International
Washington

Elections: Donald Trump va devoir affronter Mike Pence

Mike Pence va défier Donald Trump pour la Maison Blanche

Former Vice President Mike Pence speaks to local residents during a meet and greet, Tuesday, May 23, 2023, in Des Moines, Iowa. (AP Photo/Charlie Neibergall)
L'ancien vice-président Mike Pence s'adresse aux habitants de Des Moines, dans l'Iowa.Keystone
L'ancien vice-président Mike Pence a déposé lundi sa candidature à la Maison Blanche. Après des années de loyauté indéfectible, il défie maintenant Donald Trump.
05.06.2023, 18:2105.06.2023, 18:24
Plus de «International»

Un nouveau candidat se lance dans la course à la Maison Blanche: Mike Pence a déposé lundi des documents à cet effet auprès de la commission électorale fédérale. Un porte-parole l'a confirmé à la chaîne CNBC.

Le conservateur officialisera mercredi, le jour de ses 64 ans, son entrée en lice avec une vidéo, puis un meeting à Des Moines dans l'Iowa et terminera la journée sur un plateau de la chaîne CNN, selon ses proches.

Après des années de loyauté indéfectible, il a changé de ton après l'assaut contre le Capitole le 6 janvier 2021. Il a notamment jugé que les mots du président, ce jour-là, étaient «irresponsables» et l'avaient «mis en danger», car il se trouvait alors au Capitole.

Forte inimitié

Trump avait insisté pour qu'il refuse de certifier la victoire de Joe Biden. L'ancien gouverneur de l'Indiana n'avait pas obtempéré, ce qui lui vaut toujours une forte inimitié chez les partisans du milliardaire et compromet ses chances lors d'une primaire.

Mike Pence rejoint une arène de candidats républicains déjà bien remplie, avec une dizaine de prétendants qui, pour l'heure, sont tous largement distancés dans les sondages par l'ancien président.

Il plafonne autour de 3,8% des intentions de vote, loin derrière l'ex-président (53,2%) ou le gouverneur de Floride Ron DeSantis (22,4%), selon la moyenne des derniers sondages effectués par le site RealClearPolitics.

Mais il prépare depuis des mois sa candidature

Après avoir sorti un livre intitulé «So help me God» («Que Dieu me vienne en aide», non traduit), l'ancien animateur de radio a sillonné le pays, multipliant les prises de paroles dans des Etats susceptibles de faire la différence lors des primaires républicaines.

Il y a deux semaines, ses alliés ont lancé un comité exploratoire de campagne «Committed to America» pour le soutenir.

Une autre figure républicaine, l'ancien gouverneur du New Jersey Chris Christie, devrait également se lancer dans la course à l'investiture républicaine la semaine prochaine. Lui aussi à coupé les ponts avec Donald Trump après l'attaque du Capitole. (ats/jch)

Cet imitateur est venu troller Donald Trump
Video: watson
Ceci pourrait également vous intéresser:
0 Commentaires
Comme nous voulons continuer à modérer personnellement les débats de commentaires, nous sommes obligés de fermer la fonction de commentaire 72 heures après la publication d’un article. Merci de votre compréhension!
«Ils nous découpent en morceaux»: les Ukrainiens encerclent les Russes
L'armée ukrainienne parvient à se défendre contre l'envahisseur russe sur le front de Kharkiv. Elle semble avoir encerclé de nombreux soldats russes dans une usine, évoquant les souvenirs du début de la guerre et du siège d''Asovstal en Ukraine.

Vovtchansk, une ville de 18 000 habitants située au nord de l'oblast de Kharkiv, à environ huit kilomètres au sud de la frontière entre l'Ukraine et la Russie, est actuellement au cœur de l'actualité internationale. Elle est le principal champ de bataille de l'offensive russe dans le nord — et c'est précisément cette offensive qui semble échouer depuis des semaines. Une catastrophe menace désormais l'armée russe.

L’article