Société
Population

8 milliards d'humains, et demain? Explications en 5 graphiques

Aujourd'hui, on est 8 milliards d'humains, et demain? L'avenir en 5 graphes

8 milliards d'humains, et demain? Explications en 5 graphiques.
La population mondiale passe la barre des 8 milliards d'êtres humains, mais son rythme de croissance diminue constamment.Image: Shutterstock
La population mondiale franchit ce mercredi le cap des huit milliards de personnes, mais son rythme de croissance ne fait que ralentir. Voici ce que disent les projections de l'ONU.
15.11.2022, 05:5615.11.2022, 08:30
Suivez-moi
Plus de «Société»

Ça y est: selon les prévisions de l'ONU, l'humanité vient tout juste de passer la barre des huit milliards de personnes, ce mardi 15 novembre. La dernière fois que la population planétaire progressait autant, c'était en 2010, lorsque l'on avait franchi le cap des sept milliards d'individus.

Ça peut paraître beaucoup et, en termes absolus, ça l'est. Pourtant, le rythme de croissance de la population mondiale a radicalement baissé au cours des dernières décennies. Un coup d'oeil aux prévisions pour les prochaines années nous montre que la tendance va même gentiment s'inverser. La preuve en six graphiques.

Le rythme ralentit

Jamais autant de personnes n'ont foulé la surface terrestre comme aujourd'hui, et ce chiffre va encore augmenter. Selon les prévisions de l'ONU, la population mondiale devrait atteindre les neuf milliards en 2037, alors que le cap des dix sera franchi en 2058.

L'intervalle devient donc de plus en plus long: douze ans pour passer de sept à huit, quinze pour passer de huit à neuf, et 21 pour passer de neuf à dix. C'est bien la preuve que le rythme ralentit.

Le rythme de croissance va devenir de plus en plus stable, si l'on croit les projections de l'ONU. Aux alentours de 2094, la population devrait même commencer à diminuer, après avoir touché une valeur estimée de 10 403 27 215. Il est toutefois important de souligner que l'intervalle de fluctuation devient de plus en plus élevé au fil des années (on le remarque en rose claire ici ☝️).

La population vieillit

Voilà donc pour l'évolution globale de la population. Mais qu'en est-il des différentes classes d'âge? A l'heure actuelle, les 25-64 ans sont de loin les plus représentés (près de quatre milliards de personnes), alors que les gens de plus de 65 ans se trouvent à l'autre bout du classement (0,78 milliard).

Mais alors que toutes les autres classes d'âge vont rester plus ou moins stables, les plus de 65 ans seront de plus en plus nombreux et, à terme, ils dépasseront les 0-14 et les 15-24.

Si, dans les pays pauvres, la croissance démographique reste rapide, la population des Etats développés est de plus en plus âgée, comme le rapporte Science et Vie. Dans ces pays, la part des plus de 65 ans devrait passer de 10% en 2022 à 16% en 2050.

Selon l'ONU, la majorité des habitants du monde vivent désormais dans un pays où la fécondité est en dessous du taux de remplacement de la population.

Fécondité en baisse

Ce qui nous amène au point suivant: le taux de fécondité, soit le nombre moyen de naissances par femme est en baisse constante depuis les années 1960. De plus de cinq enfants vivants par femme en 1963, on est passé à 2,3 aujourd'hui. Et la diminution devrait se poursuivre ces prochaines décennies.

Le taux de fécondité demeure, toutefois, élevé dans plusieurs pays. De grandes différences existent, en effet, d'un endroit à l'autre. Alors que les pays développés, vieillissants, affichent les valeurs les plus faibles, ce taux est généralement plus important dans les pays pauvres.

Il en résulte que, au fil du temps, la croissance de la population mondiale s’est concentrée parmi les pays les plus pauvres du monde. Lorsque nous serons neuf milliards en 2037, indique l'ONU, ils devraient représenter plus de 90% de la croissance mondiale.

Toujours selon l'ONU, entre 2050, la population de l’Afrique subsaharienne devrait doubler, tandis que celle de l’Europe devrait diminuer.

Plus de décès que de naissances

Qui dit taux de fécondité en baisse dit moins de naissances. Celles-ci vont diminuer de plus en plus au cours de ces prochaines décennies, montrent les prévisions de l'ONU - bien que l'intervalle de fluctuation soit très important.

Parallèlement, les décès devraient bientôt partir à la hausse, jusqu'à ce que leur nombre dépasse celui des naissances. Cela ne devrait, toutefois, pas se produire avant 2085.

De plus en plus vieux

Finissons sur une note positive. Malgré cette hausse (annoncée) des décès, on vit généralement de plus en plus longtemps. En 2019, l’espérance de vie moyenne était de 72,8 ans. En 2050, elle devrait se monter à 77,2. Pour 2100, les prévisions tablent même sur une durée de vie moyenne de 84,3 ans pour les femmes et 79,9 pour les hommes.

La hausse de l'espérance de vie est directement liée à l'amélioration du niveau de vie, qui a progressé en raison des progrès accomplis en matière d'hygiène, de médecine et de santé publique. De même, le développement de vaccins, de médicaments antibactériens et d’autres traitements efficaces ont permis d’allonger l’espérance de vie dans la plupart des pays.

Les Ukrainiens entrent dans Kherson
1 / 12
Les Ukrainiens entrent dans Kherson
partager sur Facebookpartager sur X
Ceci pourrait également vous intéresser:
1 Commentaire
Comme nous voulons continuer à modérer personnellement les débats de commentaires, nous sommes obligés de fermer la fonction de commentaire 72 heures après la publication d’un article. Merci de votre compréhension!
1
Depardieu accusé d'agression par un paparazzi à Rome
L'acteur français, qui est accusé par de nombreuses femmes d'abus sexuels, aurait donné trois coups de poing à un célèbre paparazzi italien à Rome, mardi.

Rino Barillari, surnommé le «roi des paparazzi», accuse Gérard Depardieu de l'avoir agressé physiquement mardi sur la via Veneto en plein coeur de Rome. La star française affirme de son côté s'être «interposé entre le paparazzo et sa compagne».

L’article