Sport
Cyclisme

Ces cyclistes jouent avec leur vie en Suisse

Tout le monde n'utilise pas les dispositifs d'éclairage à vélo la nuit.
Tout le monde n'utilise pas les dispositifs d'éclairage à vélo la nuit. Image: Shutterstock

Ces cyclistes suisses jouent avec leur vie

Le mois dernier, la Journée nationale de la lumière a mis en exergue le comportement de certains usagers de la route. Les cyclistes, pourtant fragiles, sont encore trop nombreux à ne pas utiliser d'éclairage la nuit.
07.12.2023, 09:05
Plus de «Sport»

Alors que le port du casque à vélo est de plus en plus ancré dans les moeurs (même s'il est encore courant d'apercevoir sur les routes d'éternels récalcitrants), un autre fléau inquiète en Suisse depuis l'arrivée de l'automne, et les jours qui raccourcissent: la non-utilisation des dispositifs d'éclairage chez les cyclistes.

Un chiffre alarmant

«La nuit ou au crépuscule, une personne sur quatre à vélo classique circule sans lumière.» C'est ce qu'il ressort d'une étude menée par le Bureau de prévention des accidents (BPA), en amont de la 17e Journée nationale de la lumière, organisée le mois dernier.

Un bilan qui se veut néanmoins meilleur chez les possesseurs de vélo électrique. En effet, selon cette même étude, seuls deux vélos électriques rapides sur cent et neuf vélos électriques lents sur cent roulent la nuit ou au crépuscule avec des feux non allumés. En revanche, en journée, les utilisateurs de vélo électrique n'ont pas ce même réflexe, alors que la loi les oblige. 75% des détenteurs de vélo électrique lent appliquent cette règle.

Rappel
Depuis le 1er avril 2022, l'éclairage de jour est obligatoire pour tous les vélos électriques, y compris les VTT. L'absence d'éclairage est passible d'une amende de 20 francs.

Un risque d'accident accru

Le BPA souhaite sensibiliser les cyclistes (et les piétons) aux risques encourus lorsqu'ils se déplacent la nuit. Nicolas Kessler, porte-parole de l'organisation, dit:

«Sur un vélo motorisé ou non, le risque d'avoir un accident la nuit est 1,5x plus élevé (réd: même avec un équipement approprié). Il est prouvé qu'en portant des vêtements sombres, le cycliste sera bien moins vu que ce soit au crépuscule, par mauvaise visibilité ou la nuit, d'où l'importance dans la circulation routière d'être visible et de se faire remarquer.»
En ville, l'éclairage public donne parfois aux cyclistes le sentiment d'être vus.
En ville, l'éclairage public donne parfois aux cyclistes le sentiment d'être vus. Image: Shutterstock

Dans ce sens, il est donc vital de disposer d'un éclairage, et de l'enclencher. Le Bureau de prévention des accidents recommande également le port d'un gilet de sécurité, mais le rapport indique que seuls 5% des cyclistes en portent un la nuit ou au crépuscule.

«De manière générale, il est fortement recommandé de porter de nuit des vêtements clairs avec des éléments réfléchissants, et il faut toujours veiller à allumer les phares. [...] Il est de plus conseillé de porter un gilet réfléchissant au guidon d'un deux roues.»

A cela s'ajoute les catadioptres, évidemment. L'organisme estime que près de 50% des accidents pourraient être évités si les personnes impliquées se voyaient une seconde plus tôt. Et c'est énorme.

Le train qui a déraillé dans le tunnel du Gothard
1 / 12
Le train qui a déraillé dans le tunnel du Gothard
source: sda / urs flueeler
partager sur Facebookpartager sur X
McLaren réalise un record au Grand Prix du Qatar
Video: watson
Plus d'articles sur le sport
Montrer tous les articles
1 Commentaire
Comme nous voulons continuer à modérer personnellement les débats de commentaires, nous sommes obligés de fermer la fonction de commentaire 72 heures après la publication d’un article. Merci de votre compréhension!
1
Ce sont les raisons de l’échec du HC Fribourg-Gottéron
Toujours en quête d'un premier titre de champion, les Dragons ont encore échoué en play-off. Les attentes étaient semble-t-il trop élevées. Voici les raisons de cet échec.

Il y avait de grands espoirs du côté de Fribourg-Gottéron. Mais comme toujours, il ne reste rien, si ce n'est les yeux pour pleurer. Andrej Bykov se retire, après 803 matchs de National League et pas le moindre titre de champion à son palmarès. Christian Dubé, lui, lâche sa double casquette, et n'occupe désormais que le rôle d'entraîneur.

L’article