Société
Covid-19

Les antivax ont plus de risques d'avoir un accident de voiture

Ne pas se faire vacciner pourrait en dire plus que l'on croit sur notre psychologie du risque.
Ne pas se faire vacciner pourrait en dire plus que l'on croit sur notre psychologie du risque.Image: Shutterstock

Les antivax ont plus de risques d'avoir un accident de voiture

Les réfractaires au vaccin ont 72% plus de risques d'être victime d'un accident de la route, selon une étude canadienne menée sur plus de 11 millions de personnes. Le groupe de chercheurs a émis plusieurs hypothèses permettant d'expliquer ce résultat.
16.12.2022, 09:2216.12.2022, 11:46
Plus de «Société»

Votre pote antivax pourrait bien être plus à risque de faire un accident de la route. Un peu gros à encaisser? C'est pourtant ce que suggère, chiffres à l'appui, une étude (très) sérieuse sobrement baptisée «Hésitation face au vaccin COVID et risque d'accident de la circulation», paru dans la revue scientifique l'American Journal of Medicine en décembre 2022.

Celle-ci sonde le lien entre le fait d'être sceptique face au vaccin COVID, et la probabilité de faire un accident de voiture qui aboutit à une hospitalisation.

Si l'étude n'établit aucun lien de causalité formel, elle vise cependant à étayer la théorie selon laquelle les anti-vaccins manifestent «d'autres types de comportements antisociaux dangereux.»

«Nous avons émis l'hypothèse que les individus qui ont tendance à résister aux recommandations de santé publique pourraient également négliger les consignes de sécurité routière de base»
The American Journal of Medicine

Les experts ont ainsi examiné les données de plus de 11,2 millions de personnes en Ontario (Canada), ainsi que les données de 178 centres médicaux de la province, sur une période d'un mois.

Résultat en chiffres:

  • Sur les 11,2 millions de personnes incluses dans la recherche, 84 % avaient reçu un vaccin COVID et 16 % ne l'avaient pas fait au 31 juillet 2021
  • Dans ce même groupe, 6 682 personnes avaient eu besoin de soins d'urgence pour un accident de véhicule grave au cours de cette période
  • Les personnes non vaccinées représentaient 1 682 accidents de la circulation, soit 25 %
  • En termes de proportion, ceux qui n'ont pas tendu le bras sont plus représentés dans la population susceptible de finir sur un lit d'hôpital après un accident de la route. Soit un risque relatif accru de 72% pour les non vaccinés par rapport aux autres

L'étude note en outre une cohérence des résultats à travers tous les groupes démographiques, en se basant sur des facteurs tels que le revenu, l'âge, le sexe, le lieu de résidence ou le diagnostic médical, entre autres.

Cependant, avertissent les auteurs de l'article, corrélation n'est pas causalité. L'étude ne peut, à ce stade, établir aucun lien de causalité formel entre le fait d'être antivax et d'adopter une conduite à risque.

Les auteurs avancent cependant des pistes susceptibles d'éclairer ce lien, notamment:

«(...)une méfiance envers le gouvernement, ou une croyance en la liberté qui contribue à la fois aux préférences de vaccination et à l'augmentation des risques de circulation»
The American Journal of Medicine

Autres explications potentielles, selon les chercheurs, le fait que les victimes aient eu «des idées fausses sur les risques quotidiens, la foi dans la protection naturelle, l'antipathie envers la réglementation, la pauvreté chronique, l'exposition à la désinformation, des ressources insuffisantes ou d'autres croyances personnelles».

(jod)

Downing Street: filmés à leur insu, ils se moquent d'enfreindre les règles Covid
Video: watson
Ceci pourrait également vous intéresser:
2 Commentaires
Comme nous voulons continuer à modérer personnellement les débats de commentaires, nous sommes obligés de fermer la fonction de commentaire 72 heures après la publication d’un article. Merci de votre compréhension!
2
Désormais, ChatGPT parle et rit à vos blagues
Open AI a présenté son nouveau modèle de langage dérivé de ChatGPT-4 nommée ChatGPT-4o. Il parle, il traduit et il peut même lire vos expressions faciales.

Ce lundi 13 mai 2024, OpenAI a lancé GPT-4o (le «o» faisait référence à «omnimodal») un nouveau modèle d’intelligence artificielle dérivé de GPT-4. Il devrait permettre à l'utilisateur de discuter de vive voix avec l'IA, celle-ci étant capable de lire les émotions du visage. Elle va donc comprendre ce que vous lui montrez lorsque votre caméra est activée.

L’article