DE | FR

Exécuté par les Russes, cet Ukrainien est ressorti de sa tombe

Un uniforme de l'armée ukrainienne à leur domicile a signé l'arrêt de mort de Mykola et de ses deux frères. Mais le destin du jeune homme était tout autre. Il a pu sortir de sa tombe. Récit.
16.05.2022, 21:10
Un article de
t-online

Le 18 mars, des soldats russes sont arrivés devant la maison de Mykola Kulichenko et de ses deux frères dans un village près de Tchernihiv. A ce moment-là, l'armée de Poutine avait déjà assiégé et bombardé la ville au nord-est de Kiev pendant des semaines. Durant l'occupation par les troupes russes, des centaines de personnes ont été tuées dans la région.

Mykola Kulichenko: le bureau du procureur ukrainien a confirmé que ses frères sont morts d'une balle dans la tête.
Mykola Kulichenko: le bureau du procureur ukrainien a confirmé que ses frères sont morts d'une balle dans la tête.Screenshot: youtube/Суспільне Чернігів

Cela a été le cas de deux frères, Dima et Eugen, le frère aîné et le frère cadet de Mykola Kulichenko. Et si les soldats russes n'avaient pas échoué dans leur plan, Mykola aurait été retrouvé dans une fosse commune, allongé à côté de ses frères, explique-t-il au portail d'information ukrainien Suspil'ne novyny, information reprise aussi tôt par le Wall Street Journal.

L'uniforme militaire d'Eugen et les médailles de son grand-père, que les Russes ont trouvés dans la maison familiale, ont été fatals à la fratrie. Après avoir battu Eugen devant la maison, les soldats ont bandé les yeux des trois frères et les ont emmenés hors du village dans un véhicule militaire, raconte le survivant. Ce n'est que plus tard que Mykola a réalisé que les Russes les avaient emmenés dans une scierie abandonnée à une quarantaine de kilomètres de là.

Mykola et ses frères ont été torturés et interrogés dans cette scierie abandonnée.
Mykola et ses frères ont été torturés et interrogés dans cette scierie abandonnée.screenshot: youtube/суспільне чернігів

Un membre de la famille

Pendant trois jours, Mykola et ses frères ont été interrogés, battus et torturés dans les ruines, peut-on lire dans le rapport du procureur. Puis les trois ont été conduits à l'extérieur, les yeux bandés, les mains et les pieds attachés. Les soldats avaient déjà creusé le trou dans la terre pour y déposer les corps des Kulichenko.

«C'est ici que je me trouvais à côté de mon frère aîné, mon cadet était un peu plus loin»
Mykola, debout à l'endroit où ses frères sont morts
Mykola Kulichenko devant la tombe que des soldats russes avaient creusée pour lui et ses frères.
Mykola Kulichenko devant la tombe que des soldats russes avaient creusée pour lui et ses frères.screenshot: youtube/Суспільне Чернігів
«Eugen a été abattu en premier et jeté dans la fosse, puis ce fut le tour de Dima. Ensuite, ils ont tiré sur moi, j'ai reçu un coup de pied et je suis tombé sur Dima»
Mykola

Pour finir, les soldats ont recouvert de terre les corps des trois frères.

Mais Mykola n'était pas mort. La balle qui devait le tuer a traversé sa joue sans toucher d'organes vitaux. Malgré ses bras et ses jambes attachés, il a pu s'extraire de la fosse peu profonde et a réussi à rejoindre le village le plus proche.

Le tir a traversé la joue de Mykola
Le tir a traversé la joue de Mykolaimage: youtube/Суспільне Чернігів

C'est une habitante, Valentina Petrovna qui a retrouvé le jeune homme blessé, l'a ramené chez elle et l'a soigné. Outre la blessure par balle, les médecins ont constaté que l'Ukrainien avait également deux côtes cassées.

«Maintenant, quand nous nous voyons, nous nous prenons toujours dans les bras. Mykola est devenu une famille pour moi»
Valentina Petrovna, habitante qui a recueilli Mykola
Eugen et Dima, les deux frères de Mykola.
Eugen et Dima, les deux frères de Mykola.screenshot: youtube/Суспільне Чернігів

Physiquement, Mykola Kulichenko a bien supporté à l'occupation russe.

Le parquet ukrainien a entre-temps examiné la scène du crime et confirmé la version de Mykola, selon Suspil'ne novyny. Ses frères font désormais partie des victimes des plus de 10 000 crimes de guerre russes commis en Ukraine, selon les autorités. Mykola, lui, est toujours là pour raconter son exécution. (t-online,mk)

23 situations que personne n'aimerait vivre chez soi

1 / 25
23 situations que personne n'aimerait vivre chez soi
source: reddit
partager sur Facebookpartager sur Twitterpartager par WhatsApp

Interview de Jérémie, un français volontaire dans l'armée ukrainienne

Plus d'articles sur la Suisse et la guerre en Ukraine

Comment Poutine essaie d'envoyer l'or russe en Suisse malgré les sanctions

Link zum Artikel

La guerre en Ukraine a fait augmenter les prix de ces biens en Suisse

Link zum Artikel

L'embargo sur le pétrole russe menace-t-il la Suisse? Un expert répond

Link zum Artikel

Pétrole, gaz: pourquoi la Suisse a du souci à se faire à cause de la guerre

Link zum Artikel

Yves Rossier: Peu de chances que la Suisse soit médiatrice en Ukraine

Link zum Artikel

La Suisse est à nouveau présente sur le territoire ukrainien

Link zum Artikel
Montrer tous les articles
0 Commentaires
Comme nous voulons continuer à modérer personnellement les débats de commentaires, nous sommes obligés de fermer la fonction de commentaire 72 heures après la publication d’un article. Merci de votre compréhension!
Fusillade de Copenhague: le suspect placé en détention psychiatrique
La santé mentale du tireur présumé d'un centre commercial de Copenhague est désormais au cœur de l'enquête. Voici un résumé des nouveaux éléments de l'affaire, près de 24 heures après les faits.

Après deux heures d'audience, le placement en détention provisoire de l'auteur présumé de la fusillade de Copenhague a été ordonné pour 24 jours renouvelables, mais dans une «unité psychiatrique fermée».

L’article