DE | FR

Effrayés par le Kremlin, les pays se réarment: voici combien ils dépensent

L'Allemagne va attribuer une enveloppe de 100 milliards d'euros pour moderniser son armée.
L'Allemagne va attribuer une enveloppe de 100 milliards d'euros pour moderniser son armée.Image: Keystone
Comme d'autres pays européens, la Suisse veut augmenter ses dépenses militaires. Mais combien d'argent chaque pays consacre à sa défense? Comparaison internationale en graphiques.
06.05.2022, 17:0407.05.2022, 12:37
Suivez-moi

Les dépenses militaires mondiales ne cessent de grimper. En 2021, elles ont augmenté pour la septième année consécutive et ont dépassé le chiffre record de 2000 milliards de dollars. Une première.

Le conflit en Ukraine ne va pas inverser la tendance, au contraire. Depuis le début de l'invasion russe, plusieurs pays ont annoncé l'intention d'augmenter leurs dépenses militaires. La Suisse en fait partie. Le Conseil national s'apprête à accepter une motion de la droite visant à accroître le budget annuel de la défense de deux milliards de francs d'ici 2030. Celui-ci s'élève actuellement à quelque cinq milliards de francs. Si la proposition passe, il représenterait alors 1% du PIB.

Est-ce beaucoup? Combien d'argent les autres pays dépensent-ils pour la défense? Le classement de 2020, basé sur les données de la Banque mondiale, ressemble à ça:

Face à ces chiffres, les cinq milliards de la Suisse semblent tout petits. Mais cela ne fait pas beaucoup de sens de comparer les budgets militaires mondiaux en chiffres absolus, étant donné que les Etats ont des dimensions et des économies très différentes. Il est plus intéressant de regarder quel pourcentage du PIB est consacré à la défense. C'est ce qu'illustre la carte suivante:

Ces chiffres permettent de changer de perspective. Toujours selon les données de la Banque mondiale, l'énorme budget militaire des Etats-Unis ne représente «que» 3,7% de son PIB. De ce point de vue, le pays se place loin derrière Oman (10%), l'Arabie Saoudite (8,4%) ou l'Algérie (6,7%) qui dépensent nettement plus d'argent dans la défense.

Le budget militaire suisse représente actuellement 0,8% de son PIB. Même si la Confédération décide de l'accroître jusqu'à 1%, ce pourcentage reste très faible par rapport à la plupart des autres pays, y compris nos voisins:

Autre point intéressant: si on les compare à leur PIB, les dépenses militaires de la Russie et de l'Ukraine sont plus élevées que celles des Etats-Unis.

Augmentations en vue

Comme indiqué en début d'article, la Suisse n'est pas le seul pays qui devrait voir ses dépenses militaires partir à la hausse. Quatre jours après l'invasion russe, le chancelier allemand Olaf Scholz a annoncé que son gouvernement allait allouer une enveloppe de 100 milliards d'euros et également augmenter les dépenses militaires à 2% du PIB.

La Belgique a fait de même, en prévoyant une hausse de 6,9 milliards d’euros d'ici 2030, tout comme l'Italie qui veut passer de 25 à 38 milliards d'ici 2024. Les pays limitrophes de l'Ukraine ont logiquement pris des décisions similaires. Même la Suède, pays neutre, va suivre le mouvement:

Augmenter ses dépenses de 0,6 point de pourcentage peut paraître anodin, mais ces fluctuations cachent des chiffres très importants. Le journal Il Giorno cite l'exemple de l'Italie: la hausse prévue équivaut à investir 104 millions par jour.

Une frappe russe sur un centre commercial à Kiev

Plus d'articles sur la Suisse et la guerre en Ukraine

Comment Poutine essaie d'envoyer l'or russe en Suisse malgré les sanctions

Link zum Artikel

La guerre en Ukraine a fait augmenter les prix de ces biens en Suisse

Link zum Artikel

L'embargo sur le pétrole russe menace-t-il la Suisse? Un expert répond

Link zum Artikel

Pétrole, gaz: pourquoi la Suisse a du souci à se faire à cause de la guerre

Link zum Artikel

Yves Rossier: Peu de chances que la Suisse soit médiatrice en Ukraine

Link zum Artikel

La Suisse est à nouveau présente sur le territoire ukrainien

Link zum Artikel
Montrer tous les articles
0 Commentaires
Comme nous voulons continuer à modérer personnellement les débats de commentaires, nous sommes obligés de fermer la fonction de commentaire 72 heures après la publication d’un article. Merci de votre compréhension!
A l'Uni de Genève, le syndicat étudiant défie le rectorat
Suite au coup de force d'activistes le 17 mai dernier et à la décision du rectorat d'entamer des poursuites pénales, l'association faîtière des étudiants de l'Université de Genève contre-attaque.

L’épreuve de force est montée d’un cran. Lundi 23 mai, la CUAE, l’association faîtière des étudiants de l’Université de Genève (UNIGE) a déployé une banderole géante dans le hall d’Uni Mail: «ÉTUDIANT-E-X-S RÉPRIMÉ-E-X-S: LE MALAISE», est-il écrit en lettres majuscules. Cette action est une réponse à la décision du rectorat de déposer une plainte pénale contre les personnes qui, le 17 de ce mois, dans les locaux de l’UNIGE, ont interrompu avec violence une conférence du professeur français Eric Marty, auteur du livre «Le sexe des modernes», jugé transphobe par les perturbateurs, des transactivistes.

L’article