Société
Application

Lensa app: «j'ai testé et je suis devenue un objet sexuel»

Lensa app: «j'ai testé et je suis devenue un objet sexuel»
Image: watson

J'ai testé l'appli Lensa et je suis devenue un objet sexuel

L'application Lensa cartonne actuellement sur Instagram. Je l'ai testée et j'ai découvert quelque chose de pas très sympa.
18.12.2022, 14:5618.12.2022, 15:41
Sabeth Vela
Sabeth Vela
Suivez-moi
Plus de «Société»

Je ne sais pas ce qu'il en est pour vous, mais mon fil Instagram est rempli de selfies de mes amis. Pour l'instant, rien de nouveau. Instagram sert un peu à ça. Mais en ce moment, ce ne sont pas les selfies habituels qui sont postés. On y voit un tel en super-héroïne, un autre en personnage de manga et encore un autre en alien.

Ce qui est frappant, c'est que mes amis sont tous très, très beaux sur les clichés. Même si je ne conteste pas la beauté de mes proches, je ne fréquente pas non plus des mannequins ou des fous du cosplay.

Evidemment, les photos ne sont pas réelles (sinon l'alien aurait déjà eu de mes nouvelles). Les selfies ont été créés avec l'application de traitement d'images Lensa. Elle fonctionne avec un générateur de deep learning, appelé Stable Diffusion qui lui-même fonctionne en prenant des milliers d'images sur Internet comme modèles et en les superposant aux photos comme filtres.

Voilà comment ça marche:

Pour générer des portraits de lui-même, l'utilisateur ou l'utilisatrice doit télécharger dix à vingt selfies dans l'application, payer trois francs et s'armer de patience pendant environ 20 minutes. L'intelligence artificielle recrache alors des dizaines de photos de styles artistiques très variés et de différentes époques.

L'application fait donc appel à l'envie de se mettre en scène et au narcissisme qui sommeille en chacun de nous – et elle a beaucoup de succès. Elle existe depuis 2018, mais le générateur de selfies n'a été intégré qu'il y a quelques semaines. Depuis, l'application s'est propulsée à la première place des charts de téléchargements de Google et Apple.

Avant que vous ne vous sentiez offensés parce que je vous traite de narcissiques, sachez que j'ai également essayé l'application – pour le bien de mon article uniquement, bien sûr – et j'ai d'abord été enthousiaste. Moi aussi, j'ai l'air très hot sur les photos. Il n'y a pas d'autre mot. À part sur une photo où ma tête a été en quelque sorte confondue avec celle de Mr. Bean (je ne sous-entends pas que Mr. Bean n'est pas hot, mais que sa tête sur mon corps fait tout de même un peu bizarre).

Regards brillants et décolletés plongeants

Mais quelque chose me dérangeait dans les images. Je ne l'ai remarqué qu'après une vingtaine de minutes. Il faut savoir que je fais rarement des selfies, et encore moins des selfies suggestifs; aucun des dix selfies que j'ai téléchargés n'était provocant. Pourtant, toutes les photos sans exception montraient beaucoup de peau nue. Moi avec des cheveux roses et sans haut. Moi avec des traits d'extraterrestre et sans haut. Moi en fille à fleurs avec un haut fait de quelques fleurs seulement.

Voici quelques exemples des selfies que j'ai téléchargés et de ce qui en est ressorti:

Image
Image: watson
Image
Image: watson
Image
Image: watson
Image
Image: watson
Image

J'ai alors forcé l'un de mes amis (homme) à utiliser l'application et qui l'eût cru: pas de photos de lui à moitié nu!

Après une brève recherche sur Internet, je me suis rendu compte que je n'étais pas la seule femme à être représentée ainsi par Lensa. C'est le cas de dizaines de femmes, dont la militante des droits de l'homme Brandee Barker, que l'application a transformée en un objet de désir encore plus prononcé.

Mais pourquoi les femmes sont-elles représentées de manière si sexualisée par l'intelligence artificielle? C'est parce que le logiciel puise ses informations dans l'immensité d'Internet. Et quiconque a déjà lu un manga ou joué à GTA sait comment les femmes y sont représentées. L'intelligence artificielle se base sur ces représentations et d'autres similaires, et apprend ainsi que les femmes ressemblent souvent à des robots sexuels.

Non seulement ça risque de renforcer ces préjugés, mais ça montre également à quoi la société veut que les femmes ressemblent. Des lèvres boudeuses étirées en un sourire enjôleur, de grands yeux de chiot, un bonnet D recouvert d'un soupçon de rien et une taille plus fine que ma patience du lundi matin.

Vous avez testé l'application? Racontez votre expérience dans les commentaires!

Ce robot imite les visages humains à la perfection

Vidéo: watson
Ceci pourrait également vous intéresser:
1 Commentaire
Comme nous voulons continuer à modérer personnellement les débats de commentaires, nous sommes obligés de fermer la fonction de commentaire 72 heures après la publication d’un article. Merci de votre compréhension!
1
La justice genevoise rattrape Omar Sy
La justice genevoise a condamné l'acteur français Omar Sy pour deux excès de vitesse commis l'été dernier.

L'acteur français Omar Sy a été condamné par le Ministère public genevois à une peine pécuniaire avec sursis pour deux excès de vitesse commis dans la cité du bout du lac en juillet 2023.

L’article