en partie ensoleillé
DE | FR
Société
Technologie

Le métavers truffé de points négatifs: voici son remplaçant

Le métavers est-il déjà mort? Zuckerberg a une nouvelle passion

Le groupe piloté par Mark Zuckerberg serait en train de revoir sa copie. Après avoir investi et perdu des milliards dans le métavers, Meta aurait décidé de miser désormais sur l'intelligence artificielle.
14.03.2023, 06:2214.03.2023, 11:45
Suivez-moi
Plus de «Société»

Le métavers devait relancer Facebook, il devait être la nouvelle poule aux oeufs d'or pour son grand chef «Zuck». Mais la grande opération n'a pas pondu les lingots espérés.

Pas de communiqué de presse, pas de grande annonce, mais Mark Zuckerberg aurait décidé de changer de stratégie. Certains médias spécialisés parlent carrément de funérailles annoncées pour le métavers. Le très coûteux projet, la société envisageait il y a peu d'investir 70 milliards, était présenté comme une révolution technologique par le fondateur de Facebook. Mais celui-ci semble avoir revu ses priorités:

«Nous créons un nouveau groupe de produits de haut niveau chez Meta axé sur l'IA générative pour dynamiser notre travail dans ce domaine»
Mark Zuckerberg, le 27 février 2023

Pour certains observateurs, il enterre discrètement son bébé afin de mettre l'accent sur l'intelligence artificielle. Pour comprendre ce revirement, il faut notamment jeter un œil aux chiffres. Reality Labs, la division qui chapeaute les projets de métavers, a enregistré une perte cumulée de près de 30 milliards de dollars en trois ans, dont 13,7 milliards rien qu'en 2022.

Par ailleurs, la section «Horizon Worlds», le réseau social en réalité virtuelle, n'a séduit que 200 000 curieux au lieu des 500 000 prévus par Meta.

Pertes abyssales

Sans compter qu'en 2022, le groupe n'a généré «que» 28,9 milliards de profits, contre 46,8 milliards en 2021. Les conséquences ne se sont pas faites attendre: l’année dernière, l'entreprise a perdu près de 70% de sa valeur, la plus grosse chute sur les marchés parmi les GAFAM.

Zuckerberg, décrié et poussé à se mettre en retrait, a décidé d'amorcer un nouvel axe et promis que 2023 serait «l'année de l'efficacité». Pour ce faire, il avait annoncé en novembre 2022 un licenciement massif de 11 000 employés. La division «Connectivity», une unité qui cherchait à développer des technologies de connexion innovantes, avait été supprimée purement et simplement, confirmait le média Light Reading.

Mark Zuckerberg n'a pas hésité à changer son fusil d'épaule pour mieux réagir à la tendance actuelle. Meta a donc investi massivement dans un chatbot, comme l'écrit le New York Times. Appelé Galactica, il a été conçu pour la recherche scientifique, pour rédiger des articles et résoudre des problèmes de mathématiques.

Un intérêt qui n'est pas tout à fait nouveau: en 2013 déjà, Zuckerberg déclarait vouloir être un leader dans ce domaine et s'est mis à investir dans le domaine. Mais le nouveau jouet de «Zuck» n'a pas rencontré le même succès que ChatGPT - qui a rassemblé un milliard d’utilisateurs en un temps record. La raison de cette mésaventure est que le chatbot a essuyé une foule de critiques pour des commentaires racistes, véhiculant aussi des informations bourrées d'incohérences. La démonstration, diffusée en novembre 2022, a par ailleurs été retirée trois jours plus tard.

Image

L'IA générative en priorité

L'IA générative est maintenant un sujet central et nourrit une réelle fascination pour le public. Et Meta accélère le mouvement pour proposer des produits basés sur cette technologie. Irina Kofman, directrice de la gestion des produits pour l'IA générative, est appelée (elle et son équipe) à créer des produits IA dans toute l'entreprise. Une information que Kofman a affirmé, toujours selon le Times:

«Zuckerberg a fait de l'IA générative une priorité absolue pour l'entreprise»

Son désir serait d'incorporer l'IA générative, ces systèmes autonomes qui imitent, aident, ou surpassent l'être humain dans son précieux métavers. Zuckerberg y pense, sachant que selon les chiffres avancés par Statista, les revenus mondiaux du métavers s'élèveront à 490 milliards de dollars en 2030. D'autres sociétés parlent d'un volume entre 750 et 1 700 milliards de dollars américains.

«L'un de mes objectifs pour Meta est de s'appuyer sur nos recherches pour devenir un leader de l'IA générative»
Zuckerberg face aux investisseurs

L'héritage du grand projet métavers ne devrait pas totalement partir en fumée. Le tout-puissant groupe de la Silicon Valley semble continuer à travailler sur cet univers. La société qui chapeaute Facebook, Instagram et WhatsApp va commercialiser des casques virtuels, tout en ciblant un public de niche comme les joueurs de jeu vidéo ou encore le monde de la crypto. Mister Z pense désormais que la prochaine révolution sera l'IA générative.

C'est quoi le métaverse?
Video: watson
2 Commentaires
Comme nous voulons continuer à modérer personnellement les débats de commentaires, nous sommes obligés de fermer la fonction de commentaire 72 heures après la publication d’un article. Merci de votre compréhension!
2
Pourquoi la forme de la toque des cuisiniers est-elle si particulière?
La coiffe de cuisine classique, généralement portée par le chef, est beaucoup plus haute que les toques des aides-cuisiniers. La partie supérieure a une forme qui rappelle celle d'un nuage. Et ce n'est pas dû au hasard. La forme et la couleur du couvre-chef ont une raison et un but très particuliers.

Les cuisiniers portent des couvre-chefs de cette forme depuis bien longtemps. Le but principal du port d'un chapeau en cuisine est simple: l'hygiène. Mais contrairement à ce qu'on pourrait penser, pas juste à cause de cheveux qui risquent de tomber du crâne.

L’article