DE | FR
La guerre de la communication fait rage.
La guerre de la communication fait rage. Image: keystone/shutterstock

La Russie planque ses morts, l'Ukraine exhibe les corps

L'importance de communiquer pour la Russie est primordiale. Le Kremlin déploie des artifices pour cacher les faits réels à sa population, tout en exposant une vision édulcorée de la situation.
03.03.2022, 17:4003.03.2022, 18:00
Suivez-moi

Au moins 2000 civils ont été tués depuis le début de la guerre décidée par la Russie, relatent les autorités ukrainiennes. Côté russe, les chiffres sont minutieusement glissés sous le tapis, dissimulant les soldats sacrifiés au front.

Alors que de nombreux médias tentent d'avoir une vision globale du chaos sur le champ de bataille, les chiffres sont difficilement vérifiables. Il faut s'en remettre aux organisations internationales, plus indépendantes dans le conflit, pour se donner une idée plus ou moins concrète. Mais la réalité du terrain reste très complexe à analyser. «Les chiffres réels sont, je le crains, considérablement plus élevés», a déclaré la Haute Commissaire de l’ONU aux droits humains, Michelle Bachelet.

Situation trop dangereuse pour les ONG

Une autre problématique vient entraver le bon déroulement des opérations: la situation trop dangereuse pour les membres des ONG. Certaines ont été obligées de quitter le pays. C’est le cas de Médecins sans frontières, comme le rapporte Le Parisien. Il est donc impossible de continuer le recensement, dans les hôpitaux ou avec le système de santé sur place.

Les opérations menées par les organes indépendants sont particulièrement compliquées à plusieurs égards. Comme l'explique le Comité international de la Croix-Rouge (CICR), il est préférable de ne pas donner le nombre de personnes (civiles ou militaires) décédées. Il faut éviter de donner l’impression «d’être partie prenante car il y a une instrumentalisation qui peut être faite des chiffres annoncés, qui frappent les esprits», insiste Frédéric Joli, porte-parole de l’organisation, toujours dans l'article du Parisien.

Dans l'intervalle, le gouvernement ukrainien a même mis en ligne un site internet et des groupes Telegram, exhibant les captifs et les victimes russes de la guerre.

La Russie censure, l'Ukraine comptabilise

La Russie reste précautionneuse, jusqu'à diffuser des programmes télévisuels mensongers. Les médias et chaînes de télévision russe ont reçu l’ordre strict de ne pas prononcer les mots «guerre» ni «invasion» par exemple, indique le politicologue canadien Dominique Arel, dans le Journal de Montréal. Tous les moyens sont bons pour modeler une fausse réalité.

Le sang coule en Ukraine, et il est difficile de le cacher.
Le sang coule en Ukraine, et il est difficile de le cacher.Image: sda

L'Ukraine, elle, s'est décidée à créer un site pour relever les soldats russes tués et capturés. Le président ukrainien a, par ailleurs, annoncé «plus de 9000 soldats tués dans la bataille.» Tandis que dans le camp rival, les hautes autorités russes ont fait état de «498 militaires russes morts dans l’exercice de leurs fonctions», précisait Igor Konachenkov, porte-parole des forces armées russes. Une censure de la Russie face à une nation ukrainienne qui (peut-être) gonfle les pertes. Difficile de s'y retrouver.

L'opération militaire russe en images

1 / 18
La guerre en Ukraine en images
source: sda / efrem lukatsky
partager sur Facebookpartager sur Twitterpartager par WhatsApp

Plus d'articles sur la guerre en Ukraine

Des personnes trans sont bloquées en Ukraine

Link zum Artikel

Sean Penn emmène Hollywood en Ukraine pour un documentaire

Link zum Artikel

La guerre en Ukraine, ça vous préoccupe? Comment? Dites-nous tout!

Link zum Artikel

Conflit Ukraine-Russie: 3 scénarios militaires les plus probables

Link zum Artikel
1 Commentaire
Comme nous voulons continuer à modérer personnellement les débats de commentaires, nous sommes obligés de fermer la fonction de commentaire 72 heures après la publication d’un article. Merci de votre compréhension!
1
Les Etats-Unis envisagent d'envoyer les forces spéciales à Kiev
Afin d'éviter une nouvelle escalade du conflit en Ukraine, le président américain Biden a jusqu'à présent exclu d'envoyer des soldats dans la zone de guerre. Mais il pourrait désormais y avoir un changement de cap.

Des dizaines de soldats des «forces spéciales américaines» pourraient être déployés dans la capitale ukrainienne ces prochains jours. Un plan serait à l'étude au sein du Pentagone et du Département d'Etat. L'objectif? Protéger l'ambassade américaine de Kiev qui a rouvert ses portes, rapporte le Wall Street Journal. Un retour de la «Marine Corps Security Guard» serait également à l'étude. Cette unité est chargée de la protection des ambassades américaines dans le monde entier.

L’article