Société
Intelligence artificielle

Hollywood se prépare à tourner des films sans acteurs

L'intelligence artificielle menace le futur du cinéma
L'acteur Harrison Ford a été rajeuni pour le film Indiana Jones 5Image: google/getty

Hollywood se prépare à tourner des films sans acteurs

L'intelligence artificielle permet de créer des clones virtuels. Les acteurs du domaine craignent que le septième art soit à l'avenir peuplé d'agents artificiels.
03.09.2023, 08:0103.09.2023, 20:28
Adrian Lobe / ch media
Plus de «Société»

A Hollywood, la peur de l'intelligence artificielle se répand et cette fois-ci, ce n'est pas à l'écran, mais bien dans la vie réelle. Depuis plusieurs semaines, les scénaristes et les acteurs sont en grève, ils craignent notamment d'être remplacés à l'avenir par des systèmes d'IA.

Ces inquiétudes ne sont pas infondées. Lorsque des restrictions de contact et des interdictions de sortie avaient été imposées pendant le Covid et que les tournages avaient dû être suspendus, l'équipe de production de la série comique Ted Lasso s'était servi d'un logiciel pour remplir des stades de football. Qui a encore besoin de figurants quand il y a l'IA?

L'IA n'est pas une nouveauté dans le secteur du cinéma. Il y a 20 ans déjà, les créateurs du Seigneur des anneaux avaient eu recours à un logiciel d'animation pour reproduire à l'écran des paysages et des batailles aux détails précis.

Pour représenter de manière réaliste les scènes de combat de masse, au cours desquelles des dizaines de milliers de guerriers s'affrontent, il aurait fallu engager des milliers de figurants. Cela aurait été bien trop coûteux, même pour une production dotée d'un budget de 93 millions de dollars.

Au lieu de ça, l'équipe du film avait créé des dizaines de milliers de personnages artificiels adaptés individuellement au terrain et disposant de leurs propres styles de combat. Les mouvements avaient pu être synthétisés à l'aide d'une banque de données proposant de nombreux modèles de mouvement.

Des modèles d'IA à la place de nos stars?

Lorsque le premier volet du Seigneur des anneaux est sorti au cinéma en 2001, de tels effets spéciaux n'étaient réalisables que dans des studios hollywoodiens coûteux. Aujourd'hui, tout le monde peut produire des images d'un simple clic de souris. La fausse photo montrant le pape dans une doudoune blanche, devenue virale sur le web il y a quelques mois, a été créée par un ouvrier du bâtiment de 31 ans de Chicago.

Le pape et sa doudoune 👇

Avec le développement de l'IA générative, certains redoutent que les textes d'affiches soient bientôt remplacées par des modèles développés numériquement.

De premières équipes de tournage ont déjà commencé à cloner des acteurs en scannant leur corps et en créant des modèles 3D sur ordinateur. Une fois généré, le jumeau numérique peut être utilisé sur le plateau autant de fois que nécessaire, telle une marionnette.

L'acteur n'a pas besoin de se déplacer sur le lieu de tournage ou d'apprendre des textes, sa voix est synthétisée par l'IA. C'est beaucoup moins cher que d'engager des acteurs ou des doubleurs. Dans l'adaptation cinématographique de la bande dessinée Man of Steel (2013), des répliques numériques de Superman avaient ainsi pu être intégrées dans le tournage.

Dans le film de science-fiction Avengers: Infinity War (2018), des effets visuels avaient également été utilisés pour donner à l'acteur Josh Brolin, jouant le grand méchant Thanos, la taille d'un guerrier de huit mètres. A l'avenir, l'IA pourrait rendre les cascadeurs totalement superflus.

Les développeurs de jeux comme EA Sports utilisent depuis des années les technologies de «3D body scanning» pour créer des avatars de professionnels du sport. Les techniques utilisées dans le développement de jeux, comme la modélisation 3D de paysages ou l'animation de personnages, ont depuis longtemps trouvé leur place dans l'industrie du cinéma.

Ainsi, les créateurs de la série The Mandalorian ont créé un plateau virtuel à l'aide d'un programme graphique du développeur de jeux Epic Games, où les paysages en 3D peuvent être modifiés aussi simplement qu'un fond d'écran d'ordinateur.

Fini le Botox, l'IA préserve la jeunesse

Le potentiel de la technologie est énorme: l'IA avait rendu sa voix à l'acteur américain Val Kilmer, qui ne peut plus parler à cause d'un cancer du larynx, et avait rajeuni la légende du grand écran Harrison Ford pour le film Indiana Jones 5. Le processus de vieillissement biologique, que les divas hollywoodiennes craignent presque plus que les robots, peut être stoppé par l'IA. Plus besoin de Botox quand on peut recourir à un clone numérique issu d’archives.

Les techniques de reproduction numérique permettent même de faire revivre des acteurs décédés. Des stars du cinéma comme Audrey Hepburn ou Bruce Lee ont ainsi été ressuscitées grâce à des modèles générés par ordinateur pour servir des publicités testimoniales. La chanteuse Amy Winehouse a même été envoyée en tournée holographique après sa mort en 2011.

Ces processus soulèvent un certain nombre de questions éthiques. Peut-on intégrer des doubles numériques de personnes décédées dans des contextes étrangers et leur faire articuler des phrases qu'elles n'auraient peut-être jamais prononcées? Peut-on embellir numériquement les avatars? Jusqu'où s'étend le droit à l'image et à la parole? Jusqu'à la mort? Ou au-delà? Les clones numériques sont-ils condamnés à un travail éternel?

Le deepfake devenu populaire

L'acteur Robin Williams, connu pour avoir prêté sa voix au Génie dans Aladdin et qui s'est suicidé en 2014, avait décrété de son vivant que l'utilisation de ses images ne serait autorisée que 25 ans après sa mort. Cela n'a pas empêché que son visage soit monté sur le corps de Will Smith dans une vidéo deepfake.

Une société de production de Detroit a récemment démontré à quoi pourrait ressembler l'avenir du cinéma: elle a créé un court métrage de 12 minutes (The Frost) à l'aide d'une IA. Pour ce faire, le générateur d'images DALL-E a généré des images sur la base d'un scénario (rédigé manuellement), qui ont été animées et assemblées par ordinateur. Un peu comme la photographie en série au début de l'histoire du cinéma. Mais pour ce court-métrage, il n'y avait besoin ni de caméras ni d'acteurs. Tout le matériel provenait d'une seule et même machine.

Traduit et adapté de l'allemand par Léon Dietrich

Une IA a créé des couples de stars et leurs enfants
1 / 30
Une IA a créé des couples de stars et leurs enfants
source: jérémy pomeroy
partager sur Facebookpartager sur X
«Barbenheimer» existe, voici la bande-annonce
Video: watson
Ceci pourrait également vous intéresser:
0 Commentaires
Comme nous voulons continuer à modérer personnellement les débats de commentaires, nous sommes obligés de fermer la fonction de commentaire 72 heures après la publication d’un article. Merci de votre compréhension!
Facebook et Instagram au cœur d'une nouvelle enquête
La Commission européenne enquête sur Facebook et Instagram, accusés de comportements addictifs chez les enfants et de ne pas vérifier l'âge des utilisateurs.

La Commission européenne a ouvert jeudi une enquête visant Facebook et Instagram du groupe Meta. Ces réseaux sociaux sont soupçonnés de développer des comportements addictifs chez les enfants et de manquer aux obligations de vérification de l'âge.

L’article