Sport
Football

L'adversaire de Servette FC, Glasgow Rangers, est en crise

epa08067245 Young Boys fans light flares before the UEFA Europa League soccer match between the Rangers and the BSC Young Boys in Glasgow, Britain, 12 December 2019. EPA/ROBERT PERRY
Le feu couve aux Glasgow Rangers.Image: EPA

L'adversaire de Servette a dépensé une fortune et est déjà en crise

Un départ raté, des transferts ruineux, un entraîneur sous pression: les Glasgow Rangers accueillent Servette dans un contexte tendu, avec l'obligation d'atteindre la Ligue des champions.
09.08.2023, 05:5609.08.2023, 12:53
Plus de «Sport»

C'est un club avec un nom et une histoire, mais qui a aussi ses problèmes. Structurés en actionnariat classique, les Glasgow Rangers disposent de moyens que Servette n'a pas, avec un budget - non officiel - de 55 millions d'euros. La valeur comptable de l'équipe est estimée à 123 millions d'euros par Transfermarkt, soit presque cinq fois plus que le SFC (26 millions). Mais tout n'est pas aussi simple...

Qualification, mode d'emploi

Servette dispute le 3e tour qualificatif de la Ligue des champions contre les Glasgow Rangers, avec un match aller ce mercredi en Ecosse (20 h 45) et un retour mardi 15 août à Genève (20 h 30), dans un stade déjà complet.
S'ils battent les Rangers, les Genevois affronteront le PSV Eindhoven ou Sturm Graz dans un ultime barrage avant la Ligue des champions.
A minima, Servette est assuré de disputer la phase de groupes de la Ligue Europa, même s'il perd contre les Rangers.

La situation: une équipe déjà en crise

Les Rangers ont subi une défaite embarrassante en ouverture du championnat, samedi dernier, contre la modeste équipe de Kilmarnock (1-0). Opposées à un bloc bas et rude, les nouvelles recrues des Light Blues, en particulier, ont semblé désemparées, dans ce qui fut «une initiation au football écossais», rapporte un compte-rendu.

Le club dit comprendre la colère des fans, dont certains réclament des têtes. La presse locale n'est pas moins nerveuse: elle dresse l'inventaire d'une «pré-saison pourrie», d'une «succession de transferts ruineux» et d'une «jolie pagaille à Kilmarnock», où «le sourire arrogant de Michael Beale a pris une tournure sinistre».

Mandatory Credit: Photo by Kirk O Rourke/Rangers FC/Shutterstock 14041535o Rangers manager Michael Beale on the pitch before the Scottish Premiership match Rugby Park, Kilmarnock. Kilmarnock v Rangers ...
Michael Beale.Image: www.imago-images.de

Spécialiste des Rangers au Daily record, Keith Jackson évoque «un léger sentiment de panique qui commence à s'emparer du cœur des supporters. C'est une réaction excessive – bien sûr – mais à quoi Beale s'attendait-il? Il vit dans cet endroit depuis assez longtemps maintenant pour savoir qu'il n'y a pas de place pour une réflexion calme et raisonnée. Et surtout pas quand les enjeux sont exorbitants». Le club promet «une grande réponse» en Ligue des champions.

Les joueurs: des transferts onéreux et sans relief

Le noyau dur est composé majoritairement de joueurs anglais, dont beaucoup ont été des talents (Todd Cantwell, ex-Norwich) ou des baroudeurs (John Lundstram, ex-Sheffield, Jack Butland, ex-Crystal Palace) de Premier League.

epa09929430 John Lundstram of Rangers celebrates after scoring the 3-1 lead during the UEFA Europa League semi final, second leg soccer match between Rangers FC and RB Leipzig in Glasgow, Britain, 05  ...
John Lundstram court partout et ne s'arrête même pas quand il marque.Image: EPA

Les Rangers font comme tout le monde, de l'Ecosse à la Suisse, dans les ligues de sous-préfecture: ils spéculent. En l'occurrence, ils parient sur des recalés de Premier League. Exemple type: l'acquisition – pour une seule saison! – de l'ailier droit Abdallah Sima, 22 ans. Propriété de Brighton, l'international sénégalais enchaînait les prêts depuis deux saisons.

A noter encore la présence insolite de Ianis Hagi, fils du légendaire Gheorghe Hagi.

D'autres choix paraissent plus impulsifs, voire incohérents. Fragiles défensivement, les Rangers viennent de rapatrier Leon Balogun, 35 ans, qu'ils avaient poussé vers la sortie l'été dernier. Ils ont surtout dépensé une petite fortune pour... trois avant-centres: Danilo (Feyenoord, 6,3 millions d'euros), Sam Lammers (Atalanta, 3,5 mios) et Cyriel Dessers (Cremonese, 5 mios). Les deux derniers ont totalement raté leurs débuts en championnat.

Le jeu: le Jürgen Klopp du pauvre

Les Glasgow Rangers ont limogé leur manager Giovanni Van Bronckhorst en novembre dernier, après une déroute 7-1 contre Liverpool en Ligue des champions et un retard de sept points sur leur rival héréditaire, le Celtic, dans la lutte pour le titre.

Michael Beale a pris le relais. Selon Keith Jackson au Daily record, le style que le manager souhaite imprégner reste «flou. Tout fonctionne parfaitement en théorie. Ce que Beale tente de créer est une attaque déliée, avec des positions interchangeables, quasi imprévisible, capable de percer les lignes adverses sous tous les angles imaginables. Jürgen Klopp appelle cela le "football heavy metal" et c'est le genre de mélodie que Beale espère obtenir de son équipe après avoir dépensé beaucoup d'argent pour la construire à son image.»

Double problème: les Rangers sont surtout imprévisibles en défense (apparemment depuis plusieurs années) et leur attaque a peu joué ensemble, beaucoup trop peu pour faire du bon hard-rock.

«Ce dont Beale a besoin plus que toute autre chose en ce moment, conclut Jackson, c'est ce qu'il ne peut pas s'attendre à recevoir. Un peu de temps et de patience. Si une qualification en Ligue des champions ne vient pas justifier les investissements de cet été, si la confrontation avec Servette est un échec, le psychodrame deviendra une crise à part entière.»

epa09955988 Rangers fans gather in central Seville, Spain, 18 May 2022, prior to the UEFA Europe League final between Eintracht Frankfurt and Glasgow Rangers. EPA/Diego Tavero
Les fans des Rangers lorsqu'ils ont débarqué à Séville pour la Ligue des champions.Image: EPA EFE

La culture:un esprit british

Historiquement, le club défend des valeurs de fair-play et exige la même approche de ses joueurs. C'est ainsi qu'en Coupe d'Écosse, contre une équipe de deuxième division, les Rangers ont... volontairement laissé marquer leur adversaire après un but sournois. Ils n'ont pas eu ce geste magnanime alors qu'ils menaient 4-0, mais 2-1. Score final: 3-2.

«Le club s'est construit sur des normes morales élevées et nous tenons à maintenir ses standards», a expliqué Michael Beale. Dans le jeu, en revanche, les Rangers défendent des valeurs très british de combat et de hardiesse.

Une IA a créé des couples de stars et leurs enfants
1 / 30
Une IA a créé des couples de stars et leurs enfants
source: jérémy pomeroy
partager sur Facebookpartager sur X
Les marmottes de Saas Fee nous aiment
Video: watson
Ceci pourrait également vous intéresser:
0 Commentaires
Comme nous voulons continuer à modérer personnellement les débats de commentaires, nous sommes obligés de fermer la fonction de commentaire 72 heures après la publication d’un article. Merci de votre compréhension!
On a vu le documentaire Prime Video sur Federer en avant-première
Dans Twelve Final Days, Roger Federer évoque les derniers jours de sa carrière. Il ouvre ses archives et la porte de sa maison. Le documentaire sortira le 20 juin. Nous l'avons vu en avant-première.

Ce sont des images qui n’ont jamais été destinées au public, et qui pourtant, ravissent déjà des millions de personnes. Pour le documentaire Twelve Final Days retraçant les derniers jours de sa carrière, Roger Federer ouvre ses archives personnelles et donne un aperçu inédit de sa vie.

L’article