International
ukraine

L'Occident commence à manquer d'armes à envoyer en Ukraine

L'Occident commence à manquer d'armes à envoyer en Ukraine

epa10134568 (FILE) - Ukrainian servicemen operate with American-made 155mm M777 towed howitzer on their positions in the Kharkiv area, Ukraine, 28 July 2022. (Issued 23 August 2022). Ukraine marks, on ...
Des soldats ukrainiens en action avec l'arme M777 fournie par les Etats-Unis.Image: sda
Les Etats-Unis et l'Europe ont produit des armes à des volumes beaucoup plus faibles en temps de paix. Sept mois après le début de la guerre en Ukraine, leurs stocks commencent à s'épuiser.
29.09.2022, 06:3329.09.2022, 10:11
Plus de «International»

Depuis le début de l'invasion de l'Ukraine, les Etats-Unis ont envoyé des équipements et des armes à Kiev pour une valeur de 16,2 milliards de dollars. Pas plus tard que mercredi, le Pentagone a annoncé une nouvelle tranche d'aide militaire de 1,1 milliard de dollars. Elle comprend:

  • 18 systèmes d'artillerie de précision Himars;
  • 150 véhicules blindés «Humvees»;
  • 150 véhicules tactiques tracteurs d'armement;
  • Des radars et des systèmes de défense anti-drones.
FILE - A launch truck fires the High Mobility Artillery Rocket System (HIMARS) at its intended target during the African Lion military exercise in Grier Labouihi complex, southern Morocco, on June 9,  ...
Un Himars en action.Image: sda

«18 Himars en provenance de l'Amérique! Nous allons gagner cette guerre», s'est réjoui sur Twitter le reporter ukrainien Illia Ponomarenko. Mais il y a un problème: les Etats-Unis et l'Europe commencent à manquer d'armes à envoyer en Ukraine.

30 000 cartouches tirées en deux semaines

Dans l'industrie de l'armement américaine, le niveau de production normal des cartouches d'artillerie pour un obusier de 155 millimètres - une arme d'artillerie lourde à longue portée actuellement utilisée sur les champs de bataille en Ukraine - est d'environ 30 000 cartouches par an en temps de paix.

Les soldats ukrainiens qui combattent les forces russes envahissantes consomment cette quantité en deux semaines environ, comme le rapporte CNBC.

«Je suis très inquiet. A moins que nous n'ayons une nouvelle production, ce qui prend des mois, nous n'aurons pas la capacité d'approvisionner les Ukrainiens.»
Dave Des Roches, professeur associé et chercheur militaire

Production réduite en temps de paix

L'Europe aussi est à bout de souffle: «Les stocks militaires de la plupart des Etats membres de l'Otan ont été, je ne dirais pas épuisés, mais appauvris dans une proportion élevée, parce que nous avons fourni beaucoup de capacités aux Ukrainiens», a déclaré Josep Borrell, haut représentant de l'UE pour les affaires étrangères et la politique de sécurité, au début du mois.

Le secrétaire général de l'Otan, Jens Stoltenberg, a organisé mardi une réunion spéciale des directeurs des armements de l'Alliance afin d'examiner les moyens de reconstituer les stocks d'armes des pays membres.

Les analystes militaires mettent en évidence un problème de fond: les pays occidentaux ont produit des armes à des volumes beaucoup plus faibles en temps de paix, les gouvernements choisissant de réduire la fabrication très coûteuse et de ne produire des armes qu'en cas de besoin.

Certaines des armes en voie d'épuisement ne sont plus produites, et leur fabrication nécessite une main-d'œuvre hautement qualifiée et de l'expérience - des éléments qui font défaut depuis des années dans le secteur manufacturier américain. (jch/asi)

Plus d'images de véhicules russes détruits en Ukraine
1 / 13
Plus d'images de véhicules russes détruits en Ukraine
Une partie d'un char russe endommagé dans le village de Mala Rohan, près de Kharkiv, en Ukraine, le 13 mai 2022.
source: sda / sergey kozlov
partager sur Facebookpartager sur X
Ceci pourrait également vous intéresser:
0 Commentaires
Comme nous voulons continuer à modérer personnellement les débats de commentaires, nous sommes obligés de fermer la fonction de commentaire 72 heures après la publication d’un article. Merci de votre compréhension!
Cette bière Ben Laden fait un carton
Une brasserie anglaise a attiré l'attention sur son nouveau breuvage en lui donnant un nom très particulier.

Une bière au nom plutôt inhabituel s'est rapidement retrouvée en rupture de stock en Angleterre. L'entreprise Mitchell Brewing avait lancé la bière sur le marché sous le nom d'«Osama Bin Lager», accompagnée d'une caricature du chef terroriste Oussama ben Laden, tué en 2011. La demande a été si forte que le site Internet a dû être mis hors ligne et les téléphones éteints, selon la BBC.

L’article