DE | FR

8 objets super improbables (et indécents) lancés des tribunes pendant un match

Les supporters le savent: rien n'est jamais trop gros (ou plutôt, trop dégueu) pour déstabiliser l'adversaire lors d'un match. Voici huit exemples de projectiles vraiment très bizarres balancés depuis les tribunes.
24.11.2021, 11:2625.11.2021, 07:38
Suivez-moi

On connaissait les fumigènes, les bananes, voire tout récemment les bouteilles d'eau, mais l'histoire du sport nous montre que les supporters ont fait parfois preuve d'une grande imagination en termes de lancer d'objets volants non identifiés.

Une truite

Image: Shutterstock

Les rencontres entre Bienne et Ajoie sont rares, et on comprend pourquoi. Au printemps 2008, en pleine demi-finale des play-off de Ligue B, en hockey sur glace, un supporter biennois avait lancé sur la glace de Porrentruy... une truite. Oui oui, le poisson.

Au moins, la malheureuse aura respecté la chaîne du froid. L'histoire ne dira pas si elle a été consommée.

Une pluie de pop-corn

En mai 2021, un fan des Sixers a lancé du pop-corn sur la star des Wizards, Russell Westbrook, lors du match opposant Washington et Philadelphie. On peut dire qu'il a vu rouge.

En tout cas, le lanceur s'est vu bien mal récompenser le partage de son snack: il a été banni indéfiniment de la salle de la franchise de Philadelphie.

Un peu dans le même esprit, en 2014, Zlatan Ibrahimovic, alors au PSG, s'était vu lancer des cacahuètes de la part de l'équipe adverse. Sauf que lui en avait profité pour en grignoter quelques-unes. Chacun son truc.

Une tête de cochon

Dans le genre plus sanglant (et encore moins agréable), en 2000, lors du clasico entre le Barça et le Real, un supporter mécontent avait lancé des tribunes une véritable tête de cochon. Il visait le joueur Luis Figo, passé chez «l'ennemi».

Précision: la tête était grillée. Remarquez, c'est peut-être meilleur.

Des rats morts

Mais on trouve plus glauque encore chez nos amis du Nord! En 2017, quelques minutes avant la fin d'un derby entre Brøndby et le FC Copenhague, deux clubs de la capitale danoise, des supporters se sont mis à jeter des rats morts sur le terrain.

On y aurait pas pensé...

Un scooter volant

Dans le genre vraiment improbable, le scooter balancé sur une autre partie de la tribune, lors d'un match entre l’Inter et l’Atalanta en 2001.

Bon, on aura vu plus délicat, comme envol...

La version Harry Potter est plus réussie.

GIF animéJouer au GIF

Un sex toy

Les supporters savent aussi se montrer coquins. Pendant une rencontre entre Brighton et West Ham en 2018, l'arbitre avait dû interrompre la partie pour ramasser sur la pelouse un sex toy.

Là encore, ce ne sont pas des objets qu'on a tellement l'habitude de voir dans les airs, et encore moins dans les tribunes d'un match de foot.

Des balles de tennis

Quel est le comble pour un joueur de foot? Être assommé par une balle de tennis, pardi. Au mois d'octobre, les supporters du Standard ont interrompu le match avec Malines... avec une pluie de balles.

Une scène similaire s'est produite dix ans plus tôt, en 2011, lors de l'affrontement entre Standard et Sporting.

Une chose est sûre: les Belges savent comment s'y prendre lorsqu'il s'agit de redonner un coup de boost à leur équipe fétiche quand elle manque un peu d'entrain.

Des briquets

Décidément, ils ont le sang chaud, les supporters du Standard. En décembre dernier, le gardien de Charleroi s’était plaint d'avoir reçu de nombreux briquets à la figure. Pas cool.

Ils avaient peut-être voulu imiter ce derby Étoile Rouge-Partizan Belgrade de 2013, lorsque les deux camps s'étaient balancé des fumigènes... au point de provoquer des feux plutôt impressionnants au milieu des tribunes.

image: wikipedia.org

Bon et pour la petite histoire...

Connaissiez-vous le lancer de renard?
Si vous trouvez ces projectiles débiles, sachez que la palme d'or du lancer le plus crétin revient toutefois à cette tradition du XVIIe et XVIIIe siècle: le Fuchsprellen. Si vous ne saviez rien de ce sport barbare pratiqué dans certaines parties de l'Europe, tant mieux pour vous. Pour info, ce «sport» consistait à projeter en l'air une série d'animaux, plus particulièrement les renards. Auguste II de Pologne a organisé un concours très célèbre à Dresde, au cours duquel pas moins de 647 renards, 533 lièvres, 34 blaireaux, 21 chats sauvages, 34 marcassins et trois loups ont été lancés et tués. Sans commentaire.

En parlant d'Harry Potter: il ressemble à quoi le casting, 20 ans après?

1 / 12
À quoi ressemble le casting de Harry Potter, 20 ans après?
source: keystone
Share on FacebookShare on TwitterShare via WhatsApp

Et sinon, ce bébé de 11 mois est un succès viral en Chine.

Plus d'articles sur le sport

Des joueurs en colère: «Ils ont massacré la Coupe Davis»

Link zum Artikel

Les ex-sportifs font de très bons politiciens (de droite) et c'est logique

Link zum Artikel

Comment les grands clubs de foot maquillent leur compte. Mode d'emploi

Link zum Artikel

«L'indulgence envers Petkovic atteint ses limites»

Link zum Artikel

«Le volley est tombé dans l'excès. Les joueurs sont à bout»

Link zum Artikel

Sans Coupe Spengler, le HC Davos sera pauvre mais pas encore mort

Link zum Artikel

En laissant partir DiDomenico, Gottéron a été intelligent et courageux

Link zum Artikel

Blanchiment, fraude et prostituée, le foot portugais dans la tourmente.

Link zum Artikel

Comment l'affaire Peng Shuai a totalement échappé à Pékin

Link zum Artikel

Retourner chez son ex, le vœu dangereux de tout joueur

Link zum Artikel

Faut-il montrer la femme ainsi pour vendre du matériel de gym?

Link zum Artikel

8 objets super improbables (et indécents) lancés des tribunes pendant un match

Link zum Artikel

Peng Shuai, histoire d’une fille pas facile

Link zum Artikel

Sondage watson: vous ne voulez pas de Seferovic à la Coupe du monde

Link zum Artikel

Championne du monde mais écartée des Mérites sportifs, elle est dégoûtée

Link zum Artikel

GC et Zurich cartonnent, mais aucune pub sur leur maillot. Pourquoi?

Link zum Artikel

Esprit malin dans un corps fin, Medvedev ne ressemble à personne

Link zum Artikel

Tom Lüthi a pris sa retraite: à quand le prochain crack suisse?

Link zum Artikel

À 105 ans, elle établit un record du monde au 100m

Link zum Artikel
Montrer tous les articles
Comment les grands clubs de foot maquillent leur compte. Mode d'emploi
Inscrire un bénéfice fictif de 282 millions d’euros quand on n’a pas un sou: ce serait l'exploit réalisé par la Juventus. Voici la méthode expliquée comme à un enfant.

La Juventus Turin, propriété de la famille Agnelli (groupe Fiat) et cotée en bourse, est soupçonnée d’avoir falsifié ses comptes entre 2018 et 2021, en y inscrivant des gains fictifs. Le tour de passe-passe concerne des transferts de joueurs, dont de nombreuses transactions inexistantes ou totalement surévaluées pour lesquelles la Juventus aurait produit de fausses factures. La brigade financière a perquisitionné les bureaux du club vendredi dernier.

L’article