Société
Facebook

Facebook et Instagram ne seront plus gratuits pour tous

Facebook et Instagram ne seront plus gratuits pour tout le monde

Pourquoi vous n’allez jamais masquer les «likes» sur Instagram et Facebook.
Facebook et Instagram vont proposer un abonnement payant.Image: Shutterstock
Le géant de la Silicon Valley va faire des tests en Australie et Nouvelle-Zélande à partir de cette semaine, avant d'être étendu aux Etats-Unis et à d'autres pays.
20.02.2023, 04:4520.02.2023, 11:44
Plus de «Société»

Facebook, le réseau social «gratuit» qui devait «le rester toujours», va proposer un abonnement payant avec son frère Instagram, alors que leur modèle économique, fondé sur la publicité, vacille.

«L'idée est d'améliorer l'authenticité (des profils et donc des échanges, ndlr) et la sécurité sur nos services»
Mark Zuckerberg.

Mark Zuckerberg, le patron de Meta, a annoncé dimanche le lancement de «Meta Verified», un abonnement à partir de 12 dollars par mois pour authentifier son compte sur les plateformes, qui ressemble beaucoup à la formule mise en place par Elon Musk sur Twitter (à partir de 7 dollars par mois, environ 6,50 francs).

Une formule pour les influenceurs

Sur Facebook et Instagram, les abonnés auront un badge qui montre que leur identité a été vérifiée, ainsi que des protections pour leur compte (notamment contre l'usurpation d'identité), un accès «direct» au service client, et plus de visibilité.

Le géant des réseaux sociaux a précisé que la formule vise avant tout les créateurs et influenceurs prêts à payer pour que leurs contenus soient diffusés plus largement et apparaissent en haut des résultats de recherche et recommandations.

La phase de test doit lui permettre d'évaluer et éventuellement d'ajuster son offre en fonction des retours. Pour l'instant l'abonnement est réservé aux individus et professionnels de plus de 18 ans - il n'est pas ouvert aux comptes d'entreprises.

Recettes en chute

Le slogan du réseau social lancé en 2004 a longtemps été:

«C'est gratuit et (ça le restera toujours)»

Facebook a ainsi établi le modèle dominant des grandes plateformes en ligne: les utilisateurs profitent de services gratuits qui, en contrepartie, récoltent des informations personnelles sur eux pour les cibler avec de la publicité personnalisée.

Plébiscités par les annonceurs, des grandes marques aux petits commerces, Google et Meta sont ainsi rapidement devenus les acteurs dominants du secteur, gagnant des dizaines de milliards de dollars chaque année.

Mais en 2022, Meta a vu ses recettes publicitaires décliner pour la première fois depuis que le groupe californien est entré en Bourse en 2012. Et son bénéfice net annuel est ressorti à 23,2 milliards de dollars, 41% de moins que l'année précédente.

Près de 4 milliards d'utilisateurs

Quelque 3,74 milliards de personnes utilisent au moins un des services de l'entreprise (réseaux sociaux et messageries) tous les mois, mais entre l'inflation qui rogne les budgets des annonceurs et la concurrence féroce d'applications comme TikTok, ces utilisateurs ne lui rapportent plus autant qu'avant.

L'entreprise souffre aussi beaucoup des changements réglementaires imposés par son voisin Apple, qui brident les capacités des réseaux sociaux à récolter les données des utilisateurs pour vendre des espaces publicitaires ultra ciblés.

Ces facteurs ont déjà poussé d'autres réseaux, de Reddit à Snapchat, à lancer des formules payantes.

Racheté par Elon Musk à l'automne, Twitter a mis en place «Blue», un abonnement pour authentifier son compte, faire apparaître ses tweets en priorité et voir moins de publicité, entre autres avantages.

Diversification

Meta Verified (comme Blue) ne coûte pas le même prix selon que l'abonnement est souscrit sur le web (11,99 dollars par mois) ou sur l'application mobile (14,99 dollars par mois), à cause des commissions prélevées par iOS (Apple) sur les iPhone et Google sur les smartphones sous Android.

Le groupe ne s'attend pas à générer des revenus significatifs grâce à cette formule pendant la phase de lancement, mais admet que cela fait partie de ses efforts de diversification.

Certes, les plateformes se battent pour l'attention des utilisateurs, et donc des influenceurs suivis par des millions de personnes. (ats/jch)

Jessica Simpson partage une vidéo étrange sur Instagram
Video: instagram
0 Commentaires
Comme nous voulons continuer à modérer personnellement les débats de commentaires, nous sommes obligés de fermer la fonction de commentaire 72 heures après la publication d’un article. Merci de votre compréhension!
Bienvenue sur Palmsy, le réseau social où vous êtes... seul
Récemment lancée, la plateforme vous permet de poster des photos et d'obtenir quelques likes. La particularité de Palmsy? Tout est faux, et vous y êtes seul au monde. On vous explique le fonctionnement de cette app, aussi futile qu'indispensable.

Vous avez un léger problème d'addiction aux réseaux sosciaux? Vous passez 8 heures par jour à scroller sur Instagram, TikTok et consorts? Vous sentez que vous avez besoin de lever le pied? Et si vous vous créiez un compte sur Palmsy pour vous désintoxiquer?

L’article