Société
Téléphone

Pourquoi la carte SIM va bientôt disparaître?

Pourquoi la carte SIM va disparaître

Sans carte elle, pas de téléphonie mobile ou de SMS. Du moins, jusqu'à présent. Dans un avenir proche, ce précieux petit objet pourrait être remplacé.
15.04.2023, 14:1405.05.2023, 12:06
Plus de «Société»
Un article de
t-online

Au début des années 1990, la SIM avait encore le format d'une carte bancaire. «Mais elle a rapidement été remplacée par la mini-SIM», explique Henning Gajek du portail de télécommunications allemand Teltarif. Malgré son nom, la mini-SIM est aujourd'hui encore répandue. Elle mesure 2,5 sur 1,5 centimètres et est surtout utilisée dans les téléphones portables simples.

Mais il y a encore plus petit: la micro-SIM, avec ses dimensions (1,5 par 1,2 centimètres), une taille intermédiaire qui, selon Gajek, est de moins en moins utilisée, car:

«Les appareils les plus récents fonctionnent en fait tous avec une nano-SIM»
Henning Gajek du portail de télécommunications allemand Teltarif.t-online

Celle-ci mesure 1,23 par 0,88 centimètres et ne se compose presque plus que de la puce. Le cadre en plastique étant, quant à lui, très fin. Les fournisseurs d'accès livrent généralement toutes les tailles de cartes sur un seul support. Il suffit de choisir le format dont on a besoin.

Eviter des tonnes de déchets plastiques

Mais les cartes SIM à insérer sont de toute façon un modèle en voie de disparition à moyen et long terme. La raison en est l'eSIM. Il s'agit d'une puce déjà intégrée dans l'appareil. Les utilisateurs ne reçoivent plus qu'un code avec lequel ils peuvent activer leur profil tarifaire. Cela devrait également faciliter le changement de contrat.

Les eSIM ne sont pas seulement utiles dans les smartphones ou les tablettes. Elles sont également utilisées, aujourd'hui, dans d'autres objets connectés comme les montres connectées ou les trackers de fitness. Avec un profil activé, il devient alors possible de passer des appels directement avec sa montre – sans smartphone appareillé.

L'alternative à l'eSIM

Actuellement, les smartphones eSIM ont encore un emplacement pour carte SIM et offrent ainsi des fonctions duales utiles — comme les téléphones avec deux emplacements pour carte SIM. La double SIM permet d'être joignable sur un téléphone avec deux numéros d'appel et d'utiliser l'un à des fins professionnelles et l'autre à des fins privées. On peut aussi acheter une carte SIM locale en vacances pour téléphoner ou surfer à moindre coût.

La double SIM permet de passer d'un fournisseur à l'autre et d'un tarif à l'autre. «Si vous avez terminé votre journée de travail à 18 heures et que vous ne souhaitez plus recevoir d'appels professionnels, il vous suffit de mettre votre numéro en veilleuse jusqu'au lendemain matin», explique Gajek.

Deux emplacements pour cartes

La plupart des smartphones compatibles double SIM ont aujourd'hui deux slots pour cartes, dont l'un est généralement un slot hybride, comme l'explique Andreas Seeger du magazine spécialisé Connect. Cela signifie que le deuxième slot peut accueillir une carte SIM ou une carte mémoire. Si l'on ne veut pas avoir à choisir à un moment donné entre l'extension de la mémoire et une deuxième carte SIM lorsque le téléphone «se remplit», il faut acheter un appareil avec suffisamment de mémoire interne, conseille Seeger.

Un autre type de SIM est appelé multi-SIM. Derrière ce terme se cache la possibilité d'utiliser un contrat sur plusieurs appareils, par exemple sur un deuxième, voire un troisième téléphone portable, ou encore sur une tablette ou une smartwatch.

Les cartes SIM supplémentaires nécessaires sont rarement incluses dans les contrats et coûtent généralement plus cher. Environ cinq euros par profil eSIM ou par carte SIM en plus, explique Henning Gajek. On est alors joignable partout avec le même numéro d'appel et on utilise les prestations du contrat sur tous les appareils.

Grillé en train matter du porno, un député serbe démissionme
Video: watson
0 Commentaires
Comme nous voulons continuer à modérer personnellement les débats de commentaires, nous sommes obligés de fermer la fonction de commentaire 72 heures après la publication d’un article. Merci de votre compréhension!
Voici la photo de presse de l'année et elle va vous briser le cœur
Le jury du concours «World Press Photo» a désigné un cliché de Mohammed Salem, pris à Gaza, comme étant la photographie la plus marquante de l'année.

C'est une photographie bouleversante. L'image montre une Palestinienne endeuillée, tenant dans ses bras sa petite nièce, tuée lors d'une frappe israélienne dans la bande de Gaza. Ce cliché, dont la composition rappelle étrangement un tableau de peinture classique, a remporté jeudi le premier prix du World Press Photo. Ce concours récompense les photoreportages du monde entier.

L’article