International
ukraine

Des armes destinées à l'Ukraine entre les mains de criminels

Des armes destinées à l'Ukraine entre les mains de criminels

Selon le Bureau national d’enquête finlandais (NBI), des armes offerts à l’Ukraine dans sa guerre contre la Russie pourraient avoir atterri en Finlande et trois autres pays européens afin de servir des groupes criminels clandestins.
02.11.2022, 09:5602.11.2022, 10:31
Plus de «International»

La police d'Helsinki a fait état dimanche de nombreuses armes livrées à l'Ukraine tombées entre les mains de criminels finlandais. Il s'agit par exemple de fusils d'assaut, a déclaré Christer Ahlgren, le commissaire en chef du Bureau national d'enquête à la radio finlandaise Yle. «Des armes destinées à l'Ukraine ont également été trouvées en Suède, au Danemark et aux Pays-Bas», a-t-il été cité dimanche dernier.

>>Suivez en direct l'évolution de la guerre en Ukraine<<

L'organisation policière européenne Europol avait averti cet été que des criminels pourraient viser les armes et les munitions que Kiev reçoit en grandes quantités au titre de l'aide militaire étrangère.

«Le prix à payer»

Les routes de la contrebande sont bien établies. Le trafic d'armes passe en partie par des groupes de rock internationaux que la police considère comme faisant partie du crime organisé. Le groupe de rock Bandidos MC, par exemple, a des représentants dans chaque grande ville ukrainienne, a déclaré Ahlgren. La porte d'entrée en Finlande se trouve dans les ports, qui sont moins surveillés que les aéroports.

Christer Ahlgren a rappelé l'expérience de la police après les guerres de Yougoslavie dans les années 1990. De là, des armes de contrebande avaient été envoyées dans de nombreux pays. «L'Ukraine a reçu de grandes quantités d'armes, et c'est une bonne chose. Mais nous devrons également nous en soucier pendant des décennies. C'est le prix à payer», a déclaré le policier de haut rang. (sda/dpa)

Traduit et adapté de l'allemand par Tanja Maeder

Donetsk: Ce convoi ukrainien fonce droit dans un piège
Video: watson
Ceci pourrait également vous intéresser:
0 Commentaires
Comme nous voulons continuer à modérer personnellement les débats de commentaires, nous sommes obligés de fermer la fonction de commentaire 72 heures après la publication d’un article. Merci de votre compréhension!
Wikileaks: pourquoi celle qui a tout balancé est en liberté et pas Assange
Lundi, la Haute Cour de Londres a décidé que le fondateur de Wikileaks, Julian Assange, pourrait faire appel de son extradition imminente vers les Etats-Unis. Alors qu'il poursuit son combat, la lanceuse d'alerte Chelsea Manning est, elle, en liberté depuis 2017. Et ce, bien que ce soit elle qui a transmis toutes les données classifiées à la plateforme.

C'est une vidéo de 39 minutes - plus connue sous le nom de «collateral murder» - qui a plongé les Etats-Unis dans la crise. Elle montre deux hélicoptères américains tirant sur un groupe d'Irakiens. Ce que les soldats américains ont pris pour des armes était, entre autres, les caméras de deux journalistes. Le groupe s'est retrouvé au sol. Lorsque, quelques minutes plus tard, une camionnette apparaît et tente de récupérer les blessés et les morts, les Américains ouvrent à nouveau le feu.

L’article