DE | FR
En 2016, Vladimir Poutine a décerné la plus haute distinction russe à son général Alexander Dvornikov pour son engagement en Syrie.
En 2016, Vladimir Poutine a décerné la plus haute distinction russe à son général Alexander Dvornikov pour son engagement en Syrie.Image: keystone

Le «boucher de Syrie»: la nouvelle arme de Poutine face à l'Ukraine

Surnommé le «boucher de Syrie» pour avoir autrefois bombardé Alep sans pitié, Alexander Dvornikov est aujourd'hui à la tête des troupes russes en Ukraine. Son seul objectif? Gagner la guerre, et au plus vite.
11.04.2022, 11:5611.04.2022, 17:32
Samuel Schumacher / ch media

Il est certainement le plus cruel des généraux de Poutine. Il est aussi l'un des hommes les plus expérimentés de l'armée russe. Et il a depuis peu un nouveau poste: Alexander Dvornikov, 60 ans, est le nouveau commandant en chef des troupes russes en Ukraine.

>> EN DIRECT: L'Ukraine se prépare à une offensive massive dans l'est +++ Plus de 1200 corps découverts

Un seul objectif: gagner et vite

Alexander Dvornikov est un général expérimenté. Il avait déjà coordonné l'engagement des troupes russes dans la guerre en Syrie. Sous son commandement, les combattants du Kremlin ont mené plus de 9 000 attaques sur des cibles à l'intérieur et autour d'Alep entre septembre 2015 et juin 2016.

Il avait aussi fait bombarder des hôpitaux et des écoles, sans aucun égard pour les victimes civiles. En 2016, il a été nommé «Héros de la Fédération de Russie» et a reçu de Poutine, la plus haute distinction russe qui soit pour son engagement en Syrie.

Selon CNN et BBC, le chef du Kremlin Vladimir Poutine aurait chargé son compagnon de longue date de gagner au plus vite la guerre chez le voisin occidental. Certains observateurs indiquent qu'il aurait donné une date butoir à son nouveau responsable ukrainien: la victoire sur le pays voisin doit être atteinte d'ici à un mois.

Lors du traditionnel défilé militaire à l'occasion de fêter la fin de la guerre mondiale le 9 mai prochain, Poutine n'aimerait pas seulement célébrer la capitulation des nazis allemands il y a 77 ans, mais aussi la victoire sur l'Ukraine.

Vladimir Poutine veut fêter la victoire sur l'Ukraine le 9 mai prochain.
Vladimir Poutine veut fêter la victoire sur l'Ukraine le 9 mai prochain.image: keystone

Qu'est-ce que ça veut dire pour l'Ukraine?

Aujourd'hui, l'offensive russe ne s'attend pas à un succès militaire: les troupes du Kremlin ont en tout cas perdu la bataille de Kiev. «La nomination de Dvornikov est un aveu de Moscou que les choses vont extrêmement mal et que la Russie doit changer quelque chose», a déclaré un initié à CNN.

Jusqu'à présent, il manquait, du côté russe, une structure de commandement claire. Cela s'est traduit par un nombre élevé de victimes et de nombreuses erreurs d'appréciation. Alexander Dvornikov doit aujourd'hui inverser la tendance.

Dvornikov (à droite) lors d'un exercice militaire en mer Noire en 2020 avec un invité spécial, Vladimir Poutine (à gauche).
Dvornikov (à droite) lors d'un exercice militaire en mer Noire en 2020 avec un invité spécial, Vladimir Poutine (à gauche).image: IMAGO / Russian Look

L'impact de cette nomination sur le déroulement de la guerre s'est déjà fait sentir: vendredi dernier, une attaque à la roquette contre la gare de Kramatorsk, dans l'est de l'Ukraine, a fait au moins 50 morts. Le stratège militaire et conseiller de l'Organisation du traité de l'Atlantique nord (OTAN), Gwythian Prins, a déclaré à ce sujet:

«Avec Dvornikov, les Russes utilisent un bombardier connu. Au lieu d'une guerre éclair, ils misent sur le fait de terroriser les gens avec une stratégie d'écrasement. M. Dvornikov est très bon dans ce domaine»
Gwythian Prins, stratège militaire et conseiller de l'OTAN

Malgré tout, l'expert en guerre Mike Martin, du département d'études de guerre du King's College de Londres, ne croit pas que les Russes puissent encore gagner en Ukraine. «Le momentum est du côté des Ukrainiens. Je pense qu'ils vont mettre les Russes dehors. Mais cela leur coûtera 100 000 vies civiles», a-t-il écrit sur Twitter.

Qui est Alexander Dvornikov?
Alexander Dvornikov a démarré sa carrière militaire dans les années 1970 à l'école militaire d'Ussurijsk, dans l'est de la Russie, non loin des frontières chinoise et nord-coréenne. Il a ensuite occupé des postes alternés en République démocratique allemande (RDA), à Moscou, dans le Caucase du Nord et en Sibérie. Depuis 2016, le général dirigeait les troupes russes dans le sud de la Russie en tant que commandant en chef.

Vladimir Soloviev traite Zelensky de "nazi satanique"

Plus d'articles récents sur la guerre en Ukraine

Le monde court à la famine et c'est à cause de la guerre en Ukraine

Link zum Artikel

«Pour les Russes, Boutcha était un moyen de montrer qui est le plus fort»

Link zum Artikel

Sanctions contre les Russes: Parmelin accusé de laxisme

Link zum Artikel

«On ne s’en sort pas indemne», le reporter RTS à Boutcha raconte son travail

Link zum Artikel
0 Commentaires
Comme nous voulons continuer à modérer personnellement les débats de commentaires, nous sommes obligés de fermer la fonction de commentaire 72 heures après la publication d’un article. Merci de votre compréhension!
«Il faut être stupide!»: la débâcle du pont est un désastre pour Moscou
La semaine passée, l'Ukraine neutralisait un bataillon russe qui tentait de traverser la rivière Severski Donets. Si le bilan est lourd, cette attaque a surtout entamé la réputation de l'armée en Russie, où des personnalités ont décidé de rompre le silence.

Mercredi 11 mai, un bataillon russe s'apprêtait à traverser le fleuve Severski Donets à la hauteur du village de Bilohorivka, situé dans l'Est de l'Ukraine. Son avancée a été brutalement stoppée par l'artillerie ukrainienne, qui a détruit les ponts flottants mis en place par les Russes. Coincés des deux côtés de la rivière, ceux-ci n'ont pas pu échapper au feu ennemi.

L’article