DE | FR

A Odessa, les Ukrainiens peuvent désormais boire une bière en pleine guerre

Après avoir été attaquée comme d'autres villes ukrainiennes, la ville, port stratégique de la mer Noire, a décidé de rouvrir une partie de ses établissements.
30.03.2022, 18:4230.03.2022, 18:56
A Odessa, un batteur s'est installé en bord de mer alors que les habitants récoltent du sable pour créer des barricades.
A Odessa, un batteur s'est installé en bord de mer alors que les habitants récoltent du sable pour créer des barricades.Image: twitter

Il plane comme un air de déconfinement à Odessa. Entre raids aériens et les craintes d'une attaque russe qui persistent, les habitants de la ville ont décidé de reprendre le cours de leur vie, relate la BBC le 29 mars.

Les restaurants, les terrains de golf, ou encore les bars de plage ont rouvert. Pas seulement par nécessité économique, mais aussi afin d'encourager les habitants de la ville à renouer avec le sourire. Le résultat, peut-être, de la résistance du peuple et de l'armée ukrainienne face à l'armée de Poutine.

«Je crois que la ville reprend vie, que l’inquiétude disparaît un peu. Les gens ont confiance en notre armée, au fait qu’elle nous protège, ils se sentent généralement à l’aise, en sécurité. Je ne pense pas que l’armée russe ait du succès.»
Alexander Hodosevich, un musicien et habitant d'Odessa

Odessa, ville importante pour Poutine

Moscou a annoncé cette semaine réduire «radicalement» ses opérations dans les régions de Kiev et Tcherniguiv. Mais bien que les troupes russes, à terre, aient été repoussées, la ville d'Odessa reste un point stratégique de par sa localisation. Situées au bord de la mer Noire, les soldats ukrainiens sont sur le qui-vive.

Les plages de la ville d'Odessa, barricadées à l'aide de fils de fer pour empêcher l'armée russe d'accéder à la ville par la mer.
Les plages de la ville d'Odessa, barricadées à l'aide de fils de fer pour empêcher l'armée russe d'accéder à la ville par la mer.Image: twitter

Au nord de la ville, sur une plage prisée des estivants, des barbelés, des mines terrestres et des sacs de sable bloquent désormais tout accès à la mer. (sia)

Les kangourous d'un zoo de Kharkiv en Ukraine ont été sauvés

Plus d'analyses sur ce qui se passe en Ukraine

Pourquoi la Russie n'a pas encore gagné la guerre en Ukraine

Link zum Artikel

«Les réfugiés ont la même voiture que nous» Ça vous choque?

Link zum Artikel

Ukraine: comment la cyber-guerre peut tout faire basculer (en Suisse aussi)

Link zum Artikel

L'invasion de l'Ukraine «était écrite»: aurions-nous été aveugles?

Link zum Artikel
0 Commentaires
Comme nous voulons continuer à modérer personnellement les débats de commentaires, nous sommes obligés de fermer la fonction de commentaire 72 heures après la publication d’un article. Merci de votre compréhension!
Procès du 13-Novembre: «Les victimes ne voulaient du mal à personne»
Le procès des attentats du 13-Novembre 2015 s'est poursuivi ce lundi, avec la prise de parole des avocats des familles des victimes. Une plaidorie collective qui a pris une forme totalement inédite.

«Nous allons donc vous présenter autre chose, une autre forme de plaidoirie, inédite, à laquelle ont participé une centaine d'avocats»: les mots de maître Frédérique Giffard, avocat indépendant, face à la cour d'assises spéciale de Paris, ce lundi.

L’article