DE | FR

Youtube défend sa politique de modération face à la désinformation

Image: Keystone
La question de la désinformation autour du Covid-19 et des vaccins sur les réseaux sociaux fait rage. La plateforme vidéo a détaillé sa stratégie de validation.
26.08.2021, 02:4926.08.2021, 15:29

Youtube a indiqué mercredi avoir retiré plus d'un million de vidéos contenant de la «désinformation dangereuse sur le coronavirus» depuis le début de la pandémie de Covid-19. La plateforme vidéo de Google défend ses techniques de modération, alors que les réseaux sociaux sont accusés de contribuer à la propagation d'idées trompeuses.

«Nous retirons près de dix millions de vidéos par trimestre, dont la majorité n'atteint même pas les dix vues. Mais si l'on regarde seulement ce que nous enlevons, on passe à côté des montagnes de contenus que les gens voient vraiment. En tout, entre 0,16% et 0,18% des visionnages concernent des contenus qui enfreignent nos règles. Maintenant, quand les gens cherchent les nouvelles ou des informations, ils obtiennent des résultats optimisés en matière de qualité et non de sensationnalisme».
Neal Mohan, directeur du secteur «produits» pour Youtube.

Joe Biden a accusé Facebook de «tuer» des gens

Le très populaire service de divertissement et d'information a ainsi donné des détails sur sa stratégie, similaire à celles mises en avant par Facebook et Twitter, deux réseaux sociaux régulièrement dans le collimateur des autorités sur ces sujets.

La question de la désinformation autour du Covid-19 et des vaccins a pris de telles proportions qu'en juillet, le président américain Joe Biden a même estimé que Facebook et d'autres plateformes «tuaient» des gens en laissant circuler de fausses informations sur la vaccination contre le Covid-19.

Face aux parlementaires américains

Le directeur de la plateforme vidéo a néanmoins admis que dépister les contenus trompeurs n'était pas toujours évident:

«Pour le Covid-19, nous nous basons sur le consensus des experts des organisations de la santé. Mais dans la plupart des autres cas, la désinformation est plus difficile à évaluer.»

Les patrons de Facebook, Twitter et Google ont été convoqués à plusieurs reprises pour répondre aux questions des parlementaires américains, notamment sur le sujet de la modération des contenus. (ats/jch)

Jusqu'où irez-vous pour le selfie parfait? Trop loin, comme ces gens?

Video: watson
0 Commentaires
Comme nous voulons continuer à modérer personnellement les débats de commentaires, nous sommes obligés de fermer la fonction de commentaire 72 heures après la publication d’un article. Merci de votre compréhension!
«Je ne veux plus jamais y retourner!» Ce Russe a fui pour ne pas être mobilisé
Le Russe Sergey Nechaev, 30 ans, a fui tête baissée la Russie cette semaine. Par peur d'aller à la guerre. Interview.

Sergey, où êtes-vous en ce moment?
Sergey Nechaev:
Je suis assis dans une auberge à Berlin.

L’article