DE | FR

La Russie a pris le contrôle de Tchernobyl: pourquoi c'est dangereux

La centrale de Tchernobyl, site du pire accident nucléaire de l'histoire.
La centrale de Tchernobyl, site du pire accident nucléaire de l'histoire.Image: EPA
L'armée ukrainienne a perdu le contrôle de la centrale nucléaire, où les niveaux de radiation restent dangereusement élevés. Et ce n'est pas le seul danger.
25.02.2022, 08:0325.02.2022, 17:37

«Après des combats acharnés, nous avons perdu le contrôle sur le site de Tchernobyl», a déclaré Mikhaïlo Podoliak, un conseiller de la présidence.

Le président Volodymyr Zelensky avait affirmé que les militaires ukrainiens «sacrifient leur vie pour que la tragédie de 1986 ne se répète pas».

>>> Suivez la situation en direct

«L'une des menaces les plus graves pour l'Europe»

Les niveaux de radiation dans la région restent élevés depuis la fuite de 1986. Bien que personne ne vive dans la région et que la centrale ne soit plus en activité, tout combat sur le territoire pourrait entraîner le déversement de déchets radioactifs, met en garde une spécialiste citée par la BBC.

Mikhaïlo Podoliak a par ailleurs affirmé qu'«il est impossible de dire si la centrale est en sécurité» après l'opération russe. «C'est une des menaces les plus graves pour l'Europe», a-t-il ajouté, comme le rapporte le Figaro.

De plus, la guerre pourrait interrompre les opérations de nettoyage menées depuis de plusieurs années et qui ont abouti, entre autres, à la construction d'un sarcophage autour du réacteur radioactif. Si le personnel ne peut pas travailler correctement, cela peut poser un gros problème, affirme à la BBC une autre experte.

Le sarcophage entourant le réacteur radioactif.
Le sarcophage entourant le réacteur radioactif.Image: sda

Voie d'accès à la capitale

Mais pourquoi l'armée russe a-t-elle pris le contrôle de Tchernobyl? Il ne s'agit probablement pas d'une opération menée dans l'objectif délibéré de mettre la main sur la centrale. Etant située à environ 130km au nord de la capitale Kiev, la localité pourrait constituer une voie d'accès à la ville pour les forces d'invasion, explique la BBC.

Des vidéos non vérifiées circulant sur les réseaux sociaux montrent des blindés devant la centrale nucléaire:

(ats/asi)

Ce soldat Ukrainien voit un missile passer au-dessus de lui

Toute l'actu' brûlante sur l'Ukraine...

La crise russo-ukrainienne résumée en 3 points

Link zum Artikel

«Loi martiale», «séparatiste»: vous ne pigez rien? Voici le dico!

Link zum Artikel

Donald Trump persuadé qu'il aurait pu éviter la guerre en Ukraine

Link zum Artikel

La communauté internationale réagit à l'offensive russe

Link zum Artikel

L'invasion russe provoque l'effondrement des marchés mondiaux

Link zum Artikel

Plusieurs villes et régions d'Ukraine frappées par des explosions

Link zum Artikel
Montrer tous les articles
1 Commentaire
Comme nous voulons continuer à modérer personnellement les débats de commentaires, nous sommes obligés de fermer la fonction de commentaire 72 heures après la publication d’un article. Merci de votre compréhension!
1
Zelensky et l'Ukraine peuvent-ils nous lasser? «Oui, assurément»
Après avoir été ovationné par les plus puissants parlements du monde, le président ukrainien a donné, le 11 mai dernier, une conférence dans l'enceinte plus modeste de Science-Po Paris. Faut-il y voir un début d'essoufflement dans la méthode Zelensky? Combien de temps le héros de la démocratie, devenu un as de la communication, va-t-il pouvoir incarner efficacement la cause ukrainienne?

L'exercice est franchement casse-gueule, tellement le sujet semble intangible. Les Ukrainiens slaloment entre les bombes russes et les cadavres familiers depuis bientôt trois mois et voilà qu'on esquisse l'éventualité, bien au sec sous notre dôme caniculaire, d'un essoufflement de la méthode Zelensky. Celle qui consiste à repousser l'assaillant (et l'oubli) par la force du verbe, de la bande passante, et du grand écran. Pour se lancer à pleine vitesse dans une analyse de performance, comme le ferait sans bégayer un commentateur sportif avec un runner ordinaire à mi-course, il fallait un argument. Le président ukrainien nous l'a servi récemment sur un plateau: sa stratégie a évolué.

L’article