ciel couvert
DE | FR
Sport
Cyclisme

Les cyclistes belges accusent les produits laitiers

Toon Aerts avait pris la 3e place des Championnats du monde de cyclo-cross, organisés en 2020 à Dübendorf en Suisse.
Toon Aerts avait pris la 3e place des Championnats du monde de cyclo-cross, organisés en 2020 à Dübendorf en Suisse.Image: KEYSTONE

Drôle d'histoire belge sur fond de dopage présumé aux produits laitiers

Ce week-end, la Coupe du monde de cyclo-cross faisait étape en Normandie, là où deux cyclistes belges ont été pincés pour dopage par le passé. Leur stratégie de défense irrite les locaux.
05.12.2023, 06:0905.12.2023, 19:19
Suivez-moi
Plus de «Sport»

Les fantômes du passé ont ressurgi après les déclarations de Yannick Prévost, agent de coureurs, au média belge Sporza vendredi dernier, soit deux jours avant la manche française de Coupe du monde de cyclo-cross.

«Nous avons personnellement conseillé à tous nos coureurs qui rouleront à Flamanville dimanche de consommer le moins possible de produits laitiers de la région, comme le yaourt et le lait»
Yannick Prévost, agent de coureurs

La région dont il parle, c'est la Normandie, un immense bassin laitier où l'on produit, entre autres, le camembert, le pont-l’évêque, le boursin, du beurre et de la crème. La Normandie, c'est aussi une terre de cyclisme. Jacques Anquetil y est né et la voix du Tour Daniel Mangeas en est originaire. Chaque année, on y organise la célèbre classique Paris-Camembert, remportée par Mauro Gianetti en 97, et la Polynormande, au palmarès de Laurent Dufaux et Tony Rominger. Et depuis peu, les Normands ont le plaisir d'accueillir une manche de Coupe du monde de cyclo-cross, à Flamanville dans la Manche. La première édition, tenue en janvier 2022, avait vu la participation du Belge Toon Aerts. Trois jours après, un contrôle hors compétition lui était imposé, révélant par la suite des traces de métabolite létrozole dans ses urines.

Toon Aerts of Belgium in action during the men's elite Cyclocross World-Championships, on Sunday, February 2, 2020, in Duebendorf, Switzerland. (KEYSTONE/Gian Ehrenzeller)
En 2019, Toon Aerts a décroché le titre de champion de Belgique de cyclo-cross.Image: KEYSTONE

Plus tard, une cycliste belge, Shari Bossuyt, s'est également fait attraper par la patrouille. C'était au lendemain du Tour de Normandie femmes, et pour la même substance.

«Je n'ai jamais été en contact avec le létrozole et je ne l'ai jamais utilisé consciemment. Je n'avais jamais entendu parler de ce produit.»
Shari Bossuyt
C'est quoi cette substance?
Le létrozole est une molécule inhibitrice de l’aromatase - l'enzyme qui intervient dans la synthèse des œstrogènes à partir de la testostérone. Concrètement, il bloque la production d'œstrogènes, et, par conséquent, réduit le taux d'oestrogènes dans le corps. Cette substance est notamment utilisée comme médicament dans le traitement du cancer du sein hormono-dépendant de la femme ménopausée, pour empêcher que les hormones féminines ne stimulent la croissance des cellules cancéreuses. Le létrozole figure sur la liste des produits interdits par l’Agence mondiale anti-dopage (AMA). Il est utilisé pour augmenter le niveau naturel de testostérone, en empêchant sa dégradation avec la synthèse des œstrogènes. Les athlètes qui abusent de stéroïdes anabolisants peuvent également utiliser le létrozole dans un protocole, pour empêcher la formation d'œstrogènes, et donc réduire ou prévenir les effets indésirables et féminisants de l'utilisation des stéroïdes anabolisants, comme la formation des seins.

Deux coureurs positifs, après un séjour au même endroit et pour la même substance - beaucoup trop pour n'être qu'une simple «coïncidence», selon Yannick Prévost, agent des deux athlètes. Déjà en juin 2023, il déclarait que ses poulains avaient dormi «dans des hôtels distants de 15 kilomètres», et que «tous deux avaient mangé de la viande et utilisé des produits laitiers dans la même région». L'hypothèse d'une contamination par l'alimentation a donc été défendue.

«Tout indique qu'il s'agit d'une contamination, on pense à la viande et au lait. J'espère clarifier ça très vite et prouver que nous ne sommes pas des tricheurs»
Shari Bossuyt, en conférence de presse

Voilà pourquoi avant ce week-end de course à Flamanville, Yannick Prévost a demandé à ses athlètes, notamment Michael Vanthourenhout et Toon Vandebosch, de faire preuve de vigilance avec les aliments soupçonnés de contenir du létrozole. Il a ainsi conseillé à ses coureurs «d'apporter toute leur nourriture depuis la Belgique», provoquant colère et indignation chez Stéphane Leclère. Le Président du comité d'organisation de la Coupe du monde de Flamanville a tenu à s'exprimer pour Ouest-France, rappelant qu'«aucun Normand n’a jamais été contrôlé positif à cause de produits laitiers locaux». Amer, il a laissé entendre un brin de mauvaise foi chez les Belges.

«Je ne suis pas spécialiste dans ce domaine, mais en tant que Normand, c’est la première fois que j’entends parler de ce genre de produit. Et à ma connaissance, aucun sportif normand n’a jamais été contrôlé positif ou suspecté de dopage à cause de produits laitiers normands. Et Dieu sait qu’on en consomme! Une instance compétente sur le sujet a expliqué que Toon Aerts avait été contrôlé positif à cette substance, oui, mais aller dire que ce serait à cause des produits laitiers normands… Et puis, ils ressortent ça pile durant notre week-end de Coupe du monde à Flamanville. C’est une polémique créée pour faire parler d’eux»
Stéphane Leclère

Quel lien entre le létrozole et les produits laitiers normands?

Nous y voilà. La théorie avancée par le clan belge est-elle recevable? Peut-on trouver trace de létrozole dans les produits laitiers? En diminuant la concentration en œstrogènes dans le sang, le létrozole augmente la libération de FSH, une hormone qui participe au recrutement et à la maturation des follicules ovariens, dans lesquels se trouvent les ovocytes. Il est donc utilisé dans le traitement de l'infertilité, chez certaines femmes et dans certains pays, notamment en Amérique du Nord, pour déclencher l’ovulation et libérer des ovocytes matures en vue de la fécondation.

Ainsi, le létrozole pourrait être utilisé dans les exploitations agricoles, lors de protocoles de synchronisation des chaleurs. En 2018, une étude impliquant cette substance a d'ailleurs été menée sur des bovins, aux Etats-Unis. Quoi qu'il en soit, selon Yannick Prévost, l'agent de Toon Aerts, des traces de létrozole pourraient être détectables dans le lait des vaches ayant consommé ce produit.

«Le métabolite létrozole peut être présent dans le lait de vache. Notre hypothèse est que leur test positif est dû à cela»
Yannick Prévost

Chez la femme, le médicament est en tout cas contre-indiqué en période d'allaitement, car on ne sait pas si le létrozole et ses métabolites sont excrétés dans le lait maternel.

Yannick Prévost le dit lui-même, sa théorie «n'a pas été confirmée par les analyses en laboratoire». Sans preuve, impossible de réduire la sanction, mieux, de l'annuler. Toon Aerts reste suspendu deux ans, il sera à nouveau autorisé à reprendre la compétition à partir du 16 février 2024. L'affaire, elle, ressemble quand même étrangement à celle d'Alberto Contador et son steak au clenbutérol.

Voici à quoi pourrait ressembler la Suisse en 2085
1 / 10
Voici à quoi pourrait ressembler la Suisse en 2085
partager sur Facebookpartager sur X
Un kayakiste espagnole bat un record sur une rivière de glace
Video: watson
Plus d'articles sur le sport
Montrer tous les articles
0 Commentaires
Comme nous voulons continuer à modérer personnellement les débats de commentaires, nous sommes obligés de fermer la fonction de commentaire 72 heures après la publication d’un article. Merci de votre compréhension!
Une petite révolution se prépare dans le hockey suisse
Le match de National League disputé le dimanche soir - au cours de la saison régulière - devrait bientôt être de l'histoire ancienne. Interrogé à ce sujet, Willi Vögtlin, «Monsieur Calendrier» de la ligue, estime qu'il est «probable qu'il soit déplacé en semaine à partir de la saison prochaine».

Les fans de hockey n'apprécient pas la rencontre de National League programmée le dimanche à 20h00. Ils ne sont d'ailleurs pas les seuls, puisque cet horaire ne satisfait pas non plus les dirigeants de clubs.

L’article