ce phénomène, qui affecte particulièrement les routes non asphaltées, a joué un rôle majeur dans les guerres du passé. La raspoutitsa a fortement freiné la Grande Armée de Napoléon lors de sa campagne de Russie et, plus d'un siècle plus tard, stoppé les troupes blindées nazies lancées à l'assaut de l'Union des républiques socialistes soviétiques (URSS). Elle a également dérangé les chars russes dans les premières phases de l'invasion de l'Ukraine.

Ein im Schlamm eingesunkener Lastwagen der Waffen-SS wird im Januar 1944 an einem Abschnitt der Ostfront entladen, um ihn spaeter mit einem der drei deutschen Kampfpanzer vom Tiger I, im Hintergrund,  ...
Les véhicules nazis victimes de la boue sur le front de l'est (1944).Image: PHOTOPRESS-ARCHIV

Ralentir la progression

Avec l'automne, elle est désormais de retour. Comment ce phénomène va-t-il impacter le cours du conflit? «La vie de l'infanterie deviendra plus difficile, le réapprovisionnement sera plus compliqué sur les fronts les plus ruraux et l'artillerie aura plus de mal à se déplacer», explique l'analyste militaire Mick Ryan, interrogé par Yahoo news.

La raspoutitsa va donc ralentir le rythme de la guerre, mais elle n'aura probablement pas «le même effet dramatique qu'au printemps dernier», poursuit-il.

Les conséquences de la météo sont déjà visibles sur le terrain, affirme de son côté l'ISW. Les dernières avancées ukrainiennes dans le nord-est se sont largement déroulées le long des routes existantes. Cela permet aux forces de Kiev d'éviter de traverser des terrains boueux sous le feu de l'artillerie russe.

«La pluie rend difficile l'utilisation des armes lourdes partout. Nous pouvons seulement utiliser les routes pavées»
Un soldat ukrainien à Voice of America
epa10188440 A Ukrainian serviceman waves from an armoured personnel carrier (APC) with the national flag near the urban settlement of Kazachya Lopan, north of Kharkiv, northeastern Ukraine, 16 Septemb ...
Les blindés ukrainiens n'avancent que le long des routes pavées.Image: EPA

Mais cette stratégie a un coût. Les forces russes sont plus à même de se concentrer pour ralentir la progression des troupes ukrainiennes, celles-ci étant cantonnées aux seules routes pavées.

Pourtant, conclut l'ISW, le fait que les forces ukrainiennes continuent de progresser suggère que les troupes russes sur cet axe sont faibles et vulnérables.

Plus d'images de véhicules russes détruits en Ukraine
1 / 13
Plus d'images de véhicules russes détruits en Ukraine
Une partie d'un char russe endommagé dans le village de Mala Rohan, près de Kharkiv, en Ukraine, le 13 mai 2022.
source: sda / sergey kozlov
partager sur Facebookpartager sur X
0 Commentaires
Comme nous voulons continuer à modérer personnellement les débats de commentaires, nous sommes obligés de fermer la fonction de commentaire 72 heures après la publication d’un article. Merci de votre compréhension!
Une astrologue effrayée par l'éclipse tue son partenaire
Une astrologue américaine obnubilée par l'éclipse survenue lundi au-dessus des Etats-Unis a poignardé à mort son conjoint et jeté ses deux filles de sa voiture en marche sur l'autoroute, quelques heures avant le phénomène céleste, selon le Los Angeles Times.

Retrouvée morte peu après dans son véhicule, l'astrologue se présentait comme une «guérisseuse divine» et proposait en ligne des «purifications d'aura», ainsi que des lectures des signes du zodiaque. Sur les réseaux sociaux, elle se faisait appeler Ayoka.

L’article