Société
Vacances

Vous n'avez encore pas planifié vos vacances d'été? Grave erreur

Le village de pêcheurs de Hamnoy, Reinefjord, îles Lofoten, Norvège
Les îles Lofoten, en Norvège, destination prisée par les touristesImage: Shutterstock

Vous n'avez encore pas planifié vos vacances d'été? Grave erreur

Passer l'été à la plage sous les cocotiers, un rêve qui a un coût. Les prix ont sensiblement augmenté, surtout pour les destinations lointaines. Pourtant, les offres des agences de voyages sont prises d'assaut. Et il n'y en aura pas pour tout le monde.
05.05.2023, 06:0905.05.2023, 07:58
Dennis Kalt / ch media
Plus de «Société»

L'inflation n'épargne pas les vacances d'été. Les vols, les hôtels et même les repas au restaurant, tout devient plus cher. Selon le site «Comparis», les coûts des nuitées, des vols et des voyages à forfait ont augmenté jusqu'à 46% par rapport à l'année précédente. «C'est surtout pour les voyages lointains que les prix ont sensiblement augmenté par rapport à avant la pandémie», explique Matthias Reimann, porte-parole de Knecht Reisen AG, qui gère des agences de voyages.

Mais malgré le renchérissement, l'envie de voyager semble intacte. Matthias Reimann parle d'un premier semestre très réussi de l'exercice touristique 2023 et d'un volume de réservations qui dépasse les attentes. Il est réjouissant de constater que les gens planifient et réservent à nouveau plus longtemps à l'avance.

Rattraper le temps perdu

«Au début de l'année dernière, certains pays n'avaient pas encore réouvert leurs frontières. C'était le cas de l'Australie, de la Nouvelle-Zélande ainsi que d'une partie des pays asiatiques. Et à l'époque, impossible de prévoir quand les voyages vers de telles destinations seraient à nouveau possibles», explique Matthias Reimann. «Un an plus tard, il n'y a pratiquement plus de restrictions». Même en 2023, un certain besoin de rattraper le temps perdu continuerait d'avoir un effet positif sur le comportement des consommateurs en matière de voyages.

Comment les voyages ont-ils augmenté après la pandémie dans ces différentes régions? A nouveau, impossible de donner une réponse claire, car il faut tenir compte de nombreux facteur, comme le type de voyage, du moyen de transport et de l'évolution des prix dans les régions de destination. Cependant, ce qui est clair: les vols sont devenus nettement plus chers.

«Les coûts de la partie aérienne jouent un rôle important lors de la planification et de la réservation d'un voyage»
Matthias Reimann, porte-parole de Knecht Reisen AG

Selon une évaluation du portail de comparaison «Idealo», les passagers doivent s'attendre à mettre la main au porte-monnaie, surtout à la Pentecôte: les prix des vols vers le sud augmentent en moyenne de 58% à cette période. En comparaison, les prix pour le mois d'avril n'ont augmenté «que» de 22%.

La Scandinavie et le Canada ont la cote

Pour les vacances d'été, des augmentations de près de 30% pour la Turquie et l'Egypte sont à prévoir. En Méditerranée, les augmentations sont presque aussi importantes, avec 25% pour l'Espagne, 22% pour l'Italie et 16% pour la Grèce. Selon le professionnel du tourisme, le secteur des véhicules de location (voitures ou camping-cars) se situe également au-dessus du niveau de prix d'avant pandémie.

Cette année, le Canada et les pays scandinaves sont très demandés par les clients de Knecht Reisen. Selon Matthias Reimann, les offres pour l'Islande sont pratiquement toutes complètes.

«Il n'y a tout simplement plus de capacités disponibles pour cet été. Nous recommandons aux voyageurs de commencer rapidement à planifier un voyage en Islande pour 2024.»
Matthias Reimann, porte-parole de Knecht Reisen AG

Réserver ses vacances très tôt à l'avance, c'est un réflexe hérité de la période post-pandémie, a remarqué Matthias Reimann. Dès le début de l'année, les disponibilités étaient parfois nettement réduites pour de nombreuses destinations. Et ce malgré des prix élevés. «Les offres de dernière minute sont une denrée rare cette année. Ceux qui comptent là-dessus malgré tout risquent d'être déçus». (aargauerzeitung.ch)

Traduit et adapté par Anaïs Rey.

Copin comme cochon: les vacances à Mykonos
Video: watson
0 Commentaires
Comme nous voulons continuer à modérer personnellement les débats de commentaires, nous sommes obligés de fermer la fonction de commentaire 72 heures après la publication d’un article. Merci de votre compréhension!
Le gérant d'une boutique refuse une intérimaire voilée puis porte plainte
La vidéo est devenue virale sur les réseaux sociaux. On y voit le gérant d'une boutique Geox, à Strasbourg, refuser que la jeune femme venue assurer une mission d'intérim ne conserve son voile. Cible de menaces, le responsable de l'établissement a décidé de porter plainte.

Le parquet de Strasbourg a ouvert une enquête à la suite d'une plainte du gérant d'un magasin de chaussures de la ville. L'homme est la cible de menaces après avoir refusé une intérimaire souhaitant conserver son voile pour travailler, a-t-on appris vendredi.

L’article