DE | FR
Perte de poids, fatigue, vertiges, le tennisman vaudois a lui aussi souffert de la pandémie.
Perte de poids, fatigue, vertiges, le tennisman vaudois a lui aussi souffert de la pandémie.@stanwawrinka

Stan Wawrinka en a bavé avec le Covid

Frappé par la pandémie à Noël, le tennisman en ressent toujours des symptômes et dit avoir perdu tout le bénéfice de sa préparation hivernale.
03.02.2021, 08:4224.02.2021, 17:41

Stan Wawrinka a annoncé vendredi qu’il avait contracté le Covid pendant les Fêtes et qu’il s'en remettait doucement. Dans une interview à The Australian Financial Review, le tennisman explique, fataliste: «J’essaie de revenir en forme. J'ai été testé positif à Noël et j’ai dû rester plus de dix jours à la maison, sans énergie. Tout le travail effectué durant l’intersaison est parti à la poubelle.»

«Après plusieurs semaines, vous ressentez encore des symptômes et vous vous demandez pourquoi»
Stan Wawrinka post-Covid

Réputé costaud et taiseux (en d'autres termes, bon Vaudois), «Stan the Man» reconnaît pourtant qu'il en a bavé: «Je me suis senti vraiment mal pendant les cinq premiers jours. Mais les symptômes, eux, durent bien plus longtemps. La fatigue augmente de jour en jour. Après plusieurs semaines, vous ressentez encore des symptômes et vous vous demandez pourquoi. Ce n’était pas une bonne expérience, j’ai vécu une période difficile à la maison. Maintenant, je commence enfin à me sentir mieux mais cette maladie peut vous toucher méchamment et il est important d’être très prudent.»

Deux semaines de remise en forme seront-elles suffisantes pour affronter l'Open d'Australie?

Par chance, Stan Wawrinka a pu reprendre l'entraînement en Australie. «J’ai pu profiter d'une belle salle, une grande salle. J'ai reçu l'autorisation de m’entraîner tous les jours, de sortir pendant cinq heures, donc la préparation a bien repris. Je suis très reconnaissant à l’organisation pour tous les efforts fournis. Rassembler autant de monde dans ce contexte, c'est énorme.»

En attendant de pouvoir sortir au restaurant, le Vaudois dévore la série «Lupin», avec Omar Sy, sur Netflix.

Lupin, avec Omar SyVidéo: YouTube/FilmsActu

Wawrinka a surtout envie de jouer: «J’ai vraiment hâte de retrouver ce mélange de stress et d’émotion que l'on ressent uniquement en compétition. C’est pour ça que je suis venu ici, en Australie, et j'en suis très heureux.»


Tous les joueurs ne sont pas de cet avis, notamment ceux que le gouvernement australien a placé en quarantaine en raison d'un cas Covid dans leur avion. Ils sont plus de 70 à n'avoir pas franchi la porte de leur chambre pendant quatorze jours, pas même pour effectuer quelques pas dans le couloir - où des policiers ont monté la garde.

Melbourne sous haute protection sanitaire

Les courts sont entièrement désinfectés après chaque match, jusqu'aux poteaux des filets.
Les courts sont entièrement désinfectés après chaque match, jusqu'aux poteaux des filets.Image: sda
Thèmes
0 Commentaires
Comme nous voulons continuer à modérer personnellement les débats de commentaires, nous sommes obligés de fermer la fonction de commentaire 72 heures après la publication d’un article. Merci de votre compréhension!
De jeunes banlieusards sèment la terreur dans le basket suisse
Les «moins de 18 ans» de Morges St-Prex disputent ce samedi le Final 4 national, où ils défient des clubs forts et installés. Cinq explications pour une anomalie superbe.

Pour la première fois de leur histoire, les Red Devils de Morges St-Prex participent à la finale du championnat suisse des U18. Et ce n'est pas un accident.

L’article