Sport
Cyclisme

Cyclisme: Wout van Aert se brise la clavicule sur "A travers la Flandre"

Le Belge a subi plusieurs fractures mercredi.
Le Belge a subi plusieurs fractures mercredi.Image: keystone

Wout van Aert est maudit

Le coureur de Visma-Lease a Bike avait modifié toute sa préparation dans l'espoir de remporter enfin le Tour des Flandres ce dimanche. Ses espoirs se sont brisés en même temps que sa clavicule.
27.03.2024, 18:4928.03.2024, 12:57
Suivez-moi
Suivez-moi
Plus de «Sport»

Wout van Aert en a tellement rêvé. Ce Flahute, dans l'âme et sur le papier, se voyait déjà dompter le Tour des Flandres ce dimanche. Gagner au bout de cette ligne droite interminable, à Audenarde devant les siens. Et reproduire une semaine plus tard le même scénario, sur le vélodrome de Roubaix cette fois, à quelques encablures de la Belgique.

Mais ce double espoir s'est envolé mercredi sur les routes d'«A travers la Flandre», quand le Belge a été pris dans une chute collective. «Des semaines, des mois de sacrifices qui s’envolent en l’espace d’une seconde. Quel sport ingrat», a compati une internaute sur les réseaux sociaux.

La chute en vidéo

Vidéo: watson

Wout Van Aert a été évacué sur une civière, le visage baigné de larmes et le dos méchamment amoché. Le verdict est tombé deux heures plus tard: fractures de la clavicule et de plusieurs côtes. Le printemps du Belge est déjà terminé.

Un déchirement pour ce coureur polyvalent qui a accroché de belles classiques à son palmarès (on pense à Gand-Wevelgem, au Het Nieuwsblad et au Grand Prix E3) mais dont aucune n'est aussi prestigieuse que le Tour des Flandres et Paris-Roubaix, deux monuments où il a jusqu'à présent subi la loi de Mathieu van der Poel.

Or le Flamand ne souhaite en aucun cas devenir «le nouveau Poulidor», comme on le surnomme parfois à cause de ses accessits sur les Flandriennes. Il avait donc décidé d'aborder les classiques printanières d'une nouvelle manière, de bousculer son calendrier de préparation, ne s'intéressant qu'aux Flandres et à Roubaix, où il souhaitait atteindre son pic de forme.

Sa saison de cross avait été logiquement écourtée cet hiver. Wout van Aert n'avait participé qu'à neuf épreuves - soit moins que les trois exercices précédents. La plupart avaient eu lieu en décembre, si bien qu'il n'avait couru que trois fois en 2024 dans les labourés et n'était pas présent aux Mondiaux début février. Un «crève-cœur» selon ses mots, mais il ne pouvait pas faire autrement.

«L’hiver dernier, je suis tombé malade après la campagne hivernale et je n’ai jamais récupéré pour être au top dans les classiques»
Wout van Aert, en conférence de presse d'avant-saison

Le natif d'Herentals était en revanche actif sur route tout au long du mois de février. Neuf jours de course, du jamais vu pour celui qui fait habituellement sa rentrée fin février au Het Nieuwsblad ou début mars en Italie. Après une mise en route en Espagne sur la Clásica de Almería et la Clásica Jaén, Wout van Aert avait remporté une étape du Tour d'Algarve et levé les bras pour la toute première fois de sa carrière sur Kuurne-Bruxelles-Kuurne. Le week-end d'ouverture en Belgique était une réussite. Il n'avait certes pas gagné la veille au Het Nieuwsblad, mais son équipier Jan Tratnik avait su profiter du jeu d'équipe.

Wout van Aert et Jan Tratnik
Jan Tratnik (à gauche) et Wout van Aert sur le podium du Het Nieuwsblad. Image: keystone

Le mois de mars était également inhabituel pour le coureur de la Visma-Lease a Bike. Au lieu de prendre part aux Strade Bianche, à Tirreno-Adriatico (ou Paris-Nice) et à Milan-San Remo, il s'était envolé pour Tenerife. Un stage de trois semaines en altitude, à l'opposé de ce qu'il avait pour habitude de faire à cette période de l'année.

«Rester toujours dans la zone de confort est la chose la plus simple, mais la réalité est que je n’ai pas encore gagné le Ronde et Roubaix»
Wout van Aert au Het Laatste Nieuws
«Appelez cela un petit risque calculé. Je sors un peu des sentiers battus»
Tiesj Benoot, équipier de Wout van Aert, suivant exactement le même programme

Wout van Aert avait retrouvé la compétition peu avant le Tour des Flandres, d'abord au Grand Prix E3 la semaine dernière puis à l'occasion d'A travers la Flandre mercredi. Ses nombreuses impasses ainsi que son récent stage en altitude l'avaient placé dans les meilleures conditions pour briller sur le Ronde et Paris-Roubaix. Mais le destin en a décidé autrement.

19 animaux qui prouvent que l'Australie est un pays flippant
1 / 22
19 animaux qui prouvent que l'Australie est un pays flippant
source: facebook
partager sur Facebookpartager sur X
Ceci pourrait également vous intéresser:
2 Commentaires
Comme nous voulons continuer à modérer personnellement les débats de commentaires, nous sommes obligés de fermer la fonction de commentaire 72 heures après la publication d’un article. Merci de votre compréhension!
2
Grosse polémique lors du match entre la France et les Pays-Bas
Xavi Simons pensait avoir marqué le but de la victoire hollandaise (69e), mais l'arbitre a annulé sa réussite pour un hors-jeu qui n'a pas fini de faire parler.

Le choc au sommet du groupe D, ce vendredi entre la France et les Pays-Bas, a été marqué par une vive polémique. Alors que le score était de 0-0, Xavi Simons a ouvert le score d'une très belle frappe. Les Hollandais ont logiquement célébré la réussite du numéro 7, mais celle-ci a aussitôt été annulée pour un hors-jeu.

L’article